• Accueil »
  • Business
  • »
  • La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google
12H04 Le 19/10/12 Business 20
La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google

La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google

Alors que la France et certains éditeurs de presse réfléchissent à taxer les agrégateurs de contenus qui indexent des articles de presse, Google a menacé de ne plus référencer ces contenus. La ministre Aurélie Filippetti a vertement répondu.
Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti

Alors que le gouvernement français mène une réflexion sur la possibilité de taxer les agrégateurs de contenus issus de la presse pour financer ce secteur en difficulté, Google (le premier visé) a pris la parole pour faire connaître son hostilité au projet. Le géant de l'internet "ne peut accepter que l'instauration d'un droit voisin pour le référencement de sites de presse français mette en cause son existence même et qu'il serait en conséquence contraint de ne plus référencer les sites français", précisant qu'une telle loi "aboutirait à limiter l'accès à l'information". Google rappelle que s'il agrège les titres et les premiers caractères d'articles de presse sur son portail Google News, il redirige quatre milliards de clics par mois vers les sites des éditeurs français.

En charge de ce dossier, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a vertement répondu à Google, estimant que ce "n'est pas avec des menaces qu'on traite avec un gouvernement". Quant à l'Association de la presse d'information politique et générale, à l'initiative de la réflexion, elle s'est déclarée "stupéfaite" par la réaction du géant de Mountain View, qu'elle accuse de vouloir "étouffer un débat public légitime sur la captation de valeur des contenus presse par les moteurs". Notre "objectif, poursuit l'association, est de trouver un compromis acceptable entre les intérêts économiques des régies des moteurs de recherche et la valeur qu'apportent le sites d'information à ceux-ci".

Alors que le gouvernement allemand a présenté une loi de ce type, appelée Lex Google, certains journaux voudraient que la France adopte un texte du même type tandis que d'autres éditeurs sont hostiles au projet. Des représentants de Google France seront reçus cet après-midi par le cabinet de la ministre chargée de l'Economie numérique, Fleur Pellerin.


Qu'en pensez vous ?
  • Génial3
  • Incroyable !1
  • Prévisible0
  • Déprimant2
  • Rien à faire0


comments powered by Disqus
l'infoen continu
01/10 Alyssa Milano quitte sa série "Mistresses"
01/10 D8 : Le concert parisien de Beyoncé et Jay Z en prime ce soir
01/10 Premières séances : "Tu veux ou tu veux pas" petit leader devant "Dracula Untold"
01/10 James Spader ("Blacklist") : "Red est une énigme"
01/10 François Hollande a-t-il tenté d'éviter un redressement fiscal à "Mediapart" ?
01/10 Alessandra Sublet : "Il fallait que je retrouve l'envie"
01/10 Le remake américain de "Intouchables" a trouvé son Omar Sy
01/10 Bande-annonce : Liam Neeson accusé de meurtre dans "Taken 3"
01/10 "How to Get Away With Murder" : carton historique pour la nouvelle série produite par Shonda Rhimes
01/10 100.000 abonnés pour Netflix en France
01/10 La redevance télé va augmenter de 3 euros en 2015
01/10 Rentrée télé 2014 : Les gagnants et les perdants du midi
01/10 Retour expérimental de la pub après 20h sur France 3
01/10 Yann Barthès : "L'endroit où nous sommes le plus imités est la chaîne où je travaille"
01/10 Affaire Sarkozy : "Le Canard Enchaîné" dénonce la mise sur écoute d'une de ses journalistes
01/10 Tous les programmes de la télé du 18 au 24 octobre 2014
01/10 Arte consacre un cycle à François Truffaut
01/10 Les salariés de LCI rejettent le plan de leur direction

Ce soir que regardez vous ?

Touche pas à mon...

Je regarde 17

Rising Star

Je regarde 11

Des paroles et des actes

Je regarde 3

Crossing Lines

Je regarde 3
Tout afficher