"Affaire Copé" : "Le Point" s'en prend au "Figaro"

Partager l'article
Vous lisez:
"Affaire Copé" : "Le Point" s'en prend au "Figaro"
Jean-François Copé
Jean-François Copé © Abaca
"Le Point" a dénoncé aujourd'hui le soutien apporté par "Le Figaro" à Jean-François Copé.

"L'affaire Copé" serait-elle en train de semer la zizanie au sein de la presse ? C'est en tout cas ce que laisse penser un article publié cet après-midi sur le site LePoint.fr. Intitulé "L'avocat de Buisson défend Copé dans 'Le Figaro' !", il critique directement un autre papier paru dans la matinée sur le site internet du "Figaro".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1

"Incroyable, mais vrai !"

Le Point vise en fait une tribune de l'avocat Gilles-William Goldnadel publiée sur "FigaroVox", la plate-forme de débats lancée récemment par "Le Figaro.fr", et intitulée "Affaire Copé-Bygmalion : l'analyse du dossier"*. Dans son texte, cet avocat affirme notamment qu'il "n'a pas été convaincu" par le dossier du "Point" sur paru jeudi dernier. Mais selon Le Point, la prise de position de Gilles-William Goldnadel dans cette affaire n'a rien d'innocente.

"Parmi les 56.000 avocats exerçant en France (dont 23.000 à Paris), Le Figaro s'est finalement résigné à demander les lumières de Gilles-William Goldnadel, conseil de Patrick Buisson..." explique ainsi l'hebdomadaire. Et le journal détenu par François Pinault de railler : "Incroyable, mais vrai ! Un avocat qui, il y a trois semaines, avait annoncé haut et fort (...) que son client déposerait plainte contre Le Point à la suite de nos révélations sur ce conseiller de l'ombre de l'ex-président Sarkozy (Patrick Buisson, ndlr), qui enregistrait les conversations sensibles qu'il a eues avec lui à l'Élysée. Un modèle d'analyse juridique, on s'en doute...".

Réagissant un peu plus tôt dans l'après-midi à la conférence de presse de Jean-François Copé, le patron du Point, Etienne Gernelle, avait déjà adressé quelques piques à ses confrères du "Figaro". Interrogé dans "La Nouvelle édition" sur les aides d'Etat que reçoit annuellement son journal, Etienne Gernelle avait ainsi lancé : "Il y a une aide à la poste de 4,6 millions d'euros. On est le journal qui en touche le moins. Le Figaro qui défend beaucoup Jean-François Copé touche le triple". Raillé un peu plus tard pour les Unes régulières du Point sur les Francs-maçons, le nouveau directeur de la rédaction du Point avait de nouveau taclé : "Ça fait très très longtemps qu'on a pas fait ça dans Le Point, c'est le Figaro Magazine qui l'a fait la semaine dernière". Ambiance.

"Une dérive populiste"

Mis à part ce petit conflit "Le Point" - "Le Figaro", l'affaire Copé semble plutôt avoir resserré les rangs au sein de la presse française. Très attaqués ce matin par Jean-François Copé lors de sa conférence de presse, plusieurs journaux ont ainsi vivement réagi. "Jean-François Copé agite un leurre pour détourner l'attention de ses difficultés, en laissant entendre que les journalistes sont tous suspects, tous pourris" a ainsi décrypté pour l'AFP Renaud Dély, directeur de la rédaction du "Nouvel Obs". "C'est une dérive populiste que de jeter l'opprobre sur l'ensemble des partis et des médias", a-t-il ajouté.

"C'est une diversion scandaleuse (...) Il veut faire des journalistes des boucs émissaires" a pour sa part commenté le patron de "Médiapart", Edwy Plenel. "C'est un coup politique" a enfin expliqué à l'AFP Dominique Pradalié, secrétaire générale du Syndicat national des journalistes (SNJ). "Les journalistes sont une cible qu'ils veut désigner au public, c'est ridicule" a-t-il conclu.

 

*Pendant la rédaction de cet article, la tribune de Gilles William Goldnadel a été retitrée par "Le Figaro" : "Affaire Copé-Bygmalion : le plaidoyer de Goldnadel" au lieu de "Affaire Copé-Bygmalion : l'analyse du dossier".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
teleradio

Il faut vraiment arrêter votre fantasme.



caline27

ou pas !



caline27

et tous les autres le ps ! non pas possible!



norbertgabriel

attendez vous à des surprises... je crains que Copé ne se soit engagé sur une voie sans autre issue que la défaite, il a tout le monde contre lui, même le Figaro...



bknausicaa

"Resiste!!! prouve que tu existes !!!"
ha ce n'est pas un hommage à Alain Resnais.... !!!!
déolé :-(



belle-and-sebastian

La jalousie du Point qui balance des trucs sans preuve aucuen !



charlie57

Les journalistes du Figaro ne sont pas "capables" ou "autorisés" d'écrire sur "l'affaire Dassault" c'est bien qu'il y a un gros problème dans ce journal à la solde de la Droite ! mais ces mêmes journalistes que l'on voit sur toutes les chaînes télé et que l'on écoute sur toutes les ondes se prennent pour "les donneurs de leçons" de la démocratie ! Demandez à N. Polony de parler de l'affaire Dassault......



floozyz

Je ne peux pas vous laissez salir Cabrel :
"Et ça continue encore et encore
C'est que le début d'accord, d'accord..."



norbertgabriel

ah le Figaro ... Beaumarchais doit être désespéré.. leur dernière,

""Le Figaro s'est en revanche permis une expression pour le moins étrange: Steve McQueen y devient "un réalisateur d'origine noire"."

mais il n'est pas seul le Figaro ..

