Une interview explosive de François Rebsamen dépubliée

Partager l'article
Vous lisez:
Une interview explosive de François Rebsamen dépubliée
François Rebsamen, ministre du travail
François Rebsamen, ministre du travail © Abaca
François Rebsamen aurait fait dépublier en catastrophe aujourd'hui une interview dans laquelle il déclarait notamment se battre "pour une vision libérale de l'économie" et critiquait certains membres de son parti.

C'est une curieuse histoire rapportée par le blog "En quête d'emploi" du "Monde.fr". Une interview du ministre du Travail, François Rebsamen, aurait été brusquement "dépubliée" vendredi 3 octobre du site internet de "Miroir", un magazine bourguignon. L'entretien en question a ainsi été retiré du site du magazine quelques minutes après sa publication mais est cependant toujours accessible en ligne.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique de Canal+
TV
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique...

"Michel Sapin s'est totalement trompé"

Il faut dire que la vraie-fausse interview du ministre PS devrait créer quelques sérieux remous. Dans son entretien, François Rebsamen affirme en effet se battre "depuis longtemps pour une vision libérale de l'économie". L'ancien maire de Dijon explique aussi vouloir "adapter notre système social" en "renforçant les contrôles, en assouplissant les seuils, la législation sur les 35 heures, en autorisant le travail le dimanche". Autant de prises de position tranchées sur des sujets explosifs à gauche. Sur les 35h, François Rebsamen prend même le contre-pied du Premier ministre, Manuel Valls, qui a rappelé lors de son récent discours de politique générale son refus de toucher à la durée légale du travail en France.

Evoquant les mesures qu'il préconie, François Rebsamen s'en prend même aux dirigeants du parti socialiste : "Le parti socialiste, ou du moins son secrétariat national refuse toutes ces avancées. Il ne veut pas casser les tabous, se pose en garant de l'ordre social établi" tacle-t-il. Le responsable politique critique aussi son prédecesseur au ministère du travail, Michel Sapin, accusé de s'être enfermé dans la promesse d'inverser la courbe du chômage mais aussi dans des commentaires mensuels sur les chiffres de l'emploi. "Ce n'est pas le bon référentiel" estime ainsi François Rebsamen, avant de tacler : "Malgré l'amitié que je porte à Michel (Sapin), il s'est totalement trompé. On ne juge pas le chômage mois par mois, mais sur des périodes plus longues : un trimestre, un semestre. Il s'est mis des boulets aux pieds et les a laissés à son successeur".

"Ce n'était pas une interview"

"Ce n'était pas une interview", a tenté d'expliquer ce matin sur Twitter l'attachée de presse de François Rebsamen, pour justifier le retrait du texte du site de "Miroir". LeMonde.fr a pourtant relevé que cette même attachée de presse avait auparavant retweeté l'interview litigieuse. "Le ministre a reçu les journalistes pour faire un reportage sur la vie du ministère, pas pour une interview", a assuré cette collaboratrice. Avant de donner pour preuve le fait que François Rebsamen n'avait pas relu ce vrai-faux entretien.

Du côté de la rédaction de "Miroir", le son de cloche est totalement différent. "C'est une histoire de fous", estime Jérémie Lorand, journaliste du magazine bourguignon interrogé par LeMonde.fr. "J'ai bien précisé que c'était une interview. J'ai même tout enregistré. Nous connaissons bien François Rebsamen puisqu'il était maire de Dijon, nous n'avons jamais fait relire nos interviews", raconte-t-il. Le journaliste a également expliqué avoir finalement retiré l'interview pour se montrer "conciliant" et avoir "le temps d'essayer de trouver des solutions avec le cabinet pour reformuler quelques phrases".

François Rebsamen
François Rebsamen
Le coup de com' réussi de François Rebsamen
François Rebsamen relaxé après avoir taxé "Minute" de xénophobie
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bobbyewing

Pas de ton avis. Mais c'est pas grave.



l-oeil-de-moscou2

Je ne comprends pas bien le sens de ta remarque. Si le PS se met à être libéral, à remettre en cause les 35 H, à prétendre vouloir changer notre système social, autant le rebaptiser UMP non ? Le PS est sensé représenter la gauche, non ?



bobbyewing

Le PS c'est obligatoirement l'extrême gauche?



