"Des putains de selling propositions" : Comment Jean-Luc Delarue a changé la télévision des années 90

Partager l'article
Vous lisez:
"Des putains de selling propositions" : Comment Jean-Luc Delarue a changé la télévision des années 90
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Quand Jean-Luc Delarue se confiait dans "Complément d'enquête" © ROUSSIER/SIPA
Décédé il y a dix ans, Jean-Luc Delarue s'est imposé grâce à un style unique et des idées. puremedias.com revient sur certaines des trouvailles que l'animateur-producteur a apportées à la télévision de l'époque, changeant pour toujours le rapport qu'elle entretenait avec les téléspectateurs.

Un débit, une présence, un ton... Quand Jean-Luc Delarue meurt d'un cancer de l'estomac et du péritoine le 23 août 2012 à l'âge de 48 ans, la télévision perd l'un de ses monstres sacrés. Au cours de deux soirées distinctes, TF1, le mercredi 24 août, et C8, le jeudi 1er septembre, raconteront l'animateur dans des documentaires respectivement produits par Reservoir Prod, société fondée par Jean-Luc Delarue, et l'alliance H2O-Genton Productions.

Au-delà des circonstances exceptionnelles dans lesquelles sa carrière s'est brutalement arrêtée, si le présentateur de "Ca se discute" (1994-2009) a marqué l'histoire de la télé, il le doit surtout à un esprit créatif, une capacité d'adaptation et à un sens aiguisé de la formule. Le présentateur, également producteur de nombreux formats avec sa boîte Reservoir Prod créée en 1994, fourmille ainsi d'idées pour ses émissions - de l'ordre de l'éditorial comme de l'image - qui ont changé la télé de l'époque, au point que certaines de ses trouvailles subsistent encore dans le petit écran aujourd'hui.

À lire aussi
"La France a un incroyable talent" : Qui sont les finalistes de la saison 17 sur M6 ?
TV
"La France a un incroyable talent" : Qui sont les finalistes de la saison 17 sur M6 ?
Journée de la laïcité : LCP diffuse ce matin une reconstitution avec des comédiens des débats de la loi de 1905
TV
Journée de la laïcité : LCP diffuse ce matin une reconstitution avec des comédiens...
Pourquoi M6 ne diffusera pas la finale de "La France a un incroyable talent" mardi prochain ?
TV
Pourquoi M6 ne diffusera pas la finale de "La France a un incroyable talent" mardi...
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?

L'homme à l'oreillette

Jean-Luc Delarue sur un plateau était notamment indissociable de son oreillette. En juin 2004, rapportait "Libération" à l'époque, l'animateur a expliqué qu'il avait fait le choix de porter une oreillette visible sur le plateau de "Ca se discute" sur France 2 afin de signifier aux téléspectateurs qu'une émission est "un travail d'équipe qui ne repose pas seulement sur les épaules d'un animateur".

Dans l'émission culte, programmée le mercredi en deuxième partie de soirée, Stéphanie Guérin était celle qui murmurait à l'oreille de l'animateur. "Être son oreillette, c'était une espèce de graal", a-t-elle avancé ce mois-ci à "Télé Star". Je devenais la confidente, la psy, l'infirmière... Je le nourrissais d'anecdotes sur les invités et quand il a été en proie à ses addictions, je me suis chargée de l'alerter lorsqu'il transpirait ou que son débit devenait incompréhensible", a raconté celle qui anticipe aujourd'hui, dans le même rôle, les demandes de Faustine Bollaert.

"Ca commence aujourd'hui", le programme testimonial que l'ancienne complice de Michel Drucker dans le canapé rouge de "Vivement dimanche" anime chaque après-midi après le journal de "13 Heures" de France 2, est d'ailleurs un concept hérité des années Delarue, ponctuées de programmes allant de "C'est mon choix", présenté par Evelyne Thomas et qu'il a produit sur France 3 entre 1999 et 2004 à "Toute une histoire", qu'il a présenté à la même heure de 2006 à 2010 sur France 2, en passant évidemment par "Jour près jour" et "Ca se discute".

