Sous le feu des critiques, Olivier Schrameck défend le CSA

Partager l'article
Vous lisez:
Sous le feu des critiques, Olivier Schrameck défend le CSA
Olivier Schrameck face aux parlementaires.
Olivier Schrameck face aux parlementaires. © LCP
Auditionné par la commission des Affaires culturelles ce mardi 26 mai après l'élection contestée de Delphine Ernotte comme future présidente de France Télévisions, le président du CSA a défendu l'institution.

A-t-il été convaincant ? Olivier Schrameck, président du CSA depuis 2013 était entendu par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée hier après l'élection de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions. Rendu public le 23 avril dernier, ce choix a suscité de multiples polémiques, certains médias pointant notamment du doigt un processus de sélection opaque et des petits arrangements entre amis. Des accusations réfutées par Olivier Schrameck.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

Engagement sur l'indépendance du CSA

"Le délibéré s'est déroulé au terme d'une procédure parfaitement régulière et en dehors de toute pression, qu'elle soit politique, économique ou personnelle", a d'abord martelé le président du CSA face au parterre de parlementaires, avant d'affirmer n'avoir eu aucun parti-pris sur les différents candidats.

"Je n'ai rencontré Delphine Ernotte individuellement, pour la première et seule fois, que le 6 mars, à sa demande, exactement comme j'ai a pu le faire avec les autres candidats qui en ont fait la demande. Je n'ai fait pression sur aucun de mes collègues, ni directement, ni indirectement (...) Je me suis engagé fermement et formellement devant vous sur l'indépendance du CSA. J'ai respecté cet engagement", a-t-il ensuite assuré avant de dénoncer une campagne de déstabilisation envers l'institution qu'il préside.

Quant au processus de nomination à huis clos, que certains ont jugé antidémocratique, Olivier Schrameck a avancé que la confidentialité des auditions des candidats avait été mise en place pour permettre de protéger l'autorité de nomination des pressions extérieures en tous genres.

Pas de plagiat sur le projet de Delphine Ernotte

Peu après sa nomination, Delphine Ernotte a été accusée de plagiat, certains éléments de son projet se retrouvant dans celui de son concurrent, Didier Quillot. "Le fait qu'il y ait des ressemblances ne peut pas être sans lien avec le rapport que le CSA a lui-même remis sur le bilan des 4 années de France Télévisions et que le gouvernement a souhaité rendre public", a justifié Olivier Shrameck, qui, à titre personnel, a avoué n'avoir aucun doute sur l'authenticité du projet de Delphine Ernotte.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
TV
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
"13 Reasons Why" : La saison 3 disponible dès aujourd'hui sur Netflix
SVOD
"13 Reasons Why" : La saison 3 disponible dès aujourd'hui sur Netflix
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
"Audrey & Co" : Frédéric Mitterrand et Zineb El Rhazoui éditorialistes dans l'émission d'Audrey Crespo-Mara sur LCI
TV
"Audrey & Co" : Frédéric Mitterrand et Zineb El Rhazoui éditorialistes dans...
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée par une vachette
TV
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée...
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Vidéos Puremedias