"Charlie Hebdo" : Riss estime que "l'appel au meurtre s'est banalisé en France"

Partager l'article
Vous lisez:
"Charlie Hebdo" : Riss estime que "l'appel au meurtre s'est banalisé en France"
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
Riss invité de Patrick Cohen © EUROPE 1
Le directeur de la publication de "Charlie Hebdo" est revenu sur les menaces de mort dont le journal satirique fait l'objet depuis la publication de sa Une sur Tariq Ramadan.

"Charlie Hebdo" à nouveau la cible de menaces de mort. Depuis ce mercredi 1er novembre et la publication de sa Une représentant l'islamologue Tariq Ramadan - accusé notamment de viols - en érection, le journal satirique est l'objet de violentes insultes et de nouvelles menaces de mort, notamment sur les réseaux sociaux. Parmi les messages repérés sur Twitter, notamment par nos confrères de "Marianne" : "Moi fiché S ou pas, 'Charlie Hebdo' ça va vite s'arrêter", "C'est pour quand le prochain attentat chez 'Charlie Hebd'o s'il vous plaît ?" ou encore "Ils méritent un deuxième round 'Charlie Hebdo' de mes couilles, ça ne leur a pas suffit".

À lire aussi
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos indignes" de Rachida Dati sur RTL
Presse
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après son lancement, "Factuel" s'est déclaré en cessation de paiement
Presse
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après...
"C'est un jour à la fois" : Céline Dion se confie pour la première fois sur son combat contre la maladie dans "Vogue France"
Presse
"C'est un jour à la fois" : Céline Dion se confie pour la première fois sur son...

"Par principe, on prend ces menaces au sérieux et on dépose plainte"

Ces appels au meurtre, publics, ne sont pas passés inaperçus. Dans la foulée, en soutien au journal satirique, de nombreuses personnalités ont partagé ce week-end la Une du journal, certains revendiquant pour l'occasion être "toujours Charlie". Il faut dire que l'histoire récente du journal, victime d'une attaque terroriste ayant décimé ses rangs le 7 janvier 2015, et d'une attaque de ses locaux au cocktail molotov en 2011, invite à percevoir ces menaces avec une vigilance toute particulière.

Ce matin, Riss, directeur de la publication de "Charlie Hebdo", et rescapé de la tuerie du 7 janvier, était l'invité de Patrick Cohen dans la matinale d'Europe 1 pour évoquer ces menaces. Celles-ci n'ont "jamais vraiment cessé", a-t-il indiqué avant de reconnaître qu'il y a parfois des pics où le journal reçoit des "menaces de mort explicites sur les réseaux sociaux". "Par principe, on prend ces menaces au sérieux et on dépose plainte" a-t-il ensuite indiqué.

"On n'accepte pas d'être traités de cette manière"

Mais pour le directeur de la publication du journal, "au-delà du sérieux de ces menaces de mort", c'est le "climat" qui est inquiétant. "On n'accepte pas d'être traités de cette manière-là. Il y a quand même une ligne rouge à ne pas franchir", estime-t-il, ajoutant que "si on peut dire ce que l'on veut sur Charlie Hebdo, menacer de mort quelqu'un n'est ni autorisé dans la rue, ni dans un journal".

Interrogé sur le contenu de la Une qui a suscité ces appels à la haine et sur la référence explicite à l'islam, Riss estime que "le problème, c'est Monsieur Ramadan", qui bénéficie "d'une certaine sympathie ou complaisance". "Le sixième pilier de l'islam, c'est le djihad, et il y a uniquement les islamistes qui en tiennent compte. Les musulmans modérés se limitent aux cinq", explique par ailleurs le dessinateur. "C'est quand même étonnant qu'après tout ce qu'il s'est passé ces dernières années en France, il y ait encore de tels appels à la haine, au meurtre", s'inquiète-t-il ensuite, estimant que l'appel au meurtre "s'est banalisé" dans le pays.

Riss
Riss
"Charlie Hebdo" : Trois ans après l'attentat, le coût de la liberté d'expression
Riss accuse Edwy Plenel de lancer un "appel au meurtre" contre "Charlie Hebdo"
l'info en continu
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en direct à Cannes
TV
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en...
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute de l'intégrité de "Mask Singer" dans "PAF avec Baba"
TV
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute...
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur l'avenir de la nouvelle série de TF1
TV
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur...
Netflix : 17 ans après sa sortie au cinéma, ce thriller haletant créé la surprise et détrône "La mère de la mariée" au sommet du top mondial
Plateforme
Netflix : 17 ans après sa sortie au cinéma, ce thriller haletant créé la surprise...
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France Télévisions, s'attaque au compte Destination Ciné sur X
Internet
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France...
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews Nelly Daynac insultée après son témoignage sur la Nouvelle-Calédonie
TV
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews...