"Interminable", "chaotique", "agressif"... : Alain Duhamel dézingue le débat de France 2 sur les européennes

Partager l'article
Vous lisez:
"Interminable", "chaotique", "agressif"... : Alain Duhamel dézingue le débat de France 2 sur les européennes
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Alain Duhamel
Alain Duhamel © Abaca
Le journaliste signe une tribune ce jeudi dans les colonnes de "Libération".

Il n'y va pas de main morte. Dans les colonnes de "Libération" ce jeudi, Alain Duhamel revient sur le débat de France 2 pour les élections européennes qui a eu lieu la semaine dernière. Il s'agissait de la première grande soirée électorale consacrée au scrutin européen du 26 mai prochain. Présentée par Thomas Sotto et Alexandra Bensaïd, elle avait réuni les douze principales têtes de liste de cette élection.

À lire aussi
"Monsieur Bolloré, je tiens à m'excuser" : Guillaume Meurice ironise après la non-parution de son livre
Presse
"Monsieur Bolloré, je tiens à m'excuser" : Guillaume Meurice ironise après la...
Une enquête "problématique" : Sandrine Rousseau égratigne "Libération" à propos de l'affaire Julien Bayou
Presse
Une enquête "problématique" : Sandrine Rousseau égratigne "Libération" à propos de...
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa nomination à "Paris Match"
Presse
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa...

"On entretient un brouhaha permanent"

Et il semble que le journaliste de RTL n'ait pas apprécié le format du débat puisqu'il le critique fortement dans les colonnes du quotidien de gauche aujourd'hui. "Nous avons assisté jeudi dernier sur France 2 à un débat interminable, chaotique, agressif mais surtout négatif entre douze têtes de liste, pour la plupart bien pâles, pour certaines comme interloquées ou embarrassées de se trouver ainsi exposées à leur détriment", débute Alain Duhamel, qui estime qu'il n'y avait "pas une seule personnalité de premier plan" et "pas d'authentiques leaders".

"En 2019, on s'apostrophe, on s'interrompt, on entretient un brouhaha permanent à propos d'une Europe introuvable, évanescente, se dérobant dans un âcre brouillard", poursuit l'éditorialiste, comparant ce débat à ceux de 1979 avec Simone Veil, Jacques Chirac, Georges Marchais et François Mitterand. Il convient qu'avec "douze protagonistes, tout débat sérieux est absolument exclu", "que chaque invité disposait d'un temps d'intervention si bref que dépasser cinq phrases tenait de l'exploit", et "que dans ces conditions", "mieux valait agresser ses concurrents que tenter d'exposer ne serait-ce que l'esquisse de l'esquisse d'une thèse ou d'une conviction".

"Le fiasco" de Raphaël Glucksmann, "la chaleur et l'entrain" de Jean-Christophe Lagarde

Alain Duhamel délivre ensuite le bulletin de notes des protagonistes de ce débat. Il salue la performance "positive" de Manon Aubry et Jordan Bardella, qui "ont su tirer leur épingle du jeu avec un débit à la mitraillette" et "une insolence ravie". Il relève "l'incapacité" de François-Xavier Bellamy "de s'imposer dans le débat", "le fiasco" de Raphaël Glucksmann et "la chaleur et l'entrain" de Jean-Christophe Lagarde, meilleur que Nathalie Loiseau selon le journaliste. "Quant aux journalistes animateurs, ils plaideront non coupables et ils auront raison", ajoute Alain Duhamel, pour qui "organiser un débat à douze est aussi nécessaire qu'impossible". "Nous voilà exposés à de piètres débats au moment même où le destin de l'Europe vacille et où une confrontation audible et de qualité des points de vue antagonistes serait plus indispensable que jamais. Inimaginable aujourd'hui", conclut le journaliste de RTL.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
"Il faut faire avec" : Alain Duhamel pas emballé par la candidature de Philippe Poutou à la présidentielle
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Alain Duhamel : "Le phénomène Zemmour, ça m'inquiète"
Alain Duhamel rejoint BFMTV
Voir toute l'actualité sur Alain Duhamel
l'info en continu
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de tension
TV
Emmanuel Macron enfin en prime time sur France 2 : L'épilogue de plusieurs mois de...
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les propos pour lesquels il a été condamné
Politique
"Une taxe anti-Zemmour" : Un député veut surtaxer les médias qui diffusent les...
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la météo
TV
"N'importe quoi !" : Quand BFMTV diffuse par erreur une mauvaise version de la...
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
TV
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de s'excuser et en appelle à l'Arcom
TV
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de...
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à partir de données piratées
Justice
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à...