iTELE, la rupture en continu

Partager l'article
Vous lisez:
iTELE, la rupture en continu
iTELE.
iTELE.
Edito. Le bras de fer se poursuit entre la direction et la rédaction.

Edito. Onze jours de grève et pas une avancée. iTELE s'enfonce dans un conflit dur. Face aux salariés, une direction qui ne lâche rien et un actionnaire, Vincent Bolloré, prêt à tout pour remporter ce bras de fer. Jusqu'à la rupture ? Ils ne demandent pourtant pas grand chose, les journalistes de la chaîne : une charte éthique - qui ne sert qu'en cas de conflit grave dans un média, un directeur de rédaction différent du directeur général - une structure basique dans la plupart des entreprises de presse et un brief clair sur le projet du nouveau iTELE, CNEWS - c'est un peu la moindre des choses. Autre revendication, le retrait de Jean-Marc Morandini de l'antenne. La piètre qualité de son émission, les audiences erratiques et la fuite des annonceurs auraient pu convaincre la direction du groupe...

À lire aussi
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
Radio
"Guignol" : Omar Sy répond à Eric Zemmour et dézingue Anne-Elisabeth Lemoine
Omar Sy annule sa promo après les polémiques avec Eric Zemmour
TV
Omar Sy annule sa promo après les polémiques avec Eric Zemmour
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy
TV
"On n'est pas couché" : Accrochage entre Christine Angot et François de Rugy

Mais Morandini est devenu un symbole, celui de la reprise en main de cette chaîne. Le sacrifier, c'est plier, renoncer. Vincent Bolloré est une tête de mule, un bulldozer dans toutes les entreprises qu'il rachète et lui résistent. Parlez-en aux patrons et salariés de Gameloft, dépossédés en quelques semaines de la société qu'ils avaient créée. A iTELE, la résistance est plus forte, la matière inflammable : les journalistes. Vincent Bolloré les déteste. Si vous en doutez encore, relisez "Informer n'est pas un délit", dirigé par Fabrice Arfi de Mediapart. Un chapitre est consacré à l'énergie déployée par le milliardaire breton pour faire taire les journalistes qui s'intéressent d'un peu trop près à ses affaires.

Image

"Le Monde" et "Libération" ont raison : le combat des journalistes d'iTELE est celui de toute une profession, de plus en plus aux mains de riches industriels. Mais ne nous trompons pas : sans eux, combien de titres auraient disparu et de journalistes seraient au chômage ? Une charte, des règles : la loi sur l'indépendance des médias doit imposer ces indispensables garanties.

A la fin de cette triste histoire, Vincent Bolloré finira sans doute par se débarrasser de la très encombrante iTELE. Avec ou sans audience, un canal TNT se vend le même prix, une centaine de million d'euros. Mais ce conflit laissera des traces. D'un côté, la presse, sûre de ses valeurs et prête à tout pour les défendre et informer son public de plus en plus méfiant à son égard. De l'autre, Vincent Bolloré, seul et obstiné. Il gagnera peut-être une bataille, sa bataille. Mais quel désastre pour l'aura de son prestigieux groupe. Il s'en moque, c'est vrai, depuis qu'il a pris le pouvoir à Canal. Mais l'image, c'est le capital le plus précieux d'une société de médias et de communication.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
pupuce

breton têtu-catho-facho-esclavagiste-mafieux .... c'est mieux !



beanc

Là on dépasse tout: 88 votes pour la grève sur 200 donc 44% quelle belle majorité !
Le boss ? Pas le droit à la parole sinon pan pan cul cul par le CSA.
Le droit au travail ? Il n'existe plus ! et y'a des grévistes qui votent contre la grève !
Pin pon, pin pon j'hésite entre les pompiers et le droit à l'asile: directo chez les fous.



norbertgabriel

L'abattement c'est un peu comme celui des VRP, qui couvre des frais professionnels, soit on a des notes de frais, ce qui n'est pas toujours possible, soit un abattement forfaitaire, ce qui est le cas ici... Un célibataire sans enfant dans un emploi de comptable ou de technicien sédentaire n'a pas les mêmes frais, en fait, il n'en a pas du tout la plupart du temps.



norbertgabriel

Notez aussi que depuis hier ou avant hier les badges des pigistes ont été désactivés par la direction, donc ils ne peuvent plus entrer.. Et voter??