"Les Français ont manifestement des difficultés lorsqu'il s'agit de couleur de peau, ou même de religion. Autour de l'affaire Mohamed Merah, à Toulouse en 2012, Ivan Rioufol avait d'abord parlé de parachutistes "d'origine musulmane", avant que le Président Nicolas Sarkozy ne parle sur France Info de personnes "d'apparence musulmane"."



eiffelnord

Le traitement part TF1 ce soir fut admirable :
_ on se contente de montrer l'attente et d'écouter Copé dont le trip victimaire
_ on résume la critique au seul avis d'Harlem Désir/au PS (quid a minima du FN ?)
_ aucune analyse de ses propos et propositions et de la situation
_ on évoque des soutiens imaginaires à l'UMP avec Hortefeux
(sur les médias c'est excessif) et Fillion (on étudiera cela après les municipales
et/ou telle loi exist déjà, appliquons-là)
... ou l'inverse... mais quels soutiens ?!



eiffelnord

Le Figaro même sur un espace "tribune" doit maîtriser les titres, il engage sa responsabilité, sa déontologie, sa crédibilité... d'ailleurs
le titre a été changé, il posait donc problème (mineur... ou grave ?).

Quitte à laisser une tribune, le titre sur la même base aurait pu être :
_ Affaire C-B : UNE analyse du dossier (par...)
_ Affaire C-B : PREMIERE analyse du dossier (par...)
_ Affaire C-B : TENTATIVE/AMORCE/1ers éléments d'analyse du dossier (par...)
_ ...



Presque!

Plutôt que de dénoncer une pseudo-désinformation, évitez d'en commettre une encore plus grande. La tribune dont vous parlez a été publiée sur la plateforme Vox du Figaro (http://lefigaro.fr/vox/), qui, comme son slogan l'indique, est un lieu de débats, d'opinions et de controverses. Un hub d'idées où il est tout à fait normal de voir des intervenants extérieurs au Figaro dire et écrire ce qu'ils pensent.

Quant à Château de Boigne, on reconnaît là l'internaute aigri contre un journal qui a fait ses preuves et qui est en pleine forme, contrairement à Libération, L'Humanité et Le Nouvel Observateur. Ah ah.



teleradio

#Mode Ironie On#
Incroyable : le Figaro soutiendrait l'UMP? Oh là là c'est tellement inimaginable...
#Mode Ironie Off#



Château de Boigne

Votre raisonnement est fallacieux : vous avez l'air de penser que le Figaro est un journal. Or il s'agit d'un tract de propagande UMP, payant et lourdement subventionné par l'État pour enrichir un type soupçonné d'acheter les voix de ses concitoyens à Corbeille-Essonnes.



eiffelnord

Pendant la rédaction de cet article, la tribune de Gilles William Goldnadel a été retitrée par "Le Figaro" : "Affaire Copé-Bygmalion : le plaidoyer de Goldnadel" au lieu de "Affaire Copé-Bygmalion : l'analyse du dossier".

Honteux le premier titre !

Comment l'avis d'un seul intervenant extérieur (non salarié du Figaro
et non neutre) à la rédaction du Figaro peut être l'auteur alpha et omega
de l'analyse made in Le Figaro d'un dossier ? Et que fait le syndicat (s'il existe)
des journalistes du Figaro (face à cette dérive-là ponctuelle ou pas... et qu'en dira
Natacha Polony samedi prochain, idem sur Copé, idem sur l'interview sur Europe 1) ?



norbertgabriel

ça s'en va et ça revient, comme une chanson populaire ... tagada tsoin tsoin...



La télé intelligemment

Et ça continue encore et encore, et ça continue d'accord, d'accord ...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le village préféré des Français" de Stéphane Bern migre ce soir sur France 3
Programme TV
"Le village préféré des Français" de Stéphane Bern migre ce soir sur France 3
LCI : Quand Pascale de La Tour du Pin se croit encore sur BFMTV
TV
LCI : Quand Pascale de La Tour du Pin se croit encore sur BFMTV
France 3 : La saison 4 de "Grantchester" change de héros et arrive le 14 juillet
Programme TV
France 3 : La saison 4 de "Grantchester" change de héros et arrive le 14 juillet
"Ce soir-là et les jours d'après" : France 2 diffuse son téléfilm controversé sur l'attentat du Bataclan ce soir
Programme TV
"Ce soir-là et les jours d'après" : France 2 diffuse son téléfilm controversé sur...
"Mieux vaut tard que jamais" : Castaldi, Laffont, Lavil et Drevet partent en road trip pour France 3 dès le 19 juillet
Programme TV
"Mieux vaut tard que jamais" : Castaldi, Laffont, Lavil et Drevet partent en road...
Cédric O veut un "Conseil de l'ordre des journalistes"
Politique
Cédric O veut un "Conseil de l'ordre des journalistes"
Vidéos Puremedias