Valérie Damidot réagit à l'arrêt de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"

Partager l'article
Vous lisez:
Valérie Damidot réagit à l'arrêt de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"
Valérie Damidot évoque la fin de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"
Valérie Damidot évoque la fin de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis" © Aurelien FAIDY/M6
Sur son compte Twitter, Valérie Damidot est revenue sur l'arrêt de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis", son talk-show sur M6.

Hier après-midi, M6 diffusait le dixième et dernier numéro de "Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis", le talk show de Valérie Damidot. Lancée le 29 mars dernier devant un million de curieux (9,7% du public), l'émission a rapidement perdu la moitié de son public. Hier, pour la dernière, seuls 481.000 fidèles (5% de PDA) étaient encore au rendez-vous. A l'occasion de cet ultime numéro, Valérie Damidot est sortie de son silence dans une lettre ouverte adressée aux téléspectateurs sur son compte Twitter.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...

"L'équipe accuse le coup plus difficilement"

"Quand une émission s'arrête (qu'elle ait marché ou pas en audience), on assiste à toutes sortes de réactions diverses et variées. D'un côté, il y a les fans (oui je sais ils étaient pas pléthore vu les audiences !), de l'autre, les haterz qui ricanent et crachent toute leur haine ordinaire, et au bout de la chaîne, il y a l'équipe, et l'équipe, elle accuse le coup plus difficilement parce que, oui, fabriquer une émission demande du travail et un maximum d'investissement et que l'arrêt de l'émission signifie pour tout le monde le retour à la case pôle emploi, et que ça n'est drôle pour personne" écrit l'animatrice.

En tournage de "D&CO, une semaine pour tout changer" lors de l'annonce dans la presse de l'arrêt de son émission, Valérie Damidot explique s'être interrogée sur la manière de réagir. "On pleure son malheur sur la toile ? On tweete furieusement sa colère? On lance des pétitions ? On en rigole ?... Ou on fait genre on s'en cogne ? Moi, de façon plus pragmatique et parce que je dis toujours ce que j'ai sur le coeur, j'ai décidé d'écrire ce que j'en pense et de le publier" indique-t-elle pour justifier sa démarche de s'ouvrir sur Twitter.

"Je suis passée par toutes les émotions"

L'animatrice écrit avoir appris l'arrêt de son émission avant que la nouvelle ne soit annoncée, "ce qui est déjà un bonus car je connais bon nombre d'animateurs qui apprennent par la presse l'arrêt de leur émission !". "Moi, j'ai plutôt été bien traitée puisqu'on me l'a dit ! Alors, après, forcément, je suis passée par toutes les émotions humaines normales, stupeur, colère, déception et tristesse.. Je déteste quitter les gens, quand je bosse, je le fais toujours en équipe, et celle de #YAQLI, je l'aime, parce que croyez moi lancer un talk a 17h le samedi sur une chaîne où il n'y en a plus depuis 6 ans, faut des couilles de la taille de l'Alabama et mon équipe en avait des gigantesques..." continue l'animatrice, affirmant avoir "très mal vécu" l'annonce aux équipes.

"Ensuite, on peut discuter pendant des heures de pourquoi ça s'arrête et chacun y va de sa théorie, mauvais horaire, mauvais concept, mauvais choix de thèmes, copie d'émissions déjà existantes, blablabla... Je crois que j'ai à peu près tout entendu. A certains, je dirai que, oui, une table avec des gens autour qui parlent en télé ça s'appelle un talk et ça existe depuis toujours. On a jamais prétendu réinventer le concept mais on n'a jamais pompé les autres, cette querelle de préau ne m'intéresse pas. Aux autres, je dirai oui, en effet, le samedi en été à 17h, l'humain normalement constitué a plutôt envie d'être dehors à flâner que de rester devant sa télé, et j'ajouterai que oui, en effet, parler de cannabis ou de prostitution à 17h ce n'est pas forcément le moment" écrit Valérie Damidot à propos des raisons de l'arrêt, rappelant avoir toujours voulu une deuxième partie de soirée.

"Je n'ai pas honte de ce qu'on a fait"

"La télé aujourd'hui n'a plus le temps d'installer des programmes, tout se joue à coup de parts de marché et de prix de vente d'écrans publicitaires, il faut donc réussir vite et tout de suite. C'est comme ça, faut-il s'y résoudre pour autant ? Alors #YAQLI n'a pas fait assez d'audience (en télé on dira 'n'a pas trouvé son public'...), c'est triste pour mon équipe et pour moi mais c'est la règle du jeu. Pas de bras, pas de chocolats.. Moi je n'ai pas honte de ce qu'on a fait, on l'a fait avec coeur (ouais je sais je mets trop d'affect et en télé c'est pas bon) et on a quand même plu à quelques uns d'entre vous !" termine l'animatrice, rappelant qu'avec 600.000 fidèles en moyenne, "c'est autant d'entrées que certains films et autant que certaines émissions sur d'autres chaînes après tout !".

Sur le même thème
l'info en continu
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur TF1
TV
"The Voice" : Une saison bonus pour les 10 ans avec cinq coachs emblématiques sur...
Youtube France : Le gaming très plébiscité, le nombre de vues explose au premier semestre 2020
Internet
Youtube France : Le gaming très plébiscité, le nombre de vues explose au premier...
"Un si grand soleil" déprogrammé ce soir : Comment France 2 va-t-elle rattraper son retard ?
Séries
"Un si grand soleil" déprogrammé ce soir : Comment France 2 va-t-elle rattraper...
Nicolas Bedos appelle à la résistance contre les mesures anti-COVID-19, Olivier Véran condamne ses propos
TV
Nicolas Bedos appelle à la résistance contre les mesures anti-COVID-19, Olivier...
"L'Agence" : TMC lance son nouveau programme immobilier ce soir
Programme TV
"L'Agence" : TMC lance son nouveau programme immobilier ce soir
Jean-Claude Dassier : "Quand les femmes clignotent, il ne faut pas s'étonner du coup de sifflet du peintre en bâtiment"
TV
Jean-Claude Dassier : "Quand les femmes clignotent, il ne faut pas s'étonner du...
Vidéos Puremedias