Robert Badinter : "Nous avons assisté à une mise à mort médiatique délibérée de DSK"

Partager l'article
Vous lisez:
Robert Badinter : "Nous avons assisté à une mise à mort médiatique délibérée de DSK"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Robert Badinter.
Robert Badinter. © Crédits : Abaca
"Ce n'est pas la double peine, c'est la destruction avant le jugement ! C'est indigne !" a expliqué l'ancien garde des Sceaux et sénateur socialiste sur France Inter.

Robert Badinter, avocat, ancien garde des Sceaux et sénateur socialiste était l'invité de Patrick Cohen ce matin sur France Inter pour commenter l'affaire DSK. Dans la lignée de Jack Lang et BHL, il s'est insurgé contre le traitement médiatique et judiciaire infligé au directeur du FMI. « Ce que j'ai vu hier, c'est une mise à mort médiatique, c'est à ça que nous avons assisté (...) L'exhibition organisée par la police américaine sortant de sa garde à vue (...) c'est honteux, ça n'a rien à voir avec la justice ! » a-t-il fustigé.

"Indigne"



Il partage aussi l'avi de Bernard Henri Lévy qui expliquait ce matin en quoi DSK n'était pas un justiciable comme les autres. « Il était promis aux plus hautes destinées et d'un seul coup vous avez l'image d'un homme détruit explique Robert Badinter. Cela porte un mot, cela s'appelle une tragédie. Moi, je pense à sa femme, à ses enfants. Dans ces conditions, je ne peux pas ne pas être bouleversé et indigné. On aurait pu l'emmener discrètement ! Tout le monde dit que c'est la justice égale pour tous. C'est une plaisanterie ! Dérision ! En vérité, quand DSK est assis au milieu des autres, il est ravalé délibérément au rang du minable dealer. Sauf que le dealer, personne ne le connait ! Et que lui le monde entier le connait ! Ce n'est pas la double peine, c'est la destruction avant le jugement ! C'est indigne ! ».

"Un hommes aux abois"


Enfin Robert Badinter s'est dit « très heureux » que les précautions nécessaires aient été prises pour protéger de folie médiatique la victime présumée. « Mais j'aurais aimé l'égalité des armes. Pourquoi ce traitement différentiel ? C'est ce qu'on appelle le procès équitable dont les Etats-Unis se réclament tant ? » s'interroge-t-il. « Vous avez un homme qui proclame son innocence, il faut le respecter en totalité et ne pas accepter que la police américaine mette la main sur ce genre de décision insupportable. Il reste un homme aux abois qu'on accable avant qu'on sache quoi que ce soit sur le fond » a conclu Robert Badinter qui, comme il l'a précisé en début d'entretien, est un ami de longue date de DSK et de son épouse, Anne Sinclair.

Patrick Cohen
Patrick Cohen
"C'est une insulte aux victimes et aux journalistes !" : Patrick Cohen dézingue Ségolène Royal dans "C à vous"
Présidentielle : Tous les candidats bientôt interrogés par Patrick Cohen dans la nouvelle émission de l'INA
Patrick Cohen : "Là où Vincent Bolloré passe, le journalisme trépasse"
Patrick Cohen rejoint France Culture
Voir toute l'actualité sur Patrick Cohen
Autour de Patrick Cohen
l'info en continu
Disney+ : La Chine fait censurer un épisode des "Simpson"
Plateforme
Disney+ : La Chine fait censurer un épisode des "Simpson"
"The Last of Us" : Pourquoi l'épisode 5 ne sera finalement pas diffusé sur Amazon Prime dimanche ?
Plateforme
"The Last of Us" : Pourquoi l'épisode 5 ne sera finalement pas diffusé sur Amazon...
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement un duplex sur BFMTV
TV
"Vous leur dites de baisser un peu" : Jean-Luc Mélenchon interrompt soudainement...
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine quelques minutes avant le début de "C à vous"
TV
"Il aurait dû être là" : Un invité fait faux bond à Anne-Élisabeth Lemoine...
Netflix annonce le retour de sa série la plus sulfureuse et dévoile la bande-annonce de la saison 2
SVOD
Netflix annonce le retour de sa série la plus sulfureuse et dévoile la...
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et Apolline de Malherbe sur BFMTV
TV
"Vous pouvez crier, ça ne m'intéresse pas !" : Tensions entre Sandrine Rousseau et...