Thierry Demaizière : "J'ai compris dès la première question que François Hollande ne répondrait pas"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Demaizière : "J'ai compris dès la première question que François Hollande ne répondrait pas"
Thierry Demaizière dans "C à vous" sur France 5. © Dailymotion
Invité hier de "C à vous" sur France 5, le journaliste de "Sept à Huit" Thierry Demaizière a débriefé son interview de François Hollande jeudi soir sur TF1.

Il était l'une des pièces maîtresses du dispositif de TF1, jeudi soir, pour interroger le Chef de l'Etat dans "Face aux Français". Thierry Demaizière, dont les téléspectateurs connaissent plus la voix que le visage, a réalisé sa première interview en direct et en prime. Un exercice difficile, le journaliste ayant été appelé pour interroger le Chef de l'Etat sur sa personnalité. Mais très rapidement, le journaliste de "Sept à Huit" s'est rendu compte que François Hollande n'allait pas se prêter au jeu de l'interview confession, comme il l'a raconté lundi soir dans "C à vous" sur France 5.

À lire aussi
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !" et "Les frères Sisters"
Cinéma
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !"...
Des journalistes membres de la #LigueDuLol écartés de leur rédaction (MAJ)
Internet
Des journalistes membres de la #LigueDuLol écartés de leur rédaction (MAJ)
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier faible sur C8
Audiences
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier...

"Dès la première question, j'ai vu que cela ne se passerait pas comme prévu, qu'il ne répondrait pas. D'un seul coup, j'ai modifié mon plan pour avoir les quatres vraies questions que je voulais", a-t-il expliqué sur France 5. Pour Jean-Pierre Pernaut, aussi invité de l'émission, François Hollande "ne pouvait pas répondre autrement". "Thierry a posé les questions qu'il fallait et Hollande malheureusement a répondu ce que devait répondre un Président de la République", a surenchéri Patrick Cohen.

Par ailleurs, Thierry Demaizière a confirmé que son interview n'avait pas été un choix de l'Elysée mais une proposition de TF1. Son placement en début d'émission a été validé par les services de communication de l'Elysée car ils craignaient "de ne pas faire de l'audience". "Ils pensaient que s'ils démarraient avec le chômage, les téléspectateurs partiraient", a-t-il commenté. puremedias.com vous propose de voir une sélection du débrief de Thierry Demaizière.

Thierry Demaizière
Thierry Demaizière
"Sept à Huit" : Thierry Demaizière prend du recul
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Backpacker

Pourquoi la vidéo est-elle aussi sombre au début? Ils ont oublié de payer le courant à France 5?!



dauvergne

C'est ce que je me dis souvent quand j'écoute le 7-9 sur France inter ! Ce matin avec le ministre de l'Intérieur, je me croyais dans le bureau d'un commissaire ........ d'un film policier.



charlie57

Quand on écoute T. Demaizière on a vite compris qu'il veut la lumière........il y a des personnes qui sont beaucoup mieux dans l'ombre......



Spontex

On voulait DSK.



Maxime C

+1



l-oeil-de-moscou2

D'où l'intérêt de soutenir dès le départ les (petits) candidats auxquels on croit. On ne devrait jamais voter contre quelqu'un, cela n'amène que des catastrophes.



Maxime C

Personnellement je n'en voulais, pas c'est pour quoi je me permets. Et ceux qui ont voté pour lui ont surtout voté CONTRE le camp adverse. Personne ne voulait vraiment de ce President, dans le fond.
Et aujourd'hui, on subit. Tous malheureusement. Meme ceux qui n'ont rien demandé.



Stargazer

Vous avez voulu les socialistes au pouvoir , vous les avez .



BiouTiDi

*raclement de gorge*. « Ils pensaient que s'ils démarraient avec le chômage, les téléspectateurs partiraient ». Bien sûr.

Par contre, la tournée des bistrots, les frites et la cravate de traviole sont des sujets extrêmement fédérateurs qui attirent les gens et qui renouent la confiance avec le pouvoir. Oh, ils auraient dû parler du beau temps et de la cantine de TF1.



