"J'aimerais bien lui péter la gueule" : La sortie polémique de Pio Marmaï sur Emmanuel Macron à Cannes

Partager l'article
Vous lisez:
"J'aimerais bien lui péter la gueule" : La sortie polémique de Pio Marmaï sur Emmanuel Macron à Cannes
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Reportage de CNews sur la sortie de Pio Marmaï © Dailymotion
Ce samedi 10 juillet, l'acteur de "La fracture" a fait une sortie remarquée en conférence de presse au festival de Cannes.

Une sortie qui fait jaser. Samedi 10 juillet, Pio Marmaï a répondu aux questions des journalistes alors que toute l'équipe de "La fracture" participait à une conférence de presse en marge du festival de Cannes où le film de la réalisatrice Catherine Corsini est en compétition. Porté aussi par Valeria Bruni Tedeschi et Marina Marina Foïs, le long métrage évoque la crise des Gilets jaunes de l'hiver 2018-2019 en France.

À lire aussi
Box-office : "Vice-Versa 2", plus fort que "Un p'tit truc en plus" d'Artus, signe le meilleur démarrage depuis plus d'un an et demi
Cinéma
Box-office : "Vice-Versa 2", plus fort que "Un p'tit truc en plus" d'Artus, signe...
"J'ai été scotchée par son jeu" : Laeticia Hallyday choisit Raphaël Quenard pour incarner Johnny au cinéma
Cinéma
"J'ai été scotchée par son jeu" : Laeticia Hallyday choisit Raphaël Quenard pour...
"On me disait que le handicap n'intéresserait pas les gens" : Artus réagit au carton surprise d''Un p'tit truc en plus' sur France 2
Cinéma
"On me disait que le handicap n'intéresserait pas les gens" : Artus réagit au...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" d'Artus dépasse les 50 millions d'euros de recettes et passe un 6e week-end dans le top 10 mondial
Cinéma
Box-office : "Un p'tit truc en plus" d'Artus dépasse les 50 millions d'euros de...

Pio Marmaï, qui interprète un manifestant blessé lors d'un rassemblement de Gilets jaunes, a été interrogé par une journaliste pour savoir s'il avait un message à faire passer à Emmanuel Macron si l'équipe du film était un jour invitée à l'Elysée pour une projection de "La fracture". Le comédien vu notamment dans "En liberté !" (2018) a commencé par expliquer qu'il n'avait "pas grand-chose à dire à grand monde" et qu'il ne souhaitait donner "de leçon à personne", "certainement pas" au chef de l'Etat.

Pio Marmaï a ensuite raconté avoir voulu montrer dans ce film "l'espace de la révolte" dans l'individu. "J'ai essayé de raconter cet endroit de quelqu'un qui est un peu dépassé mais qui veut rester dans une sorte de réalité. Comment on essaie de s'accrocher au réel quand on est poussé dans un endroit de fragilité totale", a-t-il expliqué au sujet de son personnage "dépassé" dans "La fracture". Avant de lancer : "Macron, j'aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment, un peu comme tout le monde, dans l'absolu".

"Appel à la violence" pour Christophe Castaner, "violence bcbg" et "antidémocratique" pour Jean-Michel Aphatie

Pio Marmaï a enchaîné en expliquant avoir tenté de raconter comment un homme "qui veut juste conduire son camion" se retrouve blessé après une déflagration d'une grenade. "Si j'avais Macron en face de moi, je lui dirais : 'mon pote, merde, qu'est-ce qu'il se passe là ?!' Mais malheureusement il n'est pas là", a conclu l'acteur. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence en intégralité à partir de 29'03 ci-dessous.

Cette sortie n'a pas laissé indifférents les proches d'Emmanuel Macron. "L'appel à la violence n'a sa place nulle part, et votre statut 'd'artiste' ne vous rend ni plus intelligent ni plus acceptable", a ainsi dénoncé sur Twitter Christophe Castaner, qui était ministre de l'Intérieur pendant les manifestations des gilets jaunes. Anne-Laurence Petel, députée LREM des Bouches-du-Rhône, a pour sa part proposé à l'acteur d'essayer "la crise dans un autre pays juste histoire d'avoir un point de comparaison".

L'éditorialiste de LCI, Jean-Michel Aphatie, a pour sa part condamné les propos de l'acteur, toujours sur le même réseau social : "La violence bcbg de Pio Marmaï, qui a dû passer sa nuit dans un palace cannois avant de rejoindre, ailleurs, un autre palace, est absurde, anti-démocratique, condamnable. Il apparaît suffisant, plein de sa bonne conscience. Il ne donne pas envie d'aller au cinéma. Étonnant, non ?".

L'intervention de Pio Marmaï © Youtube
Pio Marmai
Pio Marmai
Bande-annonce : Pio Marmaï bientôt marié avec un homme dans "Toute première fois"
l'info en continu
Comment l'émission de TF1 "50' Inside" a rapproché Marc Lavoine et Adriana Karembeu, en couple selon "Paris Match"
TV
Comment l'émission de TF1 "50' Inside" a rapproché Marc Lavoine et Adriana...
Box-office : "Vice-Versa 2", plus fort que "Un p'tit truc en plus" d'Artus, signe le meilleur démarrage depuis plus d'un an et demi
Cinéma
Box-office : "Vice-Versa 2", plus fort que "Un p'tit truc en plus" d'Artus, signe...
"La carte aux trésors" : France 3 change le jour de diffusion du jeu de Cyril Féraud
TV
"La carte aux trésors" : France 3 change le jour de diffusion du jeu de Cyril...
"Plein le cul de tous ces bicots" : Karim Rissouli publie sur Instagram une lettre raciste reçue à son domicile
TV
"Plein le cul de tous ces bicots" : Karim Rissouli publie sur Instagram une lettre...
CNews, LCI, Radio France... : La Russie de Vladimir Poutine bloque la diffusion de 9 médias français sur son territoire
International
CNews, LCI, Radio France... : La Russie de Vladimir Poutine bloque la diffusion de...
"Qui dort perd ! La grande expérience du sommeil" : Michel Cymes raconte les coulisses de sa première émission avec Marie Portolano sur France 2
TV
"Qui dort perd ! La grande expérience du sommeil" : Michel Cymes raconte les...