Christophe Favier

Bien de parler de 11 jours de grève mais cela fait combien: 11 mois ou plus ? Depuis que Bolloré est arrivé: On les comprend vu le bonhomme mais à quoi cela sert-il de lutter ainsi contre la direction par fixation sur une personne ?
Qu'on reporte ensuite sur une autre cristallisant tous les griefs accumulés depuis longtemps: Si ça n'avait pas été Morandini, ça aurait quelque chose ou quelqu'un d'autre!
Je remarque simplement que seul 90 votes en faveur de la grève sur une rédaction de 200 journalistes minimum, ça ne fait pas du tout une majorité de grévistes!
Que les moyens employés pour totalement entraver la liberté du travail de la majorité, de tous les autres sont inadmissibles sur les plans humain, technique ou encore par exemple financier avec cette campagne contre les annonceurs...
Je suis désolé mais ils font bien plus de dégâts, de très loin, à la chaîne que le grand méchant loup Bolloré ces petits cochons qui cochonnent tout en criant au loup!



mmalicorne

C est peut-être la somme à payer pour que nos politiques soit plus tranquilles ? ^^



mac-whitegamish

#EPISODE75



bigtv

"Une aide à la presse datant des années 1930

De quoi parle-t-on
? Chaque contribuable pouvant justifier d'une activité de journalisme a
le droit de bénéficier d'une "modalité de calcul de l'impôt"
particulière, baptisée "allocation pour frais d'emploi". Elle permet de
retirer
à son revenu brut fiscal (l'ensemble de ses revenus annuels, qui sert
de base au calcul de l'impôt) la somme de 7 650 euros. Le calcul de
l'impôt est donc diminué d'autant, ce qui procure un avantage non
négligeable.

Exemple : un journaliste gagne 2 000 euros par mois, soit 26 000 euros par an (avec un 13e mois). Au moment de déclarer
ses impôts, il décompte 7 650 euros. Il est donc imposable sur 18 350
euros. Selon le simulateur officiel, un célibataire sans enfants gagnant
26 000 euros payerait 1 937 euros d'impôts. Un journaliste au même salaire ne paiera que 973 euros."

Pour info 40000 journalistes en France , y'a qu'a voir le manque a gagner .

Et en plus il faudrait leur donner une cagnotte , mais de qui se moque t-on ???



mmalicorne

La moitié ?

Journalistes et carte de presse : abattement forfaitaire de 7 650 euros.



bigtv

"Ils ne demandent pourtant pas grand chose, les journalistes de la chaîne
: une charte éthique - " ah oui et au sujet de payer enfin des vrais impôts comme tout le monde au lieu de la moitié , c'est prévu ds leur charte "éthique" ??????



ElRom16

Bravo à Hugo Clément de soutenir i-Télé :

https://uploads.disquscdn.com/...



propofol

CStar alors plutôt, Hanouna occupe déjà C8 (et il prend beaucoup de place).



Eliot

Oui, c'est parfaitement à ça que la rédaction ne voulait pas être associée avec l'arrivée de Morandini, tu as très bien résumé.



lili

Pourquoi attendre le prétexte de cette grève pour vendre s'il le souhaite ? Une chaîne ne vaut elle pas plus ou au moins pareil quand elle marche ?



norbertgabriel

"Quand on n'a rien à dire et du mal à se taire, on atteint les sommets de l'imbécillité." (Dédicace de Bernard Dimey au p'tit troll indigent)



Kingmimi

Je pense que tout ça est dans l'air depuis un moment et que les salariés le savent donc la grève peut avoir un effet indirect de précipiter les choses ! Lorsque l'on regarde qui est le boss des Inrocks je pense Momo doit baliser allez il va aller sur C8 ça semble de plus en plus la finalité des choses !



anti-rtl

La direction n'a pas le droit de virer les grévistes, pour ton information.
Ils ont tout à fait le droit de faire la grève.
Quand on ne sait pas et qu'on est bête comme toi, on se tait.



anti-rtl

... https://uploads.disquscdn.com/...



Furious Angel

D'ailleurs la rédaction se plaignait de l'arrivée de Morandini avant les révélations des Inrocks ! C'est avant tout ses méthodes de journalisme qui ont déplu.

On a eu la démonstration la semaine dernière. Générique de la série de TF1 monté pour faire passer les enquêteurs pour des criminels, experte des USA qui en fait est une photographe à Londres, experte médias en plateau qui récite une page Wikipédia, promotion déguisée de Stéphane Plaza (avec une faute à son nom en inscrustation) pour pouvoir avoir un invité. Sans compter l'audience pourrie et les annonceurs qui se désolidarisent.



Eliot

Il ne faut pas non plus voir les propriétaires uniquement comme des personnes qui apportent du cash... Ils peuvent et surtout doivent prendre des décisions pour faire progresser ce qu'ils possèdent. Et les grévistes sont justement là pour pointé du doigt des décisions qu'ils jugent mauvaises, à raison. On oublie trop souvent que le véritable problème ici est que le nouveau projet porté par la direction est très flou pour les salariés et que l'arrivée de Morandini est un très mauvais signe pour l'image de la chaîne en terme de "sérieux journalistique", du fait de ses pratiques... Dommage que dans les messages et revendications des grévistes il y ait eu des références à la partie justice de Morandini, car c'est ce qui a permis très justement à la direction de parler de présomption d'innocence. Au passage, édito assez intéressant.