Delarue cesse le direct...

Dans son ouvrage "La star qui ne s'aimait pas" (éditions Fayard), paru en 2018, Vincent Meslet, pointure des médias, raconte, comment en coulisses Jean-Luc Delarue a fait évoluer la marque "Ca se discute", l'une de celles qui contribuera à l'accroissement de sa popularité. Lors de la première saison de l'émission, en 1994-1995, "les audiences ne décollent pas alors l'équipe (Reservoir Prod) travaille à des changements plus radicaux pour la saison suivante", relate l'auteur.

Fini le direct, tranche alors en réunion le producteur. Dorénavant, ses émissions seront toutes enregistrées, "ce qui donnera la possibilité de les remonter, et avec une ou deux semaines d'avance". Un montage décisif grâce auquel la patte Delarue va s'imposer dans le temps. Les invités ne seront, par ailleurs, plus installés les uns à côté des autres "mais sur une ligne légèrement incurvée" afin que leurs histoires puissent accentuer l'interactivité en plateau et donner lieu à des échanges - forts - entre eux.

... et ne veut plus de titres d'émissions "pourris"

Surtout, "l'éditing", comprenez par là la dénomination des débats sur le bandeau en bas de l'écran, est complètement revu. "En réunion, Delarue dit qu'il ne veut plus de titres 'pourris' qui ne donnent pas envie", raconte Vincent Meslet. Les grandes thématiques "Les hommes/les femmes", "Parents/enfants", "Grands-parents/petits-enfants" sont ainsi gommées au profit d'intitulés plus anglés et davantage vendeurs.

Jean-Luc Delarue demande à ses équipes des "putains de selling propositions", des intitulés accrocheurs à l'image de "L'avenir est-il aux garces ?" ; "Homo : Faut-il le dire ou pas" ou encore "Nos mères sont-elles trop possessives ?". Un changement de ligne qui divise la rédaction à l'époque et durant de nombreuses années...

France Télévisions
France Télévisions
Delphine Ernotte annonce "des économies sur les programmes" de France Télévisions : "C'est un crève-coeur"
Anne-Sophie Lapix sur la sellette ? Delphine Ernotte défend la présentatrice du "20 Heures" de France 2
"Je ne comprends pas où est le sujet" : Aurore Bergé défend son arrivée au conseil d'administration de France Télé
France 3 arrête les séries "Crimes parfaits" et "Prière d'enquêter"
Voir toute l'actualité sur France Télévisions
Autour de France Télévisions
  • France 3
  • François Hollande
  • David Pujadas
  • Alessandra Sublet
  • Stéphane Bern
  • N'oubliez pas les paroles
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Bruce Toussaint
  • Dany Boon
  • Frédéric Lopez
  • Jean-Luc Reichmann
  • Taratata
  • France 5
  • Maïtena Biraben
  • Tout le monde veut prendre sa place
l'info en continu
"Vous me prenez pour une conne !" : Roselyne Bachelot, agacée, s'emporte contre Éric Brunet sur RTL
Radio
"Vous me prenez pour une conne !" : Roselyne Bachelot, agacée, s'emporte contre...
"La France a un incroyable talent" : Qui sont les finalistes de la saison 17 sur M6 ?
TV
"La France a un incroyable talent" : Qui sont les finalistes de la saison 17 sur M6 ?
Journée de la laïcité : LCP diffuse ce matin une reconstitution avec des comédiens des débats de la loi de 1905
TV
Journée de la laïcité : LCP diffuse ce matin une reconstitution avec des comédiens...
Audiences access 20h : "Touche pas à mon poste" en repli sur C8
Audiences
Audiences access 20h : "Touche pas à mon poste" en repli sur C8
Audiences access 19h : Nagui large leader sur France 2
Audiences
Audiences access 19h : Nagui large leader sur France 2
Audiences : Qui de Michel Polnareff ou Cristiano Ronaldo arrive en tête ?
Audiences
Audiences : Qui de Michel Polnareff ou Cristiano Ronaldo arrive en tête ?