Winter's Bone : Un rayon de soleil dans un monde de brutes

Partager l'article
Vous lisez:
Winter's Bone : Un rayon de soleil dans un monde de brutes
La jeune Jennifer Lawrence porte un drame froid et austère sur ses épaules. "Winter's Bone" est une vraie réussite qui nous plonge dans la misère d'une Amérique encore inconnue du grand public.

Les plus sceptiques auront sans doute du mal à aller voir un film dont l'héroïne est une adolescente de 17 ans à la recherche de son père. Winter's Bone est pourtant bien plus que cela. C'est avant tout une histoire de survie dans un monde de brutes. C’est au milieu de nulle part, dans la forêt des Ozarks, que l'on retrouve la jeune Ree, qui s'occupe de sa famille et plus particulièrement de sa mère malade. Le long métrage ne tend pourtant pas un seul moment vers le pathos ou le larmoyant. La réalisatrice, Debra Granik, axe plutôt son deuxième film sur la peur omniprésente dans la vie de son héroïne, qui ne sait pas de quoi demain sera fait.

Winter's Bone est aussi une carte postale d'un bled crasseux qui semble être resté coincé dans les années 80. C'est au milieu des déchets et des voisins agressifs que Ree doit faire du porte à porte pour tenter de retrouver son fugitif de père, sous risque de perdre la maison familiale - le tout plongé dans l'univers des trafiquants de métamphétamines. Le seul réconfort de la jeune femme lui vient de l'affection que lui rendent en retour ses frères et sœurs. Dans cet univers boueux, chaque moment de tendresse est bon à prendre pour aider à faire face à l’adversité.

Pas d’Oscar pour Jennifer Lawrence mais un bel avenir



Jennifer Lawrence est tout simplement magistrale. Elle illumine littéralement le film de par son charisme et sa détermination à sauver les siens. L'interprétation émouvante de l'actrice découverte dans Loin de la terre brulée lui a d'ailleurs offert ses premières nominations aux derniers Golden Globes et Oscars. Malheureusement pour elle, la tornade Natalie Portman a tout raflé sans faire de reste. Quoi qu'il en soit, l'actrice de 20 ans n'a pas le temps de se laisser abattre puisqu'elle enchaîne les tournages. Elle sera prochainement à l'affiche de X-Men : le commencement et Le complexe du castor, aux côtés de Mel Gibson et Jodie Foster.

Si Jennifer Lawrence est impressionnante, elle peut compter sur les seconds rôles du film pour lui donner la réplique avec brio. Effrayant au premier abord, l’entourage de Ree fait toutefois preuve de compassion au moment opportun. John Hawkes, lui aussi nommé aux Oscars, est bluffant en oncle violent mais attendrissant. Le reste du cast, même les acteurs inconnus qui n’ont qu’une scène ou deux, est parfaitement en accord avec la férocité de l’univers de Ree.

Sorti à la même période que les très bons et plus médiatisés Black Swan, Le Discours d'un roi et True Grit, Winter's Bone ne doit pour autant pas passer inaperçu. Courez-y !

Sur le même thème
l'info en continu
Confinement : Mediawan lance demain #ALaMaison, une chaîne de télévision éphémère
TV
Confinement : Mediawan lance demain #ALaMaison, une chaîne de télévision...
Le confinement vu par... Hélène Mannarino
Confinement
Le confinement vu par... Hélène Mannarino
Timothée Chalamet et Armie Hammer partants pour la suite de "Call Me By Your Name"
Cinéma
Timothée Chalamet et Armie Hammer partants pour la suite de "Call Me By Your Name"
Le confinement vu par... Gilbert Brisbois
Confinement
Le confinement vu par... Gilbert Brisbois
"Black Widow", "Indiana Jones 5", "Mulan" : Disney dévoile les nouvelles dates de sortie de ses films
Cinéma
"Black Widow", "Indiana Jones 5", "Mulan" : Disney dévoile les nouvelles dates de...
Audiences samedi : Record historique pour "Trouvez l'intrus", "Les mystères de l'amour" au plus bas
TV
Audiences samedi : Record historique pour "Trouvez l'intrus", "Les mystères de...
Vidéos Puremedias