The Weinstein Company va se déclarer en faillite

Partager l'article
Vous lisez:
The Weinstein Company va se déclarer en faillite
Harvey Weinstein
Harvey Weinstein © Abaca
La société de production n'a pas réussi à concrétiser un rachat pour se sauver.

Ce mardi, la société de production The Weinstein Company a annoncé dans un communiqué qu'elle allait se déclarer en faillite après l'échec des négociations en vue d'un rachat avec un groupe de repreneurs emmené par Maria Contreras-Sweet, une ancienne membre de l'administration Obama, alliée avec le milliardaire Ron Burkle et la société de capital-investissement Lantern Asset Management de Dallas. "C'est extrêmement malheureux pour nos employés, nos créanciers et toutes les victimes, mais le conseil d'administration n'a d'autres choix que de suivre la seule option viable pour maximiser la valeur restante de la société : un processus ordonné de faillite", a expliqué l'avocat de The Weinstein Company, une société qui comptait près de 130 employés.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

La vente de l'entreprise fondée par les frères Weinstein en 2005 devait être bouclée pour environ 275 millions de dollars, avec une reprise de dettes pour 225 millions de dollars, selon le "New York Times". Mais "ces discussions se sont terminées" dimanche "sans accord signé" à en croire plusieurs médias américains. "Au regard des événements de la semaine passée (...) nous nous devons de conclure que votre plan de rachat était illusoire et ne ferait que laisser la société glisser vers sa disparition au détriment de tous les intéressés", a affirmé hier le conseil d'administration de la société de production à ses repreneurs potentiels.

Mauvaise nouvelle

Il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour les victimes ayant poursuivi en justice The Weinstein Company et le producteur renvoyé le 8 octobre dernier. En effet, le dépôt de bilan de la société va mener à la disparition de l'entreprise de la liste des accusés dans les nombreuses procédures judiciaires. Désormais, seules les actions judiciaires contre Harvey Weinstein, son frère Bob Weinstein, qui codirigeait la société, et contre leur ancienne maison de production, Miramax pourraient conduire à un dédommagement des victimes. Plus de cent femmes dont des célébrités comme Ashley Judd, Gwyneth Paltrow ou Salma Hayek ont accusé Harvey Weinstein de les avoir harcelées, agressées ou violées.

l'info en continu
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
TV
Maxime Saada (Canal+) sur la Ligue 1 : "Quand on n'est pas livré, on ne paye pas"
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
Séries
"Le bureau des légendes" : La saison 5 dès ce soir sur Canal+
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
TV
"Les Sandales blanches" : Amel Bent héroïne d'une fiction pour France 3
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
Programme TV
"C'est Canteloup" de retour ce soir sur TF1
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une 100% masculine
Presse
"Ils racontent le monde d'après" : "Le Parisien" présente ses excuses après sa Une...
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Confinement
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
Vidéos Puremedias