#BalanceTonPorc : Sandra Muller condamnée pour "diffamation"

Partager l'article
Vous lisez:
#BalanceTonPorc : Sandra Muller condamnée pour "diffamation"
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
Plusieurs femmes postent des messages sur Twitter pour raconter des harcèlements sexuels au travail.
Plusieurs femmes postent des messages sur Twitter pour raconter des harcèlements sexuels au travail. © Abaca
La journaliste avait acccusé l'ex-directeur d'Equidia de l'avoir harcelée sexuellement. Elle fait appel de cette décision.

L'accusatrice condamnée. Ce mercredi, le tribunal de Paris a condamné Sandra Muller pour diffamation. La journaliste était poursuivie par l'ancien patron de la chaîne Equidia suite à ses tweets du 13 octobre, dans lesquels elle l'accusait de harcèlement sexuel. Des tweets qui avaient lancé le mouvement #BalanceTonPorc, équivalent français du #MeToo. Près de deux ans jour pour jour après ses messages, Sandra Muller a ainsi été condamnée à verser 15.000 euros de dommages et intérêts à Eric Brion, 5.000 euros aux titres des frais d'avocats et à supprimer son tweet. La journaliste a d'ores et déjà fait annoncé faire appel de cette décision.

À lire aussi
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur Paris Première
TV
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur...
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
TV
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"
TV
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"

"#BalanceTonPorc ! Toi aussi, raconte en donnant le nom et les détails un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends", avait écrit à l'époque Sandra Muller avant de livrer le nom de son "porc" présumé, en la personne d'Eric Brion, qu'elle accuse de lui avoir dit "Tu as des gros seins. Tu es mon type de femmes. Je vais te faire jouir toute la nuit". Dans une tribune publiée dans les colonnes du "Monde", Éric Brion avait "réitéré (ses) excuses" envers Sandra Muller pour ses "propos déplacés" survenus "suite à une soirée arrosée". Le patron d'Equidia avait alors notamment appelé "au droit à la vérité et à la nuance".

Un procès médiatique

En janvier 2018, c'est Sandra Muller elle-même qui avait annoncé sur les réseaux sociaux qu'Eric Brion avait décidé de l'assigner en justice suite à ses tweets. Le patron d'Equidia réclamait notamment 50.000 euros de dommages et intérêts et 10.000 euros pour couvrir ses frais d'avocat. "J'irai au bout de ce combat avec l'aide de mon avocat et j'espère que ce procès sera l'occasion de porter un véritable débat sur les moyens de lutter contre le harcèlement sexuel", avait écrit la journaliste à l'époque.

Sur Europe 1, en fin d'année dernière, l'ancien patron d'Equidia avait relaté toutes les conséquences concrètes de cette affaire pour lui. "Tout a changé dans ma vie", résumait-il, en soulignant qu'il est aujourd'hui sans emploi, séparé de sa compagne et que de nombreux amis croyant en sa culpabilité lui ont tourné le dos. Pour lui, si Sandra Muller a été aussi offensive à son égard, c'est parce qu'il y aurait un différend de longue date entre les deux parties. "On a eu un vrai contentieux dans le passé. Elle me reproche par exemple de ne pas avoir été un de ses lecteurs, un de ses clients, de ne pas m'être abonné", justifie-t-il en référence à "La lettre de l'audiovisuel", support dont elle est la directrice.

L'ancien homme de médias avait aussi expliqué pourquoi il avait choisi de porter l'affaire devant les tribunaux. "Je fais le procès parce que d'abord, je n'ai pas fait de harcèlement sexuel à caractère professionnel. Et je le fais aussi pour mes filles, mes petits-enfants, arrière-petits-enfants. Quand ils taperont mon nom sur Google, ils ne verront pas 'harceleur'. Ils verront qu'Eric Brion a été blanchi, je l'espère", a-t-il confié, estimant que le dossier de Sandra Muller à son encontre était vide. Selon lui, "si elle avait des preuves, des choses, elle les aurait mis dans le dossier".

l'info en continu
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur Paris Première
TV
Laurent Ruquier prépare une émission spéciale "On n'demande qu'à en rire" sur...
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Radio
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de vapotage
Justice
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de...
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Paco Rabanne est mort
Personnalités
Paco Rabanne est mort
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux sur TF1 que sur France 2 ?
Audiences
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux...