"Envoyé spécial" : Un reportage sur le glyphosate contesté et signalé au CSA (màj)

Partager l'article
Vous lisez:
"Envoyé spécial" : Un reportage sur le glyphosate contesté et signalé au CSA (màj)
"Envoyé spécial" sur le glyphosate. © France 2
Le magazine de France 2 a été la cible vendredi de critiques de la part de plusieurs journalistes.

Un reportage d'"Envoyé spécial" contesté. Jeudi 17 janvier, le magazine présenté par Elise Lucet sur France 2 s'est penché pendant deux heures et à travers plusieurs reportages sur le glyphosate, un herbicide controversé. Lors de la diffusion de l'émission, de nombreux internautes, dont notamment des journalistes, ont pointé du doigt sur les réseaux sociaux certains éléments du numéro qu'ils estimaient incohérents, voire complètement faux. Par exemple, Géraldine Woessner, le journaliste à Europe 1, a écrit plusieurs tweets pour dénoncer de supposées fausses informations relayées par "Envoyé spécial".

À lire aussi
Des journalistes membres de la #LigueDuLol écartés de leur rédaction (MAJ)
Internet
Des journalistes membres de la #LigueDuLol écartés de leur rédaction (MAJ)
"Top Chef" 2019 : Découvrez les 15 candidats de la saison 10 !
TV
"Top Chef" 2019 : Découvrez les 15 candidats de la saison 10 !
Affaire Benalla : Echange tendu entre Edwy Plenel et Patrick Cohen sur l'origine des enregistrements de "Mediapart"
TV
Affaire Benalla : Echange tendu entre Edwy Plenel et Patrick Cohen sur l'origine...

"Pas un avis contradictoire. Pas un avis scientifique. Que des choses balancées sans aucune preuve. Que des insinuations. Que du conditionnel. Beau travail. 'Envoyé spécial', pas du journalisme. Mais beau travail de marketing de la peur", a pour sa part dénoncé Emmanuelle Ducros, journaliste économique à "L'Opinion". Pointant du doigt "l'avalanche de 'fake news' dans 'Envoyé spécial'", Mac Lesggy, journaliste et présentateur de "E=M6", a quant à lui attaqué le manque de "rigueur scientifique" du magazine. Après ces accusations, plusieurs internautes ont appelé à saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Selon nos informations, le régulateur de l'audiovisuel avait reçu près d'une quarantaine de signalements vendredi soir, soit près de 24h après la diffusion du reportage d'"Envoyé spécial".

"Le reportage ne mérite aucune correction"

Contactés par puremedias.com, Tristan Waleckx et Laura Aguirre de Carcer, deux journalistes à l'origine du magazine "Envoyé spécial" sur le glyphosate, maintiennent l'ensemble des informations du reportage et estiment qu'aucun des éléments relatés dans l'émission "n'est faux" ou ne "mérite de correction". Selon eux, cette "contre-offensive" est "peu surprenante" et est liée à "une stratégie de Monsanto" qui vise à déstabiliser ce type de reportage. Les deux journalistes précisent qu'une réponse point par point sera prochainement publiée sur le site france.tv.

Mise à jour 21/01/2019 à 19h24 : Selon nos informations, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a finalement reçu, entre sa diffusion jeudi dernier et lundi après-midi, plus de 500 signalements concernant le numéro d'"Envoyé spécial" diffusé sur France 2.

Mise à jour 22/01/2019 à 9h00 : France 2 a publié ce matin une réponse point par point aux critiques faites à l'encontre du numéro d'"Envoyé spécial".

Envoyé spécial
Envoyé spécial
"Envoyé spécial" interrompu en Afrique : La société de production présente ses excuses
"Envoyé spécial" interrompu en Côte d'Ivoire : Elise Lucet ironise et évoque "une censure" (MAJ)
"Merde ! Vous faites chier !" : Un adjoint d'Anne Hidalgo craque face aux caméras d'"Envoyé Spécial"
Voir toute l'actualité sur Envoyé spécial
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Jean Pol

Une analyse de toutes les erreurs et contre-vérités du reportage :
https://www.pseudo-sciences...



guilem2

Je parle de Mac Lesgy et des tweets cités dans l'article que vous êtes en train de commenter. Je ne défends à aucun moment l'idée que toute critique émise sur ce reportage soit sujette à caution. Votre message est un bel exemple de complotisme.



