"Ils nous obligent à diffuser cette séquence" : Philippe Corbé critique l'attitude du gouvernement face à Zemmour

Partager l'article
Vous lisez:
"Ils nous obligent à diffuser cette séquence" : Philippe Corbé critique l'attitude du gouvernement face à Zemmour
Philippe Corbé sur BFMTV © BFMTV
Le chef du service politique de BFMTV est revenu aujourd'hui sur les images montrant Eric Zemmour pointant une arme non-chargée sur des journalistes.

L'agacement de Philippe Corbé. Aujourd'hui à 14h, le chef du service politique de BFMTV est revenu sur une séquence très commentée aujourd'hui. Celle-ci montre un Eric Zemmour rigolard en train de pointer une arme de guerre non-chargée vers les journalistes, en marge d'une visite aujourd'hui du salon de la sécurité organisé à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

À lire aussi
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et Georges Pernoud
TV
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et...
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou, Alex Goude au plus bas
TV
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou,...
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
TV
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"

Eric Zemmour traite Marlène Schiappa d'"imbécile"

Une séquence qui a provoqué une réaction indignée de Marlène Schiappa, ministre chargée à la Citoyenneté, sur Twitter. "C'est horrifiant (...) Dans une démocratie, la liberté de la presse n'est pas une blague et ne doit jamais être menacée", a écrit la responsable politique, avant de republier un article du "Monde" évoquant les 50 journalistes tués en 2020. Interrogé en quasi simultanée par des journalistes sur cette réaction de Marlène Schiappa, Eric Zemmour a répondu en traitant la ministre d'"imbécile". "Si vous ne savez pas la différence entre l'humour, la blague et le sérieux, c'est que vous êtes un imbécile", a-t-il commenté face caméra.

"Traiter Ruth Elkrief de 'pauvre folle' en plateau. Dire à la journaliste de BFM qu'elle s'est 'couverte de ridicule' après son fact-checking. Braquer un journaliste avec une arme 'pour rire'. Insulter et menacer ceux qui réagissent. À quel moment on s'inquiète ?", a rétorqué, toujours sur Twitter, Marlène Schiappa, dans un dialogue par médias interposés.

"Nous avions décidé de ne pas diffuser la séquence d'Eric Zemmour"

Après le rappel de ces faits, Philippe Corbé a décidé de faire une mise au point en direct. "Franchement, on ne va pas faire la campagne comme ça. Ca ne va pas être possible", a-t-il commencé par déclarer. "Cette séquence vidéo d'Eric Zemmour provoquant la presse en se mettant en scène avec une arme, nous avions décidé de ne pas la diffuser", a révélé le chef du service politique de BFMTV. "Mais à partir du moment où une ministre décide de rentrer dans ce débat, de pointer du doigt ce que dit Eric Zemmour, qu'Eric Zemmour répond à la ministre, que la ministre répond à la réponse d'Eric Zemmour, cela devient un fait politique et nous le traitons", a-t-il expliqué.

Philippe Corbé a ensuite souligné que la réaction de Marlène Schiappa aujourd'hui contrastait avec le silence récent de plusieurs ministres suite à des "propos extrêmement graves" tenus ces derniers jours par le polémiste sur d'autres sujets. "On nous dit alors : 'On ne veut pas réagir à Eric Zemmour parce que nous ne voulons pas lui donner de l'importance en sur-réagissant à une proposition'", a raconté le journaliste de la chaîne info.

"Ils ne savent pas comment traiter Eric Zemmour"

"Il faut qu'ils décident !", a ensuite reproché Philippe Corbé. "Eric Zemmour fait une séquence qu'on peut juger idiote, qu'on peut juger dangereuse, qu'on peut juger méprisante pour les journalistes. Et des ministres répondent par tweet. Et par ailleurs, quand il tient des propos répétés, ils ne répondent pas. Il n'y a pas de logique là-dedans", a-t-il regretté.

"Il faut qu'ils décident", a-t-il répété. "Soit ils considèrent qu'Eric Zemmour est une menace pour la liberté de la presse (...) et à ce moment-là ils répondent sur le fond par un débat d'idées. Soit ils ne répondent pas et ils ne nous obligent pas - parce que de fait c'est ça ! - à diffuser cette séquence vidéo", a estimé Philippe Corbé. "C'est ça ce que révèle cette histoire qui vraiment peut paraître médiocre. Ils ne savent pas comment traiter Eric Zemmour. Ils ne comprennent pas ce qu'est Eric Zemmour. Ils ne comprennent pas ce qu'Eric Zemmour est en train de provoquer dans l'opinion (...) Le gouvernement, la majorité, ne sait pas comment traiter politiquement le sujet Eric Zemmour", a conclu le chef du service politique de BFMTV. puremedias.com vous propose de revoir une partie de cette séquence.

l'info en continu
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et Georges Pernoud
TV
"Vivement dimanche" : Michel Drucker prépare des hommages à Jacques Martin et...
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
Justice
Yann Moix relaxé après les poursuites pour diffamation lancées par son frère
"Plus belle la vie" : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Myra Tyliann quitte la série de France 3
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou, Alex Goude au plus bas
TV
Audiences samedi : L'info sur Fr3 au plus haut, records pour Nagui et Ali Baddou,...
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
TV
Audiences : "Mongeville" largement leader, "NOPLP" devant "La chanson secrète"
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"
TV
Caroline Roux : "Je suis essorée quand je termine 'C dans l'air'"