Backpacker

Si cela peut vous rassurer... l'UMP a exactement le même problème. Et c'est même pire parce qu'ils ont plus de concurrence à droite. Au final, c'est une fois encore tout bénéf' pour le FN qui lui parle d'une seule voix.



Backpacker

Et que dire de l'UMP, hein? Que je sache il y a aussi, comme au PS, deux courants majoritaires : un libéral et un conservateur. Et bien qu'au bord de l'implosion, l'UMP existe toujours que je sache...



Backpacker

Non, l'UDI est déjà trop à droite... En fait, il lui faudrait un parti entre le PS et l'UDI. Ca existe partout en Europe, suite à des scissions, mais pas en France.



bigtv

D'ici peu lui aussi va nous confier combien MINABLE est le machin qui nous sert de président , et bravo a notre gégé qui l' a bien remis a sa place le jour ou il lui a téléphoné après que le zéro l'ai traite de minable ............



Pseudo007

Y a plusieurs sensibilités dans le PS.
Le "drame" du PS est la gauche du PS. Pas qu'être plus à gauche est un problème, mais que la gauche du PS est particulièrement grande gueule et a l'art de flinguer le PS comme même la droite n'est pas capable de le faire.

Donc braquer, à tort ou à raison, la gauche du PS est toujours très dangereux même quand cette gauche du PS n'est pas voulue par les français. C'est le cas actuellement. C'est le paradoxe, les Français veulent un PS social-démocrate, voire social-libéral, mais c'est très très très compliqué pour le PS, et encore plus pour le gouvernement, de l'appliquer. Pas à cause des Français, mais à cause de la gauche du PS qui a un pouvoir de "destruction" du PS assez fabuleux, genre presque bombe atomique.

Pour moi ça flirte avec une impasse qui commence à me saouler.



mat76

Il peut existe différentes sensibilités dans un même parti ce qui est assez difficile à gérer.



caline27

c'est vexant pour les Monty Python



caline27

clin d'oeil aussi !



Baudouin de Pompignan

Lequel ?
;-)))



zap-man

ce gouvernement, c'est presque aussi drôle que les Monty Python.



caline27

au revoir François ...



tamo

Pays sclérosé...



latelenonintelligente

En effet sa place est à l'UDI, pas au PS



l-oeil-de-moscou2

Si ce sont réellement ses convictions, pourquoi reste-t-il au PS ? Je ne comprends pas que l'on puisse avoir des idées et faire partie d'un mouvement non adapté à celles-ci.



Baudouin de Pompignan

Qui c'est qui va pouvoir partir en vacances plus vite que prévu ?

François Rebsamen bientôt le livre CHOC ...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Vous avez la parole" : François Fillon n'aura pas de contradicteurs politiques sur France 2
TV
"Vous avez la parole" : François Fillon n'aura pas de contradicteurs politiques...
"Objectif : 10 ans de moins" : Cristina Cordula bascule à 23h05 ce soir sur M6
Programme TV
"Objectif : 10 ans de moins" : Cristina Cordula bascule à 23h05 ce soir sur M6
Alexandre Brasseur ("DNA") : "Si vous voulez travailler sur le long terme, vous êtes obligé d'empiler les projets"
Interview
Alexandre Brasseur ("DNA") : "Si vous voulez travailler sur le long terme, vous...
Alain Weill (BFMTV) sur le regroupement des chaînes info : "C'est une demande de deux chaînes en difficulté"
TV
Alain Weill (BFMTV) sur le regroupement des chaînes info : "C'est une demande de...
Box-office US : "Bad Boys For Life" toujours leader devant "1917", "Jumanji" résiste
Cinéma
Box-office US : "Bad Boys For Life" toujours leader devant "1917", "Jumanji" résiste
Mort de Kobe Bryant : L'hommage poignant d'Alicia Keys à la star de la NBA
TV
Mort de Kobe Bryant : L'hommage poignant d'Alicia Keys à la star de la NBA
Vidéos Puremedias