Sandrine Treiner : "Que France Culture passe devant Europe 1, ça raconte quelque chose de la société française"

Partager l'article
Vous lisez:
Sandrine Treiner : "Que France Culture passe devant Europe 1, ça raconte quelque chose de la société française"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Comment sont mesurées les audiences radio ? © Abaca
France Culture signe sa meilleure vague d'audience pour la période de novembre à décembre. A cette occasion, la directrice de la station Sandrine Treiner s'est confiée auprès de puremedias.com.

Une vague satisfaisante pour la station. En ce jour d'audience radio, France Culture se félicite d'avoir signé sa meilleure vague historique pour la période de novembre-décembre 2022. Lors des deux derniers mois de l'année, la radio du service public signe une part d'audience de 3,0% des auditeurs et une audience cumulée de 1,74 million de paires d'oreilles. A cette occasion, la directrice de l'antenne de France Culture, Sandrine Treiner, s'est confiée auprès de puremedias.com.

À lire aussi
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à la télévision"
Interview
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à...
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas racheté Prisma Media"
Interview
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas...
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a été fatale"
Interview
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a...
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le mur"
Interview
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le...

Propos recueillis par Florian Guadalupe.

puremedias.com : Avec cette part d'audience record pour cette période, vous ne pouvez pas mieux débuter l'année...
Sandrine Treiner
: C'est une bonne année qui débute très bien pour nous, dans un contexte qui n'est pas extrêmement réjouissant. La radio continue globalement à baisser, même si France Culture continue, elle, sa progression. Pour le média, ce n'est pas une bonne nouvelle.

Ils ont dit
"France Culture est un média de plus en plus choisi par une relève d'auditeurs"
Sandrine Treiner

Mais j'espère que vous êtes quand même satisfaite de vos résultats ?
Oui ! (rires) On ne peut pas ne pas se réjouir des indicateurs qui sont tombés aujourd'hui et qui consolident les indicateurs de septembre-octobre. Sur quatre mois, France Culture consolide une audience cumulée à 3,1% et consolide une évolution extrêmement marquée de sa part d'audience, compte tenu du contexte, à 3,0% de part d'audience pour la première fois de son histoire. C'est un fait culturel car France Culture passe devant Europe 1. Ca raconte quelque chose des médias mais aussi de la société française.

Quels sont plus précisément vos points de satisfaction ?
Il y a au moins deux éléments très probants dans cette rentrée, qui était pour nous une rentrée un peu vertigineuse - on avait beaucoup de nouvelles émissions et de nouvelles voix -. C'est le record tous indicateurs des "Matins", dont la formule a évolué. Il y a le journal à 8h45, un journal des sciences quotidien et Jean Leymarie - un transfuge de franceinfo: - à la politique. C'était quand même des changements importants. C'est une matinale dédiée à l'actualité par les idées et la connaissance qui aujourd'hui flirte avec les 800.000 auditeurs (en audience cumulée, ndlr). Je pense que c'est très notable. L'autre fait notable, c'est qu'on fait +20% sur les 13-34 ans. Que ce soit en podcasts ou à l'antenne, ça confirme que France Culture est un média de plus en plus choisi par une relève d'auditeurs. C'est évidemment essentiel pour nous et pour le service public.

Ils ont dit
"L'évolution de la chronologie des médias, c'est un élément central dans les mois à venir"
Sandrine Treiner

Est-ce votre objectif aujourd'hui d'atteindre un public jeune ?
Oui. Il est absolument essentiel d'être un média inter-générationnel. Il faut être capable de s'adresser à tous les âges de la société. Un service public qui ne renouvellerait pas ses publics, est un service public dont à terme les nouveaux publics ne comprendraient pas le sens. Je pense qu'on réussit à le faire, en raison de la modernité de l'évolution, à la fois de nos voix, de nos formats, de notre stratégie de distribution numérique et de notre stratégie éditoriale. Le fait d'avoir par exemple créé un journal des sciences pour des nouvelles générations qui sont très anxieuses de comprendre le monde dans lequel elles vivent. Puis, la science est le facteur explicatif des questions environnementales et climatiques. Entre ça et les émissions dédiées au monde contemporain très complexe d'aujourd'hui, je pense qu'on a de quoi être une radio de tous les publics. C'est ça une radio grand public.

Quels sont les chantiers pour les mois à venir ?
Continuer à faire ce travail éditorial. C'est parfait d'avoir une promesse très précise, mais il faut la tenir. Il faut continuer à la tenir. Le cap éditorial est tracé. En revanche, l'évolution de la chronologie des médias, c'est-à-dire l'évolution de notre offre en podcast, de notre stratégie de distribution en streaming et notre capacité de proposer du contenu de référence pour délinéariser à une époque où les usages évoluent vers davantage de temps choisi pour écouter des médias choisis, c'est un élément central.

l'info en continu
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de visionnage dans le monde
Audiences
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de...
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du 25 février au 3 mars 2023
Programme TV
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du...
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les feuilletons en avance ?
Plateforme
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...