"Eden" : Arte lance sa série française événement ce soir

Partager l'article
Vous lisez:
"Eden" : Arte lance sa série française événement ce soir
Bande-annonce de "Eden" © Arte
Avec cette mini-série, le réalisateur Dominik Moll se saisit pour la première fois d'un thème d'actualité : celui des réfugiés.

Un groupe d'une cinquantaine de migrants débarque sur une plage en Grèce au milieu des vacanciers. Ce contraste saisissant ouvre la mini-série "Eden", réalisée par Dominik Moll ("Harry, un ami qui vous veut du bien"), que la chaîne Arte programme ce soir et jeudi prochain à 20h55, à raison de trois épisodes par soirée, avec l'actrice Sylvie Testud pour interpréter un des rôles principaux.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1

Co-produite par les pôles français et allemand d'Arte et le groupe ARD et présentée en compétition officielle à Séries Mania 2019, "Eden" propose une approche réaliste de l'accueil des réfugiés sur le continent européen à travers le destin de plusieurs personnages : une douzaine de protagonistes pour cinq destins répartis dans trois pays d'Europe.

Plusieurs histoires s'entremêlent à travers le continent : à Athènes, Amare et son frère Daniel sont accueillis dans un camp dirigé par Hélène (Sylvie Testud), qui défend un projet de gestion privée des flux de réfugiés ; à Mannheim en Allemagne, Silke et Jürgen décident d'héberger un jeune Syrien, Bassam, ce qui contrarie leur fils unique Florian... Enfin, à Paris, les Syriens Hamid et Maryam demandent l'asile politique, aidés par un journaliste qui enquête sur les exactions du régime de Bachar el-Assad.

Une approche réaliste

Pour le réalisateur Dominik Moll, plus habitué aux atmosphères étranges dans ses précédentes oeuvres, s'attaquer à un tel sujet d'actualité a représenté un défi important. "Pour donner un aperçu de sa complexité, passer par le récit de destins individuels me paraissait être l'approche la plus juste", se justifie-t-il dans le dossier de presse de présentation. Avant de poursuivre : "Il fallait trouver un équilibre entre ce souci de véracité, la vérité de nos personnages en tant que vecteurs d'émotion, et la nécessité de construire une fiction".

Cette volonté d'authenticité se retrouve tant dans les choix des lieux de tournage, entre autres le camp de réfugiés Skaramagas près d'Athènes, que du cast avec la participation de réfugiés syriens arrivés en Europe au cours de l'été 2015. Enfin, pas moins de cinq langues originales sont parlées dans la série (allemand, français, anglais, grec et arabe).

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Sir Tainly

Dominik Moll est un très bon réalisateur, je suis sûr que c'est bien fait, mais en toute franchise, je n'ai pas envie de regarder une série sur ce thème. Sans avoir envie de voir forcément quelque chose de drôle, on regarde aussi une série pour le milieu décrit, parfois pour les acteurs, parce que la réalisation est exceptionnelle, etc.
Peut-être si les retours sont très positifs, je me laisserai tenter par un replay, pour voir.



Dito1

Les entreprises des pays de l'ouest sont aussi gagnantes ; un exemple : des gros céréaliers français qui vont s'implanter en Roumanie ou les terres se louent ou se vendent pour une bouchée de pain. Et viennent pratiquer leurs techniques (contestables souvent) sur des terres encore très fertiles, puisque exploitées de façon raisonnable ou pas exploitées du tout.



REDJOHNLEROUGE

l'Union Européenne est incapable de gérer ces flux. D'ailleurs ils ne sont pas capables de grands choses juste à coller des normes qui font chier tout le monde. L'Union profite plus à des pays d'Europe de l'Est. Ce sont eux les grands gagnants. Quand tu vis dans un pays où un Smic est à 250 euros et que tu arrives en france tu deviens le roi du pétrole. Tout ce que tu gagnes tu l'envoies au pays et tu te fais construire une villa



bigtv

Faut s'attendre a pleins de leçons de morale et de vie adressées aux petites gens que nous sommes ..
Au fait ou en est on maintenant de ce projet de " cohabitation solidaire" visant a loger 500 réfugiés chez des particuliers pendant une periode de 3 a 12 mois ??? Tous nos people peuvent enfin ouvrir leurs grandes habitations sur Paris ou ailleurs , ils vont certainement se battre pour être sur la liste des accueillants .....



Pou pou pidou

Vivement une série sur la remigration.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
TV Notes 2019 : "Quotidien", Matthieu Delormeau... Le palmarès du talk et du chroniqueur de l'année
TV Notes
TV Notes 2019 : "Quotidien", Matthieu Delormeau... Le palmarès du talk et du...
Polémique sexiste au "13 Heures" : Ségolène Royal se paie TF1
TV
Polémique sexiste au "13 Heures" : Ségolène Royal se paie TF1
Netflix augmente ses prix en France
SVOD
Netflix augmente ses prix en France
Jean-Pierre Pernaut (TV Notes 2019) : "Notre leitmotiv est d'être toujours au plus proche des préoccupations des gens"
Interview
Jean-Pierre Pernaut (TV Notes 2019) : "Notre leitmotiv est d'être toujours au plus...
RTL : Elizabeth Martichoux quitte l'interview politique de la matinale d'Yves Calvi
Radio
RTL : Elizabeth Martichoux quitte l'interview politique de la matinale d'Yves Calvi
Polémique sexiste au "13 Heures" de TF1 : Le journaliste reconnait avoir "raté" son sujet sur le football féminin
TV
Polémique sexiste au "13 Heures" de TF1 : Le journaliste reconnait avoir "raté"...
Vidéos Puremedias