Roland-Garros : Naomi Osaka déclare forfait après avoir voulu boycotter la presse

Partager l'article
Vous lisez:
Roland-Garros : Naomi Osaka déclare forfait après avoir voulu boycotter la presse
Par Inès Goulam Ally Rédactrice / CM
Actuellement en première année de journalisme à l'IEJ - Paris après un bac scientifique, Inès est en stage chez Puremédias.
Naomi Osaka veut boycotter les conférences de presse de Roland-Garros. © Dubreuil Corinne/ABACA
La joueuse de 23 ans s'est exprimée à nouveau sur Twitter pour expliquer les raisons de son abandon.

Naomi Osaka prend de revers Roland-Garros et quitte le tournoi ! Prise de cours par la polémique qui entoure son refus de parler à la presse pendant le célèbre concours de tennis, la joueuse de 23 ans a décidé de mettre fin d'elle-même à sa participation à Roland-Garros. La Japonaise avait annoncé ne pas vouloir donner de conférences de presse pour préserver sa santé mentale. Elle jugeait notamment que cet exercice médiatique était comme "frapper quelqu'un à terre", dans un tweet publié un peu avant le tournoi.

À lire aussi
TV : Près de la moitié des Français pensent boycotter la Coupe du monde de football au Qatar
Sport
TV : Près de la moitié des Français pensent boycotter la Coupe du monde de...
PSG/Juventus : 100.000 à 200.000 utilisateurs de MyCanal privés de Ligue des champions, Canal+ présente ses excuses
Sport
PSG/Juventus : 100.000 à 200.000 utilisateurs de MyCanal privés de Ligue des...
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Sport
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Celui qui a failli couler la Ligue 1 aide financièrement le FC Barcelone
Sport
Celui qui a failli couler la Ligue 1 aide financièrement le FC Barcelone

"Je pense que la meilleure chose à faire est de déclarer forfait"

Cette décision intervient deux jours après le communiqué des quatre représentants du Grand Chelem qui la menaçaient de "sanctions plus sévères, y compris l'exclusion du tournoi", "si elle continuait à ignorer ses obligations médiatiques pendant le tournoi". Ainsi, Naomi Osaka les a devancés en annonçant sur les réseaux sociaux sa décision de quitter le concours français. "Je pense que la meilleure chose à faire pour Roland-Garros, les autres joueurs et mon bien-être est de déclarer forfait afin que tout le monde puisse à nouveau se concentrer sur le tournoi", a-t-elle écrit sur Twitter. "Je n'ai jamais voulu être une distraction et je reconnais que le timing n'était pas idéal", s'est-elle excusé.

La professionnelle du tennis est aussi revenue sur le difficile exercice qu'est pour elle la conférence de presse et s'est excusée auprès des journalistes dans son dernier message. "Je veux m'excuser auprès de la presse tennis qui a toujours été agréable avec moi (et je veux tout particulièrement m'excuser auprès de tous les journalistes sympas que j'ai pu blesser)".

"Je suis passée par différents stades de dépression et ce fut très difficile à gérer"

La jeune tenniswoman a été la cible de critiques, lorsqu'elle a évoqué sa santé mentale, qui lui reprochaient de banaliser ce terme. Elle a expliqué avoir choisi ses mots avec précaution : "Je ne banaliserais jamais la santé mentale ni n'utiliserais ce terme à la légère" s'est-elle défendue. "Je suis passée par différents stades de dépression depuis l'US Open 2018 et ce fut très difficile à gérer. Ceux qui me connaissent savent que je suis une personne introvertie et si vous me voyez souvent avec un casque audio, c'est pour m'aider à gérer mon anxiété en public", a-t-elle précisé.

La Japonaise a évoqué son trouble social qui s'est renforcé avec Roland-Garros. "Ce n'est pas dans ma nature de parler en public et cela provoque chez moi une immense anxiété. À Paris, je me sentais vulnérable et j'ai pensé que c'était mieux d'éviter la presse".

Après ces mots, la Fédération Française de Tennis (FFT) s'est exprimée. "Nous sommes désolés et tristes pour Naomi Osaka. Le retrait de Naomi de Roland-Garros est une issue malheureuse. Nous lui souhaitons le meilleur et le plus prompt rétablissement possible, et nous espérons revoir Naomi à notre tournoi l'année prochaine", a déclaré Gilles Moretton, le président de le FFT. La jeune femme va maintenant prendre quelques jours de repos, loin de la terre battue, et explique que "quand le moment sera venu, j'espère que je pourrais parler avec les responsables du Tour pour améliorer la situation, tant pour les joueurs, que pour la presse ou les fans".

l'info en continu
"Justice en France" : France 3 va filmer "la justice du quotidien" dès le mercredi 19 octobre
Programme TV
"Justice en France" : France 3 va filmer "la justice du quotidien" dès le mercredi...
"Quelle époque !" : Christophe Dechavanne regrette de ne pas avoir été assez pugnace face à Jean-Luc Mélenchon
TV
"Quelle époque !" : Christophe Dechavanne regrette de ne pas avoir été assez...
"C'est facile de se cacher derrière la baisse de l'audimat" : Le coup de gueule de la productrice de "Plus belle la vie"
Séries
"C'est facile de se cacher derrière la baisse de l'audimat" : Le coup de gueule de...
"Star Academy" : Tout ce qu'il faut savoir avant le coup d'envoi de la nouvelle saison sur TF1
TV
"Star Academy" : Tout ce qu'il faut savoir avant le coup d'envoi de la nouvelle...
Une polémique du "Film français" : "Un choix malheureux et regrettable", réagit le magazine
Cinéma
Une polémique du "Film français" : "Un choix malheureux et regrettable", réagit le...
"Bernadette Chirac était encore de ce monde" : La grosse boulette d'une chroniqueuse d'"Estelle Midi"
TV
"Bernadette Chirac était encore de ce monde" : La grosse boulette d'une...