Xavier Gouyou-Beauchamps (ex-PDG de France Télévisions) est mort

Partager l'article
Vous lisez:
Xavier Gouyou-Beauchamps (ex-PDG de France Télévisions) est mort
Xavier Gouyou-Beauchamps, ancien PDG de France Télévisions.
Xavier Gouyou-Beauchamps, ancien PDG de France Télévisions. © INA
L'ancien président du groupe audiovisuel du service public est décédé à l'âge de 81 ans.

France Télévisions est en deuil. Ce mardi, Xavier Gouyou-Beauchamps, ancien président du groupe audiovisuel du service public, est décédé à l'âge de 81 ans. Nommé en 1996 par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, il avait succédé à Jean-Pierre Elkabbach au poste de PDG de France Télévisions et avait été remplacé par Marc Tessier en 1999.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

Ancien chef de presse de l'Elysée et conseiller pour la privatisation de TF1

Avant de rejoindre l'audiovisuel public, Xavier Gouyou-Beauchamps a collaboré aux côtés d'Edgar Faure lorsque ce dernier était ministre de l'Agriculture en 1966 et ministre de l'Education nationale en 1968. Il a ensuite intégré le cabinet de Valéry Giscard d'Estaing au ministère de l'Economie et des Finances de 1969, avant de devenir chef du service de presse de l'Elysée de 1974 à 1976.

En 1977, il a débuté ses premières activités dans l'audiovisuel en occupant le poste de président de la Sofirad, qui gérait les intérêts de l'Etat dans le secteur privé de l'audiovisuel, avec notamment les parts dans Radio Monte-Carlo et Sud Radio. De 1981 à 1985, il a travaillé aux côtés de François Léotard, ministre de la Culture et de la Communication, pour préparer notamment la privatisation de TF1.

A l'origine de TPS et de la chaîne Histoire

C'est donc en 1996 que Xavier Gouyou-Beauchamps est nommé président de France Télévisions pour un mandat de trois ans. Au cours de sa mandature, il a lancé le bouquet numérique TPS, en partenariat avec TF1, M6 et Suez-Lyonnaise des eaux, pour concurrencer Canalsatellite. Le PDG est également présent pour le lancement en 1997 de la chaîne Histoire, dont France Télévisions est actionnaire à 25%. Enfin, en 1998, il a concrétisé le premier grand déménagement de France Télévisions, qui a réuni les 2.400 salariés du groupe, répartis sur 17 sites, à son nouveau siège situé le long de la Seine dans le XVe arrondissement de Paris.

Après son mandat de PDG de France Télévisions, Xavier Gouyou-Beauchamps a investi dans de nombreuses sociétés privées dans l'audiovisuel, sans réel succès. En janvier 2018, il refait surface à travers une tribune dans "Le Monde" pour réagir à la révocation de Mathieu Gallet de Radio France. Après l'éviction de l'ancien patron de la Maison ronde, Xavier Gouyou-Beauchamps propose une réflexion autour de la nomination des présidents des groupes audiovisuels du service public et un débat sur le rôle du Conseil supérieur de l'audiovisuel.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
La Sardine

Malgré que le service public n'avait rien faire dans la télévision payante, on a fait une bonne affaire. Mais ce n'était pas son rôle.



La Sardine

Une époque bien différentes à celle d'aujourd'hui : le service public était en train de sortir la tête de l'eau malgré l'affaire des animateurs producteurs et de certaines avances accordées par JPE pour monter des boites de prod.

Une époque révolue puisqu'aujourd'hui la révolution numérique est en train d'emporter le modèle dominant de l'époque qui était avant tout tournée vers le ciel avec le satellite.

X. Gouyou Beauchanmps a finalement opéré un mandat de continuité à France TV. Pour sa contribution à la privatisation de TF1 ce n'est sans doute pas la meilleure opération à son actif.



Jon75

Oui, je pense, y a pas que Bourges et Elkabbach, à l'époque.



Pickle Rick

Parfait exemple du jeu des chaises musicales et du mélange des genres de nos élites.

D'ailleurs quid de Mathieu Gallet et de la nana de l'INA qui abusait de frais de taxis ?



Ludovic De Palo

France 3 lui rendra, certainement un petit hommage, dans son doc vendredi sur la télé des années 90 !



LeMoi

Ah, TPS, cette réussite qui a tenu quelques années avant de se faire manger tout cru par CanalSAT qui a repris le monopole du satellite...
RIP en tout cas...



Téléquanon

Il portait de très jolies cravates.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Programme TV
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour "C dans l'air" sur France 5
Audiences
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour...
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme, "Passage des arts" et "Clique" faibles
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme,...
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" signe son record de saison
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader devant Nagui, "C à vous" signe son record de...
Audiences : "Good Doctor" leader, carton pour "Lady Chatterley" sur Arte, très bon démarrage pour "Le Doc Stupéfiant"
Audiences
Audiences : "Good Doctor" leader, carton pour "Lady Chatterley" sur Arte, très bon...
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur France 2
Programme TV
"Ca ne sortira pas d'ici" : Le talk show de Michel Cymes de retour ce soir sur...
Vidéos Puremedias