Vincent Bolloré : "Si j'avais un problème avec votre impertinence, je vous aurais virés !"

Partager l'article
Vous lisez:
Vincent Bolloré : "Si j'avais un problème avec votre impertinence, je vous aurais virés !"
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
La journaliste du "Monde" Raphaëlle Bacqué consacre un long article à la reprise en main musclé de Canal+ par Vincent Bolloré.

Dans un long article intitulé "Canal+, fini de rire", Raphaëlle Bacqué décrit pour "M, Le magazine du Monde" l'ambiance particulière qui règne actuellement dans les couloirs de Canal+. Racontant les coulisses de la reprise en main musclé du groupe audiovisuel par Vincent Bolloré, la journaliste en profite pour dresser en creux un portrait du mystérieux homme d'affaires breton.

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !

Raphaëlle Bacqué montre notamment comment Vincent Bolloré veut faire peur et aime à faire peur. "Si j'avais un problème avec votre impertinence, je vous aurais virés !", aurait-il ainsi lancé à l'équipe du "Petit Journal". Il sait aussi s'amuser de la peur qu'il inspire comme lorsqu'il déclare : "J'espère que vous avez passé un bon été, sans avoir peur des purges", devant un parterre de managers de la chaîne réunis à la rentrée.

"On a le temps, on a l'argent"

Dans "Canal+, fini de rire", les lecteurs pourront s'apercevoir de l'activisme tous azimuts de Vincent Bolloré au sein du groupe médias. L'homme d'affaires a ainsi un oeil sur tout, veillant tout aussi bien sur la définition de la stratégie globale de Vivendi que sur l'écriture de la nouvelle version des "Guignols". Raphaëlle Bacqué affirme même que Vincent Bolloré aurait écrit des saynètes pour l'émission satirique afin de mieux illustrer ce qu'il en attendait désormais.

Dans cet article, Vincent Bolloré apparaît surtout comme totalement imperméable aux critiques qu'ils suscitent. "La seule chose qui lui importe est de suffisamment ménager les pouvoirs politiques, de droite comme de gauche, pour ne pas gêner la bonne marche de ses affaires", écrit ainsi la journaliste. Pour exemple, elle cite le cas du "Grand Journal" à propos duquel Vincent Bolloré aurait déclaré : "On va peut-être se planter au début, tout le monde nous critiquera, mais ce n'est pas grave. On a le temps, on a l'argent".

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
Programme TV
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice Taglioni le 9 septembre sur TF1
TV
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice...
"Soir 3" : Un appel intersyndical à la grève pour protester contre la suppression du journal de France 3
TV
"Soir 3" : Un appel intersyndical à la grève pour protester contre la suppression...
L'autobiographie de Thierry Beccaro va devenir un téléfilm sur France Télévisions
TV
L'autobiographie de Thierry Beccaro va devenir un téléfilm sur France Télévisions
"Succession" : Une saison 3 pour la série de HBO
Séries
"Succession" : Une saison 3 pour la série de HBO
"Samedi d'en rire" : Jean-Luc Lemoine arrive le 7 septembre sur France 3
Programme TV
"Samedi d'en rire" : Jean-Luc Lemoine arrive le 7 septembre sur France 3
Vidéos Puremedias