• Accueil »
  • News
  • »
  • Anne Roumanoff : "Sur France 2, on se prenait des tombereaux de merde sur la gueule"
17H28 Le 12/04/13 News 9
Anne Roumanoff  : "Sur France 2, on se prenait des tombereaux de merde sur la gueule"

Anne Roumanoff : "Sur France 2, on se prenait des tombereaux de merde sur la gueule"

Interrogée par Anne-Elisabeth Lemoine dans "La Nouvelle Edition" sur Canal+, Anne Roumanoff a dressé un bilan très sombre de "Roumanoff et les garçons".

C'est un programme qui n'a duré que 18 jours mais qui a visiblement marqué Anne Roumanoff. En octobre dernier, France 2 décidait d'arrêter "Roumanoff et les garçons", programme court humoristique, compte tenu des très faibles audiences. Depuis, Anne Roumanoff s'est exprimée à plusieurs reprises dans les médias sur cet arrêt. Après avoir privilégié le second degré dans son émission hebdomadaire sur Europe 1, l'humoriste a accusé le coup, se disant "piégée" dans un entretien à Télé Star.

"C'était horrible"

La semaine dernière, Anne Roumanoff prenait une décision claire et nette : "Je ne ferai plus jamais l'animatrice à la télévision" assurait-elle au Parisien / Aujourd'hui en France. "C'est un métier dans lequel la pression est très dure. Mon métier à moi, c'est d'être sur scène" analysait l'humoriste. Et dans le cadre de la promotion de sa série "C'est la crise !", le jeudi à 20h50 sur Comédie+, Anne Roumanoff a une nouvelle fois évoqué l'échec de "Roumanoff et les garçons" face à Anne-Elisabeth Lemoine dans "La Nouvelle Edition" sur Canal+.

Interrogé sur la pression des audiences, Anne Roumanoff a avoué avec humour l'avoir "remarqué", soulignant que pour "C'est la crise !", "les audiences sont dans trois mois". L'humoriste a confié garder un souvenir "horrible" des relevés d'audience de son programme sur France 2. "C'était horrible. J'ouvrais mon portable, je me recouchais. Je restais couchée d'ailleurs ! (Rires)" a-t-elle déclaré, amusée.

"Je me serais bien passée de cette expérience"

"Ca a été vraiment une période qui a été comme un tourbillon hyper violent. Et en même temps, j'étais comme à la barre d'un bateau. Quelque part, c'était bien que la chaîne arrête parce que je n'aurais pas eu le courage" a avoué, plus sérieusement, Anne Roumanoff. "J'étais tellement en train de me bagarrer pour changer des trucs chaque jour même si ça ne se voyait pas. (Rires)" a-t-elle rappelé.

"On essayait d'améliorer et on était dans une espèce de bagarre. On se prenait des tombereaux de merde, de critiques, sur la gueule, partout", s'est-elle souvenue. Pour elle, "il n'y a pas eu clairement d'adhésion du public à ce programme, c'est tout, point. Alors après, on peut trouver 10.000 explications...". "L'une des raisons certainement a été la précipitation des choses. En l'occurrence, sur ce programme-là, il y a plein de décisions qui ont été faites et qui ont été prises à la va-vite. Après, c'est vrai que je me serais bien passée de cette expérience...", a conclu Anne Roumanoff.


Qu'en pensez vous ?
  • Génial0
  • Incroyable !0
  • Prévisible0
  • Déprimant0
  • Rien à faire0


Plus sur
Anne Roumanoff

LANCER LE DIAPORAMA
Les premiers pas d'Anne Roumanoff et de Christophe Hondelatte sur Europe 1

Ce matin, Anne Roumanoff et Christophe Hondelatte ont présenté leurs premières émissions, qui font partie...

"Ca pique, mais c'est bon" : Anne Roumanoff promet "un concentré anti-déprime" sur Europe 1

L'humoriste prendra les commandes du 12h-12h30 de la station, du lundi au dimanche.

Anne Roumanoff de retour à Europe 1

Deux ans après l'avoir quittée, Anne Roumanoff va faire son retour dans la grille d'Europe 1. Cette fois-ci...

Attentats : Anne Roumanoff raconte sa soirée du 13 novembre

Le 13 novembre dernier, Anne Roumanoff jouait son spectacle sur la scène d'un théatre du Xeme...

Attentats : Anne Roumanoff ne peut plus "se moquer de François Hollande de la même manière"

L'humoriste a confié aujourd'hui qu'elle ne pourrait plus railler de la même façon le chef de l'Etat après...



Voir toute l'actualité sur Anne Roumanoff


comments powered by Disqus
l'infoen continu
23/01 Nigel Farage, figure du Brexit, rejoint Fox News
23/01 "Star Wars" : "Rogue One" passe le cap du milliard de recettes dans le monde
23/01 Disney dévoile le titre du prochain "Star Wars"
23/01 "Guyane" : Canal+ lance une nouvelle création originale ce soir
23/01 Nominations aux Razzie Awards 2017 : "Batman v Superman" et "Zoolander 2" pires films de l'année ?
23/01 "On n'est pas couché" : Jean Lassalle déplore que "son interview ait été dénaturée"
23/01 "Un chef à l'oreille" : Elodie Gossuin remplace "Amanda" à 16h50 sur France 2
23/01 Sonia Chironi, ex-iTELE, rejoint France Ô
23/01 TF1 entame la promo de "The Wall : Face au mur", le nouveau jeu de Christophe Dechavanne
23/01 Primaire : Quand Laurent Delahousse renvoie les téléspectateurs de France 2 vers... LCI
23/01 Box-office US : "Split" démarre fort, "xXx" plus fort qu'en 2005
23/01 Audiences primaire de gauche : BFMTV large leader, iTELE et LCI au coude-à-coude
23/01 Pour Marc-Olivier Fogiel, la blague de Julien Courbet sur Europe 1 était "une maladresse"
23/01 Accrochage entre Cyrille Eldin et une journaliste de "Quotidien" au QG de Benoît Hamon
23/01 Accrochage surréaliste entre Gilbert Collard et Laurence Ferrari dans "Punchline"
23/01 Info puremedias.com Thomas Hugues débarque sur la chaîne L'Equipe
23/01 Audiences dimanche : "Stade 2" au top, record pour "Punchline", bon retour pour "Guess My Age"
23/01 Audiences : Carton pour "Bienvenue chez les Ch'tis", la primaire battue par "Brokenwood", "Zone interdite" très faible

Ce soir que regardez vous ?

Chicago Med

Je regarde 19

Football

Je regarde 2

Cash investigation

Je regarde 0

Pacte sacré

Je regarde 0
Tout afficher