Technikart : l'incroyable interview de Fabien Onteniente qui commence par un coup de boule !

Partager l'article
Vous lisez:
Technikart : l'incroyable interview de Fabien Onteniente qui commence par un coup de boule !
Fabien Onteniente
2 photos
Lancer le diaporama
Dans son édition de février, un journaliste de Technikart explique comment un portrait du réalisateur Fabien Onteniente a débuté par une bagarre en boite de nuit.

C'est un portrait pas banal, signé du journaliste François Grelet, que publie Technikart dans son édition de février. En effet, le magazine branché publie un long portrait de trois pages du réalisateur Fabien Onteniente, à qui on doit de grosses comédies populaires comme "Jet Set", "Disco", "Camping" et, en salles le 13 février, "Turf" avec Alain Chabat, Edouard Baer et Gérard Depardieu.

À lire aussi
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

"Ce gars incarne le Mal"

La filmographie du Monsieur ne coïncide pas vraiment avec les goûts élitistes du service Cinéma du mensuel, qui affiche d'ailleurs son dégoût dès l'introduction de l'article. "'Une merde à la Camping.' 'Une daube à la Onteniente.' Combien de fois on l'a entendu, ça ? Combien de fois on l'a dit, aussi ? Dans des discussions entre collègues, souvent, de la même manière que les journaleux des années 80 devaient dire 'une bouze à la Zidi' pour se faire comprendre en peu de mots. (...) Onteniente, Onteniente, Onteniente. Toujours lui, jamais un autre, dès que l'on cherche à évoquer ce mal, la culture du navet, qui ronge la comédie française depuis, au moins ouh la... (...) Depuis "Camping", sans que l'on sache à 100% pourquoi, même si on le devine, ce gars incarne le Mal de la grande famille du cinema. Forcément, ça méritait un sujet. Au moins une rencontre", écrit ainsi le journaliste.

Rencontre vers 3h du matin dans une boîte de nuit

Cette rencontre a donc bien eu lieu mais loin du schéma classique par lequel passent habituellement les médias, à savoir un rendez-vous arrangé par un attaché de presse. Non, celle-ci s'est déroulée de nuit. Un soir vers 3h du matin... dans une boîte de nuit ! Le journaliste se décrit lui-même "ivre mort" et décide malgré tout d'aborder Onteniente "à la hussarde". Le journaliste ne dissimule pas l'approche qu'il veut donner à son article. "Eh Fabien, on adorerait faire un article sur vous dans Technikart. On n'a jamais aimé vos films, mais là, on a l'impression qu'il y a un truc sur vous, se souvient François Grelet dans son article. (...) On aimerait bien savoir pourquoi vous incarnez le Mal dans le cinéma français."

L'esprit décalé et l'élan de sincérité du journaliste n'ont pas du tout fait rire le réalisateur qui s'en est pris physiquement à lui, ne se gênant pas pour lui donner plusieurs coups au visage : "'Moi le Mal ?' Bing, un bon coup coup de coude entre les gencives. On reste stoïque. Défoncé, dans tous le sens du terme. Fabien se rapproche : "Ah attends, bouge pas je m'excuse, mais je voulais te dire autre chose aussi". Bam !, coup de boule. On dégrise net", écrit le mensuel.

"Cette étiquette me rend dingue"

Cette rencontre musclée ne décourage pour autant pas François Grelet de faire un portrait, au contraire ! Le lendemain il appelle sur son protable le réalisateur, forcément un peu confus : "Il ne cherchera pas vraiment à s'excuser pour les bourre-pifs distribués la veille mais il propose d'enterrer l'incident avec une interview en bonne et due forme", écrit l'article. Il recevra le journaliste le lendemain dans les bureaux de la maison de production de Thomas Langmann avec qui il prépare son prochain film "La Night".

Le journaliste avoue avoir rencontré un réalisateur passionné, très impliqué dans la construction de ses films, mais après plusieurs heures d'échange, il n'arrive pas se défaire de "l'image de gros lourd ringard" qui lui colle à la peau. "Ton interview, là, je l'ai acceptée non pas parce que je t'en ai mis une (...) mais juste pour qu'on me lâche avec cette étiquette de 'salopard cynique'", lui a expliqué Fabien Onteniente. "Ca me rend dingue. Ca m'empêche de dormir. Si j'étais ce mec-là, le cynique obsédé par le fric dont tu me parles là, je t'aurais pas mis un coup de tronche l'autre soir, je t'aurais ri au nez."

Fabien Onteniente
Fabien Onteniente
Fabien Onteniente relance la polémique sur la rentabilité du cinéma français
Autour de Fabien Onteniente
Sur le même thème
l'info en continu
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire devant les prud'hommes
Sport
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire...
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
Programme TV
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Cinéma
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La gaule d'Antoine" faible
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La...
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA", "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA",...
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour "Cuisine impossible" sur TF1
Audiences
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour...
Vidéos Puremedias