Riss accuse Edwy Plenel de lancer un "appel au meurtre" contre "Charlie Hebdo"

Partager l'article
Vous lisez:
Riss accuse Edwy Plenel de lancer un "appel au meurtre" contre "Charlie Hebdo"
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Le dessinateur Riss est le directeur de la publication de "Charlie Hebdo"
Le dessinateur Riss est le directeur de la publication de "Charlie Hebdo" © Abaca
Le directeur de la publication du journal satirique consacre un éditorial d'une rare violence au patron de "Médiapart".

La confrontation entre "Charlie Hebdo" et "Médiapart" prend un tour dramatique. Aujourd'hui, le journal satirique a décidé de répondre à Edwy Plenel. Dans son viseur, une déclaration faite par le patron de "Médiapart" sur franceinfo le mercredi 8 novembre dernier.

À lire aussi
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une première étape vers la sortie de crise ?
Presse
"Les Échos" : Mathieu Gallet nommé président du Conseil de surveillance, une...

Réagissant à la Une de "Charlie" dénonçant son attitude vis-à-vis de Tariq Ramadan, le patron de "Médiapart" avait eu cette phrase : "La Une de 'Charlie Hebdo' fait partie d'une campagne plus générale que l'actuelle direction de 'Charlie Hebdo' épouse. Monsieur Valls et d'autres, parmi lesquels tous ceux qui suivent Monsieur Valls, une gauche égarée (...), alliée à une droite, voire une extrême droite identitaire, trouvent n'importe quel prétexte (...) pour en revenir à leur obsession : la guerre aux musulmans, la diabolisation de tout ce qui concerne l'islam et les musulmans", avait dénoncé Edwy Plenel. Refusant de qualifier "Charlie Hebdo" d'islamophobe, le patron de Médiapart avait expliqué n'en penser pas moins. "Je n'ai pas besoin d'adjectif, tout le monde l'entend", avait-il ainsi commenté.

Visiblement profondément heurté par cette déclaration, Riss, le directeur de la publication de "Charlie Hebdo", a décidé de consacrer l'intégralité de son éditorial à cette phrase du patron de "Médiapart". "Cette phrase, 'La Une de Charlie Hebdo fait partie d'une campagne générale de guerre aux musulmans', nous ne l'oublierons jamais", annonce ainsi solennellement Riss dans un texte d'une rare dureté. Expliquant que son journal "n'a nulle envie de faire la guerre à quiconque", le caricaturiste rappelle au début de son édito que 'Charlie Hebdo' "respecte le droit de chacun de croire et de pratiquer sa religion dans le cadre défini par la République".

"Plenel condamne à mort une deuxième fois 'Charlie Hebdo'"

"Cette phrase (...), nous ne la pardonnerons jamais", poursuit Riss. "Car en la prononçant, Plenel condamne à mort une deuxième fois 'Charlie Hebdo'. Cette phrase n'est plus une opinion, c'est un appel au meurtre", lâche l'un des rescapés de la tuerie du 7 janvier 2015. Et d'accabler un peu plus Edwy Plenel : "Cette phrase, qui désigne "Charlie Hebdo" comme un agresseur supposé des musulmans, adoube ceux qui demain voudront finir le boulot des frères Kouachi. Cette phrase, qui parle de notre journal satirique comme d'une arme de guerre, acquitte déjà ceux qui nous tueront demain".

Riss conclut : "Si demain on nous liquide tous, si demain nous ne sommes plus là, espérons qu'il subsistera quelques courageux qui demanderont justice contre ceux qui nous auront frappés, mais aussi contre les esprits qui les auront armés".

Riss
Riss
"Charlie Hebdo" : Trois ans après l'attentat, le coût de la liberté d'expression
"Charlie Hebdo" : Riss estime que "l'appel au meurtre s'est banalisé en France"
l'info en continu
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend l'animateur star de C8 et son nouveau programme du week-end
TV
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend...
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies vocaux sur France 2, Jarry et Liane Foly dans le jury
TV
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies...
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score historique pour un programme de flux
Audiences
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score...
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap symbolique des 150 participations, Jean-Luc Reichmann impressionné
TV
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap...
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16 ans se hisse au sommet du classement mondial et cumule 12 millions de vues
SVOD
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16...
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour animer une émission dans la veine d''On n'demande qu'à en rire'
TV
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour...