Témoignage de la dénonciatrice d'Abaaoud : BFMTV et RMC affirment avoir subi des pressions de l'Etat

Partager l'article
Vous lisez:
Témoignage de la dénonciatrice d'Abaaoud : BFMTV et RMC affirment avoir subi des pressions de l'Etat
La vidéo du témoignage de Sonia
BFMTV et RMC affirment avoir subi des pressions de la part des autorités pour ne pas diffuser leur interview de la jeune femme ayant dénoncé le terroriste.

Les autorités ont-elles fait pression sur RMC et BFMTV ? C'est en tout cas ce qu'ont affirmé hier les deux médias du groupe NextRadioTV. En cause : le témoignage de "Sonia". Ce prénom est le pseudonyme d'une femme ayant dénoncé à la police Abdelhamid Abaaoud, un des organisateurs présumés des attentats du 13 novembre. C'est son témoignage qui a permis l'opération du Raid à Saint-Denis pendant laquelle le djihadiste a été tué.

À lire aussi
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
TV
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...

Comme l'a raconté la journaliste de RMC Claire Andrieux (vidéo ci-dessous), Sonia a contacté d'elle même la rédaction de RMC/BFMTV le 19 janvier dernier, se sentant "abandonnée" par l'Etat. Après vérification de son identité et de ses dires, la journaliste de RMC a finalement réalisé une interview de deux heures de la jeune femme le 28 janvier dernier. Des extraits de l'entretien ont finalement été diffusés jeudi 4 janvier.

Contacté par l'AFP, Hervé Béroud, le directeur de l'information de BFMTV, a expliqué que sa chaîne avait décidé de ne pas diffuser l'interview tout de suite "pour avoir le temps de bien lui expliquer les conséquences qu'aurait la diffusion, lui laisser le temps aussi de renoncer à la diffusion". "Elle a insisté pour que son témoignage soit diffusé", a-t-il révélé.

Le parquet de Paris ouvre une enquête

Alerté de l'existence de ce témoignage, le ministère de l'Intérieur a alors tenté de dissuader les deux médias de diffuser ce témoignage. "Il y a eu beaucoup de pressions auprès de nous et de cette femme", a expliqué Hervé Béroud. Selon ce dernier, les autorités ont fait savoir "qu'il ne fallait absolument pas diffuser" l'entretien. Egalement contacté par l'AFP, Philippe Antoine, le rédacteur en chef de RMC, a fait état de pressions similaires.

Suite à la diffusion de ce témoignage, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête pour "violation du secret de l'instruction" et "mise en danger de la vie d'autrui". Cette enquête vise les deux médias du groupe NextRadioTV mais également un article du Point.fr.

"Je regrette que le ministère de l'Intérieur, au sens large, se focalise sur la diffusion du témoignage, pour botter en touche les problèmes de fond que pose cette femme. C'est une héroïne qui a évité des attentats à La Défense, et qui n'est pas suivie, pas considérée par les autorités comme elle aurait voulu l'être", a commenté Hervé Béroud.

Claire Andrieux © Dailymotion
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
le-requin

La nouvelle mode chez les journaleux avec leur nouvelle spécialité "police-justice"



Château de Boigne

Où est le respect ? Chez Jawad, sans doute.



caline27 35

avant même d'ouvrir l'article je savais que vous êtiez là en embuscade !
Gagné!



banzaï

"c'est une héroïne" , elle a surtout des relations très peu fréquentables et elle a fait preuve de bon sens c'est tout.. Bon comme la dignité et le respect se perdent on va dire que c'est déjà bien..



Plouf

Je comprends pas les erreurs de communication du gouvernement concernant les attentats, comme avec l'assaut du RAID dans lequel les flics ont jamais autant tiré sur les cadavres tués par un kamikaze masculin (et non féminin comme déclaré de suite) et leur chienne.



Sheka

Premier pic atteint ! Il vous manque plus qu'à sortir Fhaine et nazi et on vous valide vos points !



oscar

:-/



arlouf

Deux policiers qui donnent le nom de cette femme en pâture à des suspects dans l'affaire c'est sûrement moins grave que cette même femme qui décide de témoigner après avoir mûrement réfléchi.



teleradio

BFN TV et sa morale douteuse, une fois encore...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Closer", "Téléstar", "Télépoche" : Départ de Laurence Pieau, la directrice des rédactions
Presse
"Closer", "Téléstar", "Télépoche" : Départ de Laurence Pieau, la directrice des...
"The Crown" : Olivier Colman prend la relève de Claire Foy dans un nouveau teaser
"The Crown" : Olivier Colman prend la relève de Claire Foy dans un nouveau teaser
Après Public Sénat, LCP dévoile à son tour sa nouvelle identité
TV
Après Public Sénat, LCP dévoile à son tour sa nouvelle identité
Audiences samedi : les Bleus très suivis sur TF1, Cyril Hanouna en baisse
Audiences
Audiences samedi : les Bleus très suivis sur TF1, Cyril Hanouna en baisse
Audiences : "Danse avec les stars" leader mais de retour en baisse, Nagui résiste bien
Audiences
Audiences : "Danse avec les stars" leader mais de retour en baisse, Nagui résiste...
Conseil de l'Arctique et bilan carbone : Ségolène Royal prise en flagrant délit de mensonges par "Quotidien"
TV
Conseil de l'Arctique et bilan carbone : Ségolène Royal prise en flagrant délit de...
Vidéos Puremedias