Getafix

Vous semblez renseigné. Vous pourriez me dire à qui je dois envoyer mon IBAN chez Monsanto pour recevoir mes sous?

Regardez le terme "complotisme" dans le dictionnaire.



Getafix

Malheureusement, dans ce cas précis, le fond est plus que contestable, il est totalement antiscientifique.



Getafix

Juste une remarque au passage, le brevet de Monsanto est tombé dans le domaine public depuis vingt ans, il y a plus d'une centaine de producteurs de glypho dans le monde.
À mon humble avis, l'intérêt d'une grande boite comme celle-là, c'est que le glyphosate soit interdit, et que le monde agricole se tourne vers une autre molécule qu'ils auraient breveté.



Getafix

David Louapre a pris le temps de comparer la situation entre l'amiante, lorsque les politiques on décidé de continuer à l'autoriser malgré les études montrant sa cancerogénicité sans doute possible, et le glyphosate qu'ils veulent interdire malgré l'absence d'étude montrant un effet.

Je recommande de lire.

https://sciencetonnante-wor...



Getafix

L'idéal, en fait, ce serait de suivre 54251 agriculteurs sur 20 ans pour mesurer l'augmentation du taux de cancer avec l'exposition au glyphosate, et s'apercevoir qu'il n'y en a pas. Dommage que cela n'ait pas été fait.

Oh! wait!

https://www.ncbi.nlm.nih.go...

C'est bien le problème du reportage en question. Avoir omis des études plus que mégasolides pour mettre en relief uniquement le clown qu'est Séralini.



Getafix

"une semaine de formation aux sciences"=>"Teach me how to be an engineer, I don't care if it takes all day".

:-D

https://uploads.disquscdn.c...



Stratégik Platypus

"Envoyé spécial" perd beaucoup de sa crédibilité en cette occasion. Mais ce n'est ni une première ni une exception dans le paysage médiatique français.
N'hésitez pas à suivre les courants sceptiques/zététiques/vulgarisateurs scientifiques, c'est très enrichissant (Théière cosmique, chèvre pensante, et vidéastes associés sur Youtube - galaxie "Tronche en Biais" & cie...)

...et c'est garanti 100 % sans intox. La science a ceci de magnifique qu'elle fonctionne et qu'elle est reproductible ("It works, bitch!"). C'est comme les maths.



Jacques

Deux raisons expliquent cela à mon sens : Monsanto a créé ce machin (même s'ils n'ont plus l'exclu dessus depuis des années) et c'est le pesticide de synthèse le plus utilisé dans le monde.



Starlight

Je dois te féliciter pour cette grosse contribution au débat que j'ai lue attentivement et que je like pour la peine. Mais je ne suis hélas pas du tout compétent pour départager ces deux points de vue opposés.
La seule chose qui m'étonne vraiment, c'est toute cette passion qui règne autour d'un désherbant.



Jacques

C'est vrai qu'Ozap aurait gagné à attendre la réponse des journalistes pour sortir son article.
Toutefois, les réponses sur Séralini ne sont absolument pas convaincantes. On aimerait savoir pourquoi le journaliste ne signale pas que Séralini avait effectué un montage financier visant à dissimuler les financements de son étude, pourquoi il ne signale pas que son co auteur s'est depuis rétracté, pourquoi il ne signale pas que le monsieur fait des études pour montrer le pouvoir "détox" de glyphosate par un produit homéopathique (pour situer le niveau du chercheur qui allie homéopathie et détox, deux concepts foireux sans aucune base scientifique de démonstration de leurs effets) etc. C'est tout bonnement délirant qu'ils se vantent dans leur réponse d'être "rigoureux et precis" alors que tous les éléments qui montrent l'absence totale de fiabilité du monsieur sont dissimulés aux yeux des téléspectateurs qui ne connaissent pas le sujet et pensent donc avoir affaire à quelqu'un de sérieux.

