"Grace de Monaco" : Olivier Dahan se bat contre une version "catastrophique" du film

Partager l'article
Vous lisez:
"Grace de Monaco" : Olivier Dahan se bat contre une version "catastrophique" du film
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
Olivier Dahan avec <span>Nicole Kidman  sur le tournage de</span> "Grace de Monaco"
Olivier Dahan avec Nicole Kidman sur le tournage de "Grace de Monaco"
En conflit avec le puissant distributeur américain Harvey Weinstein, Olivier Dahan se dit prêt à retirer son nom du film pour empêcher la sortie d'une version "catastrophique" souhaitée par le distributeur.

Rien ne se passe comme prévu pour "Grace de Monaco", le biopic sur la Princesse de Monaco réalisé par Olivier Dahan (déjà derrière "La Môme " sur Edith Piaf) et emmené par Nicole Kidman. Après avoir dû faire face aux critiques de la famille princière, le réalisateur confie désormais dans un entretien accordé à nos confrères de Libération avoir des difficultés "dans le relationnel avec les uns et les autres". "Le film que je suis en train de terminer est compliqué à finaliser. Enfin pour moi il est fini. Il est compliqué dans le relationnel avec les uns et les autres surtout" explique-t-il.

À lire aussi
Box-office France : Meilleur démarrage de 2024 pour &quot;Dune 2&quot;, meilleur premier jour depuis le phénomène &quot;Barbie&quot;
Cinéma
Box-office France : Meilleur démarrage de 2024 pour "Dune 2", meilleur premier...
Box-office : &quot;Une vie&quot; avec Anthony Hopkins démarre fort, &quot;Cocorico&quot; passe la barre du million, flop pour le nouveau film de Dany Boon
Cinéma
Box-office : "Une vie" avec Anthony Hopkins démarre fort, "Cocorico" passe la...
&quot;Je suis gênée de punir tous les artistes&quot; : Rachida Dati réagit au report de la sortie du prochain film de Jacques Doillon sur France Culture
Cinéma
"Je suis gênée de punir tous les artistes" : Rachida Dati réagit au report de la...
&quot;Nous nous sommes trompés&quot; : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle de Nora Hamzawi, la sortie de &quot;CE2&quot;, le film de Jacques Doillon, reportée
Cinéma
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle...

"Je peux aller jusqu'à retirer mon nom du film"

Il y a quelques semaines, Harvey Weinstein a déclaré dans un festival que le film n'était pas terminé et que, par conséquent, sa date de sortie américaine devait être décalée. En France, la sortie est toujours prévue le 29 janvier 2014. Dans l'entretien qu'il accorde à Libération, Olivier Dahan assure que sa version est prête. "Ce qui est compliqué en ce moment, c'est de faire en sorte que vous, les critiques, vous puissiez critiquer ma version du film, et pas celle d'un autre. Mais ce n'est pas encore fini, je n'ai pas abandonné" assure-t-il.

Toutefois, le réalisateur avoue "se foutre" de la date de sortie. "On a beau essayer de lutter, quand on affronte un distributeur américain, Weinstein pour ne pas le citer, il y a peu de solutions : soit on leur dit 'démerdez-vous avec votre tas de merde', soit on s'arc-boute pour faire en sorte que le chantage opéré ne soit pas aussi violent" raconte-t-il, tout en assurant que son principal combat concerne le film en lui-même et que, malgré tout, son nom y restera accolé... normalement. "Je suis un peu obligé. Si je ne le signe pas, c'est là qu'arrive le vrai chantage, pur et dur. Mais je peux aller jusque là" poursuit Olivier Dahan, jugeant la version souhaitée par Harvey Weinstein "catastrophique".

"Ils ont fait une bande-annonce qui ne correspondait pas au film"

Et selon lui, les principales critiques du producteur viennent de l'état financier du film. "Ce n'est qu'une histoire d'argent, une question de stratégie de sortie, de millions de dollars, des choses comme ça. Ça n'a rien à voir avec le cinéma. Enfin ça a tout à voir avec le cinéma en tant qu'industrie. Ils veulent un film commercial, c'est-à-dire au ras des pâquerettes, en enlevant tout ce qui dépasse, tout ce qui est trop abrupt, en enlevant tout ce qui est cinéma, tout ce qui fait la vie. Il manque plein de choses. Et les décisions ne sont prises que par rapport au marketing, à la sortie, etc. Tout ce qui est chiant en fait, et vient polluer un film, que par ailleurs d'autres gens ont vu, et aiment beaucoup" lâche-t-il, évoquant un "désintérêt qui commence à venir" de sa part. Par ailleurs, Olivier Dahan pointe du doigt la bande-annonce, sur laquelle il n'a eu aucun droit de regard. "Ils ont fait une bande-annonce qui ne correspondait pas au film, puis ils essaient de faire en sorte que le film ressemble à la bande-annonce, c'est absurde" regrette-t-il.

Olivier Dahan
Olivier Dahan
"Grace of Monaco" : Attaqué par la famille princière, Olivier Dahan se défend
"Grace of Monaco" : la famille princière s'en prend au film d'Olivier Dahan avec Nicole Kidman
l'info en continu
&quot;Lycée Toulouse-Lautrec&quot; : Pourquoi Rayane Bensetti est-il absent de la saison 2 de la série de TF1 ?
TV
"Lycée Toulouse-Lautrec" : Pourquoi Rayane Bensetti est-il absent de la saison 2...
Les Enfoirés : Pour la première fois de son histoire, le spectacle au profit des Restos du coeur est disponible en streaming gratuit
TV
Les Enfoirés : Pour la première fois de son histoire, le spectacle au profit des...
Delphine Ernotte : &quot;Je ne veux pas la mort de CNews&quot;
TV
Delphine Ernotte : "Je ne veux pas la mort de CNews"
Audiences : Un mois après son lancement, quel bilan pour &quot;Face à Hanouna&quot; sur C8 ?
Audiences
Audiences : Un mois après son lancement, quel bilan pour "Face à Hanouna" sur C8 ?
Délocalisation au Trocadéro, retour des titulaires du JT : France Télévisions dévoile son dispositif pendant les Jeux Olympiques de Paris
TV
Délocalisation au Trocadéro, retour des titulaires du JT : France Télévisions...
Audiences février 2024 : BFMTV sauve in extremis sa place de leader, CNews s&#039;envole et signe son record historique
Audiences
Audiences février 2024 : BFMTV sauve in extremis sa place de leader, CNews...