The Tenth Doctor

"La piètre qualité de son émission, les audiences erratiques et la fuite des annonceurs auraient pu convaincre la direction du groupe..." https://uploads.disquscdn.com/...



mel

C'est pas faux mais comment comprendre qu'un Julien Bellver prenne sa plume contre Bolloré comme 90% de ses collègues chez les Inrocks, le monde ou libé? parceque c'est un réflexe corporatiste et je suis sûr que monsieur Bellver est de bonne foi .Ca ne l'empêche pas d'avoir ce réflexe comme ses collègues à qui on a ancré que la gauche c'était le progressisme, l'indépendance et le vivre ensemble contre le méchant capital. Alors que ceux pour qui ils travaillent font exactement la même chose que Bolloré et même pire car eux ne l'assument pas, là ou un Bolloré assume parfaitement être un tyran. Je ne comprends pas ce paradoxe.



mel

Bergé/Niel/Pigasse ne sont pas plus à gauche que Bolloré...Allons dans ce monde là, on est de gauche car ça fait bien en société mais est-ce que Niel a lâché 400 millions de ses 7 milliards de fortune pour résorber le trou de la sécu ? Moi j'aurais 7 milliards, je le ferai immédiatement et je ne me définis pas comme socialiste. La gauche d'aujourd'hui est aussi arriviste que la droite de Bolloré. L'esprit canal ? Mais ce sont des multimillionnaires (guillon 10k euros les 4 minutes !) payés pour dire au bon Peuple qu'ils sont racistes, que la guerre c est mal, et que la droite c est vraiment vraiment des méchants. Comment avoir de la sympathie pour ces gens là ? Je n'aime pas Bolloré mais suis ravi qu on mette fin à cette mascarade et que de VRAIS journalistes avec des burnes, qu'ils soient de droite ou de gauche, lance des SCUDS dans ce milieu politico-mediatique pourri.



norbertgabriel

Mais mais mais... serions-nous vraiment en harmonie de pensée?? Au delà des apparences?? Et puis c'est quand même entre anars qu'on a les meilleures engueulades...



mel

Je suis d'accord, je fais un amalgame et votre argumentaire tient la route. La ou je suis par contre en désaccord, c'est que je n'ai quasiment jamais vu les journalistes de rédactions orientées à gauche taper sur leurs propres actionnaires, faire grève, et monter en épingle les affaires quand ça concerne la gauche. C'est en cela que je trouve ça assez hypocrite et peu constructif de ne parler que de bolloré.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Danse avec les stars" 2017, épisode 2 : Vincent Cerutti éliminé, Hapsatou Sy impressionne
TV
"Danse avec les stars" 2017, épisode 2 : Vincent Cerutti éliminé, Hapsatou Sy...
Michel Sardou célèbre son dernier show télévisé ce soir sur France 2
TV
Michel Sardou célèbre son dernier show télévisé ce soir sur France 2
"Juste pour rire" : Gilbert Rozon vend ses parts, C8 déprogramme sa soirée
TV
"Juste pour rire" : Gilbert Rozon vend ses parts, C8 déprogramme sa soirée
"Koh-Lanta" : Éliminé, Tugdual surprend les candidats en révélant son handicap
TV
"Koh-Lanta" : Éliminé, Tugdual surprend les candidats en révélant son handicap
Audiences : Bon démarrage pour "Pas de ça entre nous !" sur TF1
TV
Audiences : Bon démarrage pour "Pas de ça entre nous !" sur TF1
Audiences 20 Heures : Thomas Sotto démarre bien sur France 2
TV
Audiences 20 Heures : Thomas Sotto démarre bien sur France 2
Ce soir que regardez-vous ?
3
Votes
Football
Je regarde
3
Votes
Les dents de la mer
Je regarde
2
Votes
Paddington
Je regarde
2
Votes
Gremlins
Je regarde
1
Votes
Zone interdite
Je regarde
0
Votes
Le Hobbit : un voyage...
Je regarde
0
Votes
Les enquêtes de Murdoch
Je regarde
0
Votes
Quinoa, prenez-en de...
Je regarde
0
Votes
La liste de mes envies
Je regarde
0
Votes
Flic ou voyou
Je regarde
0
Votes
Les experts : Miami
Je regarde
0
Votes
G.I. Joe : le réveil...
Je regarde
0
Votes
S.O.S. ma famille a...
Je regarde
0
Votes
Minuscule : la vallée...
Je regarde
0
Votes
Lucifer
Je regarde