Les réponses aux points 4 et 5 (4/ L’étude du Dr Kirkland, modifiée par Monsanto, ne prétendrait pas être indépendante et 5/ L’étude du Dr Kirkland, modifiée par Monsanto, ne serait pas une référence pour les agences de régulation) sont peut-être les pires parce qu'elles montrent le mélange de méconnaissance totale du milieu scientifique et de malhonnêteté de Mr Waleckx qui a conduit à cette cata. Il faudra par exemple lui apprendre que, pour une agence qui mène une évaluation, une étude comme celle en question (Williams et al. 2016), qui présente des tartines de conflits d'intérêt déclarés, aussi bien au niveau des financements que du passif des auteurs, n'est pas une étude indépendante comme il le dit. Il se garde bien de mentionner ces conflits d'intérêt déclarés dans l'étude dans sa réponse, et c'est normal puisqu'ils atomisent sa démonstration. Je te les joins en image à ce commentaire pour que tu puisses juger si, en lisant ça, tu te dis que l'étude est indépendante. De la même manière le titre de l'étude "Revue du potentiel cancérogène du glyphosate par quatre panels d’experts indépendants" ne signifie pas que l'étude est indépendante, mais que les travaux des 4 panels d'experts sont indépendants les uns des autres. Là vraiment on touche le fond. https://uploads.disquscdn.c...

Ensuite il faut regarder comment il veut montrer que l'étude serait vue comme une référence. Il explique qu'elle est citée 17 fois, ce qui serait une preuve de son caractère "de référence". Là encore, il faudrait lui apprendre d'une part, que ce chiffre n'est pas exceptionnel, et d'autre part, qu'une citation en soit ne dit rien sur le caractère "de référence". On peut ainsi citer une étude dans une méta analyse uniquement pour dire qu'elle est mauvaise et donc qu'on la rejette pour notre analyse (cas de l'étude de Séralini dans la monographie du CIRC). Ici à mon avis on reste dans la méconnaissance du monde scientifique. Mais après arrive la malhonnêteté quand il explique "L’étude amendée en secret par Monsanto est bel et bien une référence pour les agences sanitaires. Dernier exemple en date, il y a à peine dix jours : le 11 janvier 2019, l’agence réglementaire de santé du Canada (Health Canada) a ré-autorisé le glyphosate. Dans son dernier rapport d’évaluation disponible en ligne, en page 96, au milieu des références… se trouve la fameuse étude co-écrite par Dr Kirkland, et modifiée par Monsanto." Le lecteur lit ça, il se dit "oula ils ont basé leur réautorisation sur cette étude", sauf qu'en fait, elle figure uniquement dans la liste des "additionnal studies". Donc on fait dire à cette information le contraire de ce qu'elle signifie puisque l'étude ne figure même pas dans le coeur de rapport qui a conduit à cette réautorisation, elle ne figure tout bonnement pas dans le corpus retenu pour analyse dans ce rapport. Séralini figure d'ailleurs également dans ces "additionnal studies", c'est pour dire à quel point on ratisse large dans ce genre de section.
On est donc face à des journalistes qui, pris à déformer la réalité, persistent à travestir des éléments pour ne pas avoir à reconnaître leurs erreurs.



guilem2

Je ne dis pas le contraire. De la même façon qu'on peut être critique avec le reportage de manière légitime, les défauts du reportage n'empêchent pas de constater l'hypocrisie crasse de certains. Je ne dis pas autre chose.

On ne peut pas dénoncer à juste titre l'approche dogmatique de l'enquête tout en adoptant soi même une approche dogmatique; Donc que vous ne vous souciez pas de ces réactions opportunistes mises en avant dans l'article, soit., Mais personnellement c'est d'elles que je parle, pas de n'importe quelle critique, certainement fondée sur la partialité du reportage.



Hakunamatata

Certes, je ne critique que la forme.



