Télé-réalité politique sur D8 : les participants s'attirent les critiques de leurs collègues

Partager l'article
Vous lisez:
Télé-réalité politique sur D8 : les participants s'attirent les critiques de leurs collègues
Capture d'écran du "Parisien" du 28 octobre 2014
Capture d'écran du "Parisien" du 28 octobre 2014
De nombreux responsables politiques ont critiqué ce matin leurs collègues ayant accepté de participer à la nouvelle émission de D8 dans laquelle des élus se griment.

La nouvelle télé-réalité politique de D8 ne laisse pas indifférent les principaux intéressés. Alors que l'information sur l'arrivée de cette nouvelle émission dans la grille de la chaîne est sortie il y a près de 10 jours, plusieurs représentants de la classe politique l'ont commenté aujourd'hui suite à la parution d'un article sur le sujet en Une du Parisien.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les élèves dès lundi
TV
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

Interrogés dans les matinales radio et télé, la plupart d'entre-eux ont ainsi critiqué l'émission de D8 qui propose à des hommes et des femmes politiques de se grimer pour qu'ils deviennent des citoyens lambdas, "au contact de la réalité quotidienne des Français". Rappelons que l'on retrouve au casting du programme des élus PS et UMP comme Geoffroy Didier, Julien Dray, Thierry Mariani ou encore Samia Ghali.

"Une perversion du débat politique" selon François Fillon

Invité d'Europe 1 ce matin, François Fillon a critiqué la décision de ses collègues de participer à une telle émission. "J'ai toujours refusé de participer à des émissions qui ne sont pas de vraies émissions politiques, c'est-à-dire des émissions où on mélange l'amusement et la politique. Pourquoi ? Ce n'est pas parce que je n'ai pas envie de m'amuser, c'est simplement parce que je pense que les Français portent un regard assez méprisant sur ces hommes politiques qui ne sont attirés que par l'image, que par les caméras, que par la télévision", a expliqué l'ancien Premier ministre.

Interrogé ensuite par Thomas Sotto sur l'éventuel "aveu d'impuissance" que signifierait la participation de responsables politiques à cette émission, François Fillon a estimé que c'était "plus grave que ça". "S'ils ont besoin de se déguiser pour voir la vraie vie, c'est qu'ils ont un vrai problème. Mais je pense que c'est plus grave que ça, c'est une perversion du débat politique" a-t-il jugé.

Questionné sur le même sujet, sur i-TELE cette fois, Luc Châtel a livré un avis similaire. "Je ne suis pas favorable à ces méthodes" a confié l'élu UMP. "Je pense que nous avons d'abord besoin de retourner au contact des Français. On n'a pas besoin de télé-réalité, on a besoin de réalité (...) Je ne suis pas sûr que quand les hommes et les femmes politiques rentrent dans ce jeu, ils grandissent la fonction. Voilà" a asséné Luc Châtel.

"Je n'ai pas besoin de me déguiser pour aller au Super U"

Même critique à gauche. Sur France Info, Cécile Duflot a raillé ce matin les participants à cette émission. "Je dois pas être une vraie responsable politique", a ironisé l'ancienne ministre écologiste. Avant de tacler : "Parce que moi, je n'ai pas besoin de me déguiser pour aller au Super U, pour amener mes enfants à l'école et pour vivre normalement. On est dans un désaxage complet de ceux et celles qui considèrent que le fait d'être un responsable politique conduit à être déconnecté de la vie réelle".

De son côté, Michèle Alliot-Marie, présentée comme l'une des participantes à l'émission de D8, a démenti sa participation au programme. Sur le plateau de #DirectPolitique, l'émission politique de Linternaute.com, Ouest-France et 20 Minutes, l'ancienne ministre UMP a semblé vouloir prendre ses distances. "Il ne s'agit pas de télé-réalité. Moi, je suis contre la télé-réalité pour les politiques" a-t-elle précisé d'emblée.

Et d'ajouter : "Je pense qu'on peut avoir une vie pleine d'humour mais quand on est dans une fonction, on respecte cette fonction". L'ancienne ministre de la Défense a ensuite confirmé avoir été approchée par la production pour un concept qui n'avait rien à voir avec de la télé-réalité. Elle a aussi expliqué qu'elle n'avait finalement pas donné suite : "Il n'y a jamais eu de tournage" a-t-elle précisé.

"Il y a toujours les mêmes râleurs"

Rare à défendre le programme,Jean-Luc Roméro, un des véritables participants à l'émission. Interrogé ce matin sur LCI, le responsable apparenté PS a assumé son choix : "C'est aussi intéressant d'avoir un dialogue qui est un peu différent dans les émissions politiques. On voit bien qu'il faut les renouveler. On voit bien aujourd'hui que les émissions traditionnelles ne fonctionnent plus (...) Et ce n'est pas comme on dit, de la télé-réalité" a-t-il indiqué à propos de l'émission de D8.

"Je crois que, dès qu'on innove en quoi que ce soit, il y a forcément une partie de gens qui vont trouver ça nul. Il y a toujours les mêmes râleurs. Eh bah c'est bien, râlez !" a-t-il lâché aux personnes critiquant l'émission sur le plateau de la chaîne info. Et de lancer : "Et puis, si c'est si nul, pourquoi êtes-vous si déchaînés à ne parler que de ça ?".

Sur le même thème
l'info en continu
"Why Women Kill" : M6 passe à un seul inédit dès jeudi
Séries
"Why Women Kill" : M6 passe à un seul inédit dès jeudi
Le confinement vu par... Pascale de La Tour du Pin
Confinement
Le confinement vu par... Pascale de La Tour du Pin
Audiences : BFMTV leader national pendant la conférence de presse d'Edouard Philippe sur le coronavirus
Audiences
Audiences : BFMTV leader national pendant la conférence de presse d'Edouard...
"Quotidien" en pause la semaine prochaine sur TMC
TV
"Quotidien" en pause la semaine prochaine sur TMC
Le confinement vu par... Hervé Mathoux
Confinement
Le confinement vu par... Hervé Mathoux
Audiences samedi : L'info toujours très suivie, record historique pour Nagui et "C l'hebdo'
TV
Audiences samedi : L'info toujours très suivie, record historique pour Nagui et "C...
Vidéos Puremedias