Maxime C

"Au final cette émission n’était pas nécessaire dans sa forme, mais était franchement nécessaire sur le fond si nous avions un Président franc, didactique et volontariste avec un but et un plan de route précis."

OU TOUT SIMPLEMENT CAPABLE DE QUOI QUE CE SOIT.



Maxime C

Quand l'Elysée s'inquiète plus de faire de l'audience que de nous sortir de la galère dans laquelle on est, alors il faut se dire qu'il y a un véritable problème dans le choix des priorités de notre Gouvernement.
Ils se mettent en spectacle, oublient ce pourquoi ils sont là. Ils foutent la haine. Comment veulent-ils qu'on soit positifs, motivés, responsables, exemplaires, alors que pendant ce temps ils s'exhibent pour comparer leur brillance de poils?

Ridicules. Ces hommes et femmes qui nous gouvernent sont tout bonnement RIDICULES.



pupuce

En résumé, la Production propose un format d’émission, et les Services de Com de l’Elysées veulent la « séquence » Demaizière au début « craignant de ne pas
faire d’audience » Ouah, ma zette… !!! Hollande s ‘est donc couché » devant ses communicants en leur mentant éhontément ainsi que devant le dieu Audimat.
Sauf que, sauf que, comme d’hab : il fuit......
Ce mec n'est pas fiable, sa parole et ses engagement ne valent rien
car il peut en changer à tout moment.
Genre :
Ok je vais a cette émission, tout en sachant que je ne répondrais pas exactement,
je godillerais ….je me débrouillerais ... le flou….. je sais faire !!.
Ou comme en 2012
Ok pour me faire élire, il faut dire « Mon ennemi c’est la finance »
Ok je le dis et je me positionne bien à gauche au Bourget mais je sais bien
que ce que je dis n’engage que ceux qui m’écoutent et qu’en Janvier 2014
je me démasquerais, je ferais exactement l'inverse et je deviendrais le social libéral
que j’ai toujours été et surtout caché pour arriver.
Au final cette émission n’était pas nécessaire dans sa forme, mais était franchement nécessaire sur le fond si nous avions un Président franc, didactique et volontariste avec un but et un plan de route précis.



bernard59

Est-ce que cette question était vraiment nécessaire ?



Pseudo007

Les journalistes politiques n'ont plus de hauteur aujourd'hui.
Ils considères les politiques comme des peoples, ils sont interrogés ainsi.



dj

c'est du voyeurisme! Hollande a dit clairement qu'il ne parlerait pas de sa vie privée . Qu'il avait tourné la page sur son ex et sur son livre déchet. Il est là pour faire de la politique pas la première page de Voici!



eiffelnord

L'Elysée n'aurait fait que valider l'émission
... et pourtant l'Elysée aurait choisit l'ordre des séquences.
C'est contradictoire ou pas ? Ou c'est TF1 qui se défausse ou nie son choix ?



gogi

Il fallait qu'il s'y attende. Déjà que sa vie privée est ultra médiatisée, il n'allait pas en plus déballer ses histoires de couple à la télévision.
Ce qui m'étonne c'est qu'il balance ça à la télévision. L'Elysée ne va pas trop apprécier qu'il révèle que c'était juste pour faire de l'audience.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de France 2
Séries
"Dix pour cent" : Mimie Mathy parmi les guests de la saison 4 de la série de...
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
Justice
"Empire" : Jussie Smollett écarté des deux derniers épisodes de la saison 5
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
TV
"L'Aventure Robinson" : Tal et Jarry partent à l'aventure ce soir sur TF1
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
TV
"Leaving Neverland" : Le doc choc de HBO sur Michael Jackson attaqué en justice
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses excuses
Politique
Interview polémique dans "Valeurs actuelles" : Marlène Schiappa présente ses...
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Séries
"The Haunting of Hill House" : Netflix offre une saison 2 à sa série
Vidéos Puremedias