Kadok

L'avis de Mac Lesgy m’importe peu, je faisais juste part de ce qui se passe dans la communauté scientifique quand de tels reportages passent à la TV. En bref, ça nous fait bien marrer, mais notre avis en fait tout le monde s'en fiche puisque les journalistes ne viennent jamais nous voir ou nous poser des questions. Ce qu'ils veulent, c'est des avis qui vont dans le sens de leurs croyances et préjugés (c'est pour ça qu'un type comme Seralini passe constamment à la TV). Tout l'inverse de ce qu'on s'efforce de faire tout les jours dans notre démarche scientifique.



Kadok

Ah oui la "super-lune" j'avais oublié ce truc...
Mais au moins certains journalistes rectifient sur ce sujet, alors que pour avoir un rectificatif des connaissances scientifiques sur le glyphosate sur France 2, c'est pas demain que ça arrivera.



Starlight

Vous vous trompez. Aussi bien sur "Envoyé Spécial" (qui n'est pas comme vous le décrivez) que sur "C à vous" (qui fait aussi la promo des autres chaînes comme l'autre jour avec Foucault).



Starlight

Après ce débat passionné, j'ai envie de tester par moi-même le glyphosate. Vous me le conseillez en apéritif ou en digestif ?



Starlight

La théâtralisation qui peut parfois ressortir de ces reportages ne doit cependant pas masquer l'essentiel : du travail d'enquête et d'investigation comme on en fait peu.



Starlight

Ils s'en expliquent : https://www.francetvinfo.fr...[twitter]-



Starlight

Le problème, c'est que Puremédias s'est contenté d'une mise à jour et n'a pas cru bon d'attendre la réponse d'"Envoyé Spécial" en 12 points publiée ce matin. Ce n'est pas la première fois que ça arrive avec ce site malheureusement...



Starlight

Peut-être, mais avant de pondre son article, Puremédias aurait dû attendre la réponse en 12 points d'Envoyé Spécial (sur Séralini notamment, points 6 et 7) publiée ce matin pour que le profane (que je suis) puisse au moins se faire une petite idée dans ce débat.



thom41

Cela fait un moment que les émissions d’Envoyé Spécial et de Cash Investigation me mettent mal à l’aise tant il y a un parti pris évident à chacun de leurs reportages. Je n’ai pas assez de connaissances pour savoir quel « camp » a raison mais je dois bien constater que Monsanto a réussi pour mon cas à installer le doute. Et ce n’est pas ce reportage à sens unique qui va modifier mon opinion.

Pour avoir travaillé dans le monde merveilleux des assurances, j’attends avec impatience qu’ils traitent ce sujet. Vu leur politique éditoriale, ça ne devrait pas tarder…



Philox74

Quelques petites remarques pertinentes du vloggeur Mr Sam concernant l'émission en question dans son point d'actu.

https://youtu.be/H0-NCYtGmV...

Effectivement, il semble qu'il y ait à redire concernant les méthodes journalistiques d'envoyé spécial.

Ce genre d'émissions est indispensable pour dénoncer les dérives de nos sociétés mais les journalistes doivent montrer plus de rigueur dans leur travail, sinon ça ne sert pas à grand chose.



Toupile

Ses confrères à la solde de Monsanto ? Le sujet était en or et j'avais même envie de le regarder. Mais là franchement ... Quelle cruche



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch diffusée ce soir sur Canal+ Séries
Séries
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch diffusée ce...
L'acteur Bruno Ganz ("La Chute") est mort
Cinéma
L'acteur Bruno Ganz ("La Chute") est mort
BFMTV : Alain Juppé annule son interview dans "Et en même temps" dimanche soir
TV
BFMTV : Alain Juppé annule son interview dans "Et en même temps" dimanche soir
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là !" : Aymeric Bonnery (NRJ) se retire du cast de l'émission de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là !" : Aymeric Bonnery (NRJ) se retire du...
Audiences : Nouveau record pour "Affaire conclue" sur France 2, la spéciale de "Je t'aime, etc" déçoit
Audiences
Audiences : Nouveau record pour "Affaire conclue" sur France 2, la spéciale de "Je...
Audiences access 20h : "Quotidien" et "TPMP ouvert à tous" en forme, "Un si grand soleil" devant "PBLV"
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" et "TPMP ouvert à tous" en forme, "Un si grand...
Vidéos Puremedias