"Il manipule ses médias" : Charline Vanhoenacker dénonce "l'idéologie mortifère" de Vincent Bolloré

Partager l'article
Vous lisez:
"Il manipule ses médias" : Charline Vanhoenacker dénonce "l'idéologie mortifère" de Vincent Bolloré
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
Charline Vanhoenacker se paye Vincent Bolloré, "le leader suprême au charisme inégalable" © Jean-Marc Lhomer / Bestimage
Interviewée dans une émission de radio de la RTBF, celle qui animait "C'est encore nous" sur France Inter a déploré que "peu d'espace" médiatique laisse aujourd'hui encore place à la liberté d'expression, torpillant au passage le groupe Bolloré.

Jamais. Charline Vanhoenacker a confirmé son aversion pour les médias détenus par Vincent Bolloré dans une interview à la RTBF. Interviewée par le journaliste David Barbet et Anne Gruwez, la juge d'instruction au coeur du film "Ni juge, ni soumise", cette voix connue de France Inter a martelé que même si le service public décidait de se passer d'elle, jamais elle ne prêterait son humour à Europe 1 . La radio bleue est détenue par Vivendi, propriété du milliardaire, depuis 2021.

À lire aussi
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de Tavernost avant le départ du dirigeant de M6
Radio
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de...
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost revient sur 37 ans d'activité sur l'ancienne "petite chaîne qui monte"
Radio
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost...
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la haine" classées sans suite
Radio
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la...
"On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour" : Inès Reg revient sur son altercation avec Natasha St-Pier dans "DALS" sur Europe 1
Radio
"On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour" : Inès Reg revient sur son...

"Ça ne risque pas parce que c'est un milliardaire", a-t-elle lâché, précisant dans la foulée que "le fait qu'il soit milliardaire (ne serait pas un) problème s'il en faisait des choses bien et qu'il évitait d'exploiter certains pays d'Afrique", a d'emblée commenté l'humoriste belge. Ces dernières années, les activités de la multinationale détenue par Vincent Bolloré, implantée dans 46 pays d'Afrique, font l'objet de plusieurs poursuites judiciaires.

"C'est-à-dire qu'il manipule ses médias au service d'une idéologie qui est une idéologie mortifère et qui appelle à la haine", poursuit-elle. Une déclaration qui fait écho aux craintes de la rédaction du "JDD", en grève depuis l'annonce par Lagardère News de la nomination de Geoffroy Lejeune à la tête de l'hebdomadaire.

La liberté comme boussole

L'humoriste a précisé que "ce qui (lui) importe, c'est la liberté, c'est-à-dire que si on (lui) garantit la liberté d'expression, et aujourd'hui dans le paysage audiovisuel français, il y a peu d'espace". "Vous savez que, ne serait-ce qu'en radio, l'écrasante majorité des médias est détenue par des milliardaires donc quand le service public vous offre encore de la liberté, il faut la saisir", précise Charline Vahoenacker.

C'est la raison pour laquelle elle a accepté de poursuivre son émission de France Inter en version hebdomadaire. "La chaîne m'a tout de suite fait des propositions qui étaient intéressantes. On est triste évidemment que ça s'arrête (en quotidienne) et je vous avoue qu'on n'a toujours pas compris tout à fait les raisons mais on a décidé de s'adapter."

"J'ai eu de très belles propositions en télévision"

La télévision aurait-elle été une porte de sortie idéale ? Non, répond la Belge. "Je n'aime pas trop la télévision. Je n'ai jamais fermé la porte aux propositions et peut-être qu'un jour, j'y arriverais mais mon média de coeur, c'est la radio. Et j'ai eu la chance d'avoir de très belles propositions en télévision. J'ai choisi de décliner, jusqu'à présent, on verra de quoi le lendemain est fait."

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
"Natasha St-Pier est un peu la Guillaume Meurice de TF1" : Charline Vanhoenacker se moque du clash entre Inès Reg et la chanteuse
Charline Vanhoenacker "mise au repos", l'enregistrement du "Grand dimanche soir" sur France Inter annulé
"La haine de l'autre n'a pas une seconde d'antenne" : Charline Vanhoenacker défend Guillaume Meurice, accusé d'antisémitisme sur France Inter
"On en avait les larmes aux yeux" : Charline Vanhoenacker bouleversée par la pétition pour sauver "C'est encore nous" sur France Inter
Voir toute l'actualité sur Charline Vanhoenacker
Autour de Charline Vanhoenacker
l'info en continu
"Des moments magiques, des moments plus durs" : Inès Reg se confie après sa qualification pour la finale de "Danse avec les stars"
TV
"Des moments magiques, des moments plus durs" : Inès Reg se confie après sa...
Le retour d'"HPI" sur TF1, l'Eurovision avec Slimane, "L'événement"... Les temps forts de la télévision du 11 au 17 mai 2024
Programme TV
Le retour d'"HPI" sur TF1, l'Eurovision avec Slimane, "L'événement"... Les temps...
"Secret Story" : Des éliminations le vendredi à 18h30, un live 4h par jour, la maison des secrets à Poissy... Toutes les nouveautés de la saison 2024
TV
"Secret Story" : Des éliminations le vendredi à 18h30, un live 4h par jour, la...
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de Tavernost avant le départ du dirigeant de M6
Radio
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Netflix : Pour la première fois dans l'histoire de la plateforme, un film italien s'impose au sommet du classement des films non-anglophones
Plateforme
Netflix : Pour la première fois dans l'histoire de la plateforme, un film italien...