Retrait de Benjamin Griveaux : "Il n'a que ce qu'il mérite" selon Christophe Barbier

Partager l'article
Vous lisez:
Retrait de Benjamin Griveaux : "Il n'a que ce qu'il mérite" selon Christophe Barbier
Christophe Barbier tacle Benjamin Griveaux. © BFMTV
L'éditorialiste de BFMTV a commenté ce matin l'abandon du candidat LREM à Paris.

Des propos sans détour. Ce vendredi, Benjamin Griveaux, candidat LREM à la mairie de Paris, a annoncé renoncer à poursuivre sa campagne pour les municipales. L'ancien porte-parole du gouvernement a pris cette décision après la diffusion sur internet d'images à caractère sexuel qui lui sont attribuées. "Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence", a-t-il déclaré dans une allocution enregistrée ce matin.

À lire aussi
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"13 Heures" : Soprano remplace Julian Bugier sur France 2
TV
"13 Heures" : Soprano remplace Julian Bugier sur France 2
Contacts téléphoniques avec Macron : Le rappeur Akhenaton dément et tacle "Libération"
TV
Contacts téléphoniques avec Macron : Le rappeur Akhenaton dément et tacle...

"Il faut se tenir"

Cette annonce, qui fait l'effet d'un séisme dans cette campagne électorale, est couverte depuis ce matin par l'ensemble des chaînes d'information. Sur BFMTV, passée en édition spéciale pour l'occasion, Christophe Barbier a tenu à réagir à chaud à l'annonce de ce retrait des municipales de l'ex-membre du gouvernement. "C'est un coup de tonnerre politique. Non seulement municipale mais aussi national. Parce que c'est un tout proche d'Emmanuel Macron qui est frappé et qui est à terre aujourd'hui", a débuté l'homme à l'écharpe rouge.

"C'est aussi une illustration de notre époque, avec cette puissance des réseaux sociaux. Les vidéos postées et les messages envoyés peuvent se retourner contre vous. Quand on est un homme ou une femme publique, il faut le savoir", a lancé Christophe Barbier. Et de lancer : "Quand on brigue des ambitions, il faut se tenir. C'est le naufrage personnel d'un homme. Il n'a pas su contrôler son hubris. Il savait qu'il était attendu au tournant. Il a fauté !". En conclusion, l'éditorialiste de BFMTV a estimé : "Il n'a que ce qu'il mérite !". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Christophe Barbier
Christophe Barbier
Pour Christophe Barbier, le succès de CNews "ne durera qu'un temps"
Christophe Barbier rejoint "Midi Libre"
Christophe Barbier quitte "L'Express"
Affaire Griveaux : Christophe Barbier recadré à l'antenne par une élue LREM
Voir toute l'actualité sur Christophe Barbier
l'info en continu
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Programme TV
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Cinéma
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur W9, "Quotidien" large leader des talks
Audiences
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur...