• Accueil »
  • Business
  • »
  • La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google
12H04 Le 19/10/12 Business 20
La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google

La ministre de la Culture dénonce les menaces de Google

Alors que la France et certains éditeurs de presse réfléchissent à taxer les agrégateurs de contenus qui indexent des articles de presse, Google a menacé de ne plus référencer ces contenus. La ministre Aurélie Filippetti a vertement répondu.
Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti

Alors que le gouvernement français mène une réflexion sur la possibilité de taxer les agrégateurs de contenus issus de la presse pour financer ce secteur en difficulté, Google (le premier visé) a pris la parole pour faire connaître son hostilité au projet. Le géant de l'internet "ne peut accepter que l'instauration d'un droit voisin pour le référencement de sites de presse français mette en cause son existence même et qu'il serait en conséquence contraint de ne plus référencer les sites français", précisant qu'une telle loi "aboutirait à limiter l'accès à l'information". Google rappelle que s'il agrège les titres et les premiers caractères d'articles de presse sur son portail Google News, il redirige quatre milliards de clics par mois vers les sites des éditeurs français.

En charge de ce dossier, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a vertement répondu à Google, estimant que ce "n'est pas avec des menaces qu'on traite avec un gouvernement". Quant à l'Association de la presse d'information politique et générale, à l'initiative de la réflexion, elle s'est déclarée "stupéfaite" par la réaction du géant de Mountain View, qu'elle accuse de vouloir "étouffer un débat public légitime sur la captation de valeur des contenus presse par les moteurs". Notre "objectif, poursuit l'association, est de trouver un compromis acceptable entre les intérêts économiques des régies des moteurs de recherche et la valeur qu'apportent le sites d'information à ceux-ci".

Alors que le gouvernement allemand a présenté une loi de ce type, appelée Lex Google, certains journaux voudraient que la France adopte un texte du même type tandis que d'autres éditeurs sont hostiles au projet. Des représentants de Google France seront reçus cet après-midi par le cabinet de la ministre chargée de l'Economie numérique, Fleur Pellerin.


Qu'en pensez vous ?
  • Génial3
  • Incroyable !1
  • Prévisible0
  • Déprimant2
  • Rien à faire0


comments powered by Disqus
l'infoen continu
22/02 "Top Chef 2017 : Le Choc des brigades" épisode 5 : "Les enfants, c'est le pire !"
22/02 "Questions pour un champion" : Samuel Etienne moins regardé que Julien Lepers
22/02 François Bayrou non-candidat : Le mea culpa de Ruth Elkrief sur BFMTV
22/02 Premières séances : "Lion" et "Split" devant "Chez nous" et "John Wick 2"
22/02 C8 : "Âge tendre, la tournée des idoles" ce soir en prime
22/02 Uma Thurman regrette d'avoir refusé "Le Seigneur des Anneaux"
22/02 "Godzilla 2" : Kyle Chandler rejoint Millie Bobby Brown
22/02 Edouard Baer (Nova) : "Je cherche des solutions pour échapper au gris des choses"
22/02 "Sherlock" : La saison 4 inédite dès le 16 mars sur France 4
22/02 "Fais pas ci, fais pas ça" fait ses adieux ce soir sur France 2
22/02 Marg Helgenberger : La star des "Experts" a retrouvé du travail
22/02 "Caïn" : La saison 5 débarque le 17 mars sur France 2
22/02 Résultats annuels : Le groupe M6 affiche une rentabilité record en 2016
22/02 Elie Semoun sur Dieudonné : "Il reste mon pote"
22/02 Audiences : Bilan correct pour "Chasseurs d'appart' : le choc des champions" sur M6
22/02 Demi Moore décroche un rôle récurrent dans "Empire"
22/02 "Quotidien" sur TF1 : Une spéciale "Tatoo Show" le 17 mars en deuxième partie de soirée
22/02 Audiences access : "Money Drop" leader, "Dites-le à Baba" se maintient, "C à vous" au million

Ce soir que regardez vous ?

Médecin de campagne

Je regarde 0

Section de recherches

Je regarde 0

L'émission politique

Je regarde 0

Le pari

Je regarde 0
Tout afficher