Thierry Ardisson et Catherine Barma en conflit autour de "Tout le monde en parle"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Ardisson et Catherine Barma en conflit autour de "Tout le monde en parle"
Thierry Ardisson en guerre contre Catherine Barma
Thierry Ardisson en guerre contre Catherine Barma © C8
Le présentateur et la productrice se disputent les recettes des adaptations à l'étranger de "Tout le monde en parle".

Un conflit de gros sous. Dans sa série d'été "Les stars dans le prétoire", BFMTV raconte la guerre que Thierry Ardisson et la productrice Catherine Barma se mènent pour une histoire d'argent. Les deux personnalités de la télévision ont longtemps collaboré pour diverses émissions, telles que "Scoop à la une", "Bains de minuit", "Lunettes noires pour nuits blanches" et "Tout le monde en parle". Cette dernière qui a été diffusée huit saisons sur France 2 est au coeur de leur différend.

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !

Un conflit sur les recettes des adaptations à l'étranger

Fort de son succès de 1998 à 2006, le format de l'émission du samedi soir a été adapté dans de nombreux pays à l'étranger, comme en Albanie, en Algérie et au Canada. Depuis 2011, Thierry Ardisson et Catherine Barma se disputent sur la répartition des recettes liées à ces adaptations. La productrice d'"On n'est pas couché" revendique la moitié de cet argent, tandis que le présentateur de "Salut les Terriens !" estime devoir en détenir la totalité. Selon Catherine Barma, elle est co-propriétaire du format du programme, car un contrat signé en 1999 stipule un partage de la moitié des recettes de l'exploitation de l'émission.

De son côté, Thierry Ardisson assure être le seul détenteur des droits sur le format et le titre et souligne que la chef d'entreprise n'a eu aucun "rôle créateur". Cependant, de 2005 à 2011, l'animateur en noir a versé la moitié des recettes générées par les versions internationales à sa collaboratrice. Ce n'est qu'après qu'il a décidé de cesser les virements et de réclamer le remboursement de l'argent que son ex-productrice a perçu auparavant.

"Je suis le seul créateur du format"

En 2016, Catherine Barma a porté le conflit au tribunal de commerce de Paris. Il y a un an, l'affaire a été renvoyée au tribunal de grande instance de la capitale. La productrice a fait appel de cette décision, puis s'est pourvue en cassation, avant de perdre le procès récemment. Ainsi, le différend sera désormais uniquement traité par le TIG de Paris, qui étudie toujours le dossier. Contacté par BFMTV, le porte-parole de Catherine Barma n'a pas souhaité faire de commentaire. "Je suis très heureux d'avoir gagné trois procès successifs. Je suis le seul créateur du format 'Tout le monde en parle'", a réagi pour sa part Thierry Ardisson.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Galuchat57

Et pendant ce temps, l'irascible Hondelatte se coltine avec un contrôleur SNCF et insulte des passagers... N'a qu'à prendre l'avion !



guilem2

Si ça dérangeait tellement Ardisson, pourquoi il a partagé sans broncher pendant des années?
Il vieillit tellement mal. Il ne lui reste que les défauts qu'il a toujours eu, sauf qu'il s'accentuent avec le temps.



Walladoox

On se demande en effet.



Walladoox

Le simple fait qu'il lui ai versé si longtemps la moitié pourrait faire foi d'acquis de la situation.



Walladoox

Ils ont vendu quoi en fait ? Des gens autour d'une table ?



karima

peut être mais l'émission sans Ardisson ce n'est rien



karima

La tune cela tue toutes les amitiés



Robert

Il va pouvoir se payer plus de fumette le ardicon.



La Sardine

Ha le pognon !!!



Karima Atlaoui (ex Aglietta)

Ah ok. Merci. J'imagine alors qu'elle a perdu manque de preuves écrites. C'est triste.



Backpacker

A l'origine, Ardisson avait sa société Ardisson & Lumières qu'il partageait déjà avec Barma puisqu'ils produisaient tous deux les émissions qu'il animait sur feu-La Cinq puis sur France 2. C'est aussi Barma qui a fait vendre les concepts d'Ardisson à France 2, aussi bien de feu-Frou Frou à feu-On a tout essayé, en passant par feu-Tout le monde en parle. Il est donc légitime qu'elle remporte la moitié des intérêts...



Mario Mario

Ce qu'on oublie de préciser, pour relativiser un peu le mot "créateur" : *il n'y a pas de concept* dans cette émission. Le juste prix, L'école des fans, Fort Boyard, Panique dans l'oreillette... : il y a 150 exemples d'idées françaises ou étrangères clairement différentes de tout ce qui existait avant. Mais là ! Depuis que la radio existe, on met des gens variés autour d'une table. Ici, format = ça veut dire un décor violet et un animateur qui a un clavier de synthétiseur (micro idée, volée à Baffie et qu'il avait inventé sur Europe 2 TV - Ardisson lui a prise quand il avait été son invité l'été précédant son retour sur la 2). S'il y a des prods étrangères assez bêtes pour payer une licence hors de prix pour un décor, ça tient plus de la superstition que de la production audiovisuelle cette histoire.



Karima Atlaoui (ex Aglietta)

Mais si la justice a donné raison à Ardisson c'est qu'elle n'est pas considérée comme proprietairedu format. Je crois...?



SauceDZ

Très belle découverte, merci !



Benjamin Sabords

Ah c'est ça qu'elle attend la Barma pour enfin changer le décor mité d'ONPC !



ontheroadagain

heu c'était quoi le concept à part une table des invités et des interviews?



Karima Atlaoui (ex Aglietta)

L'article n'est pas très clair...
Si j'ai bien compris le contrat de 1999 ne porte que sur un partage des recettes en tant que coproductrice mais ne reconnaît pas à Barma de droits intellectuels sur le format ?

Mais dans ce cas pourquoi Ardisson a-t-il consenti à lui reverser des recettes pendant quelques années avant de se rétracter?



maxxxim

ah non j'aime bien la version libanaise... et surtout la présentatrice



Il n'y en a qu'une

Reste encore le contrat qui lie Ardisson à l'INA pour l'exploitation de ses anciennes émissions.



Baudouin-Poenszs, le vrai !

Catherine Barma, c'est pas cette dame qui ne comprenait aucun sketch à ONDAR mais qui était malgré tout dans le jury ?



lalo-19

https://media.giphy.com/med...



Backpacker

Mais qu'est-ce qu'il a l'air con sur cette photo... Ardicon... En attendant, Barma a tout à fait raison de se battre et de revendiquer la moitié.



Solal

Tout le monde s'en tape



Simple Remarque

Encore une histoire de gros sous qui doit se régler en justice. Ceci dit, je lance un appel à Catherine Barma qui engrange depuis des années sans le moderniser (rien que le décor fait pitié).



Nina Ritchie

Lol Barma va bientot faire appel à la cour européenne de justice si ça continue !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés faibles
Cinéma
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés...
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Programme TV
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès demain !
Radio
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès...
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
Programme TV
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice Taglioni le 9 septembre sur TF1
TV
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice...
Vidéos Puremedias