"L'Art du crime" : puremedias.com a vu la nouvelle série policière de France 2

Partager l'article
Vous lisez:
"L'Art du crime" : puremedias.com a vu la nouvelle série policière de France 2
"L'Art du crime"
"L'Art du crime" © Thierry Langro
La nouvelle comédie policière de la Deux se distingue par son approche originale de l'histoire de l'art.

Trois soirées avec Géricault, Watteau et De Vinci. Ce soir, France 2 ne lance pas un nouveau magazine culturel mais "L'Art du crime", une nouvelle série policière en 6x52 minutes portée par Nicolas Gob et Éléonore Gosset-Bernheim. Produite par Gaumont, cette nouvelle fiction française cumule quelques défauts mais surtout de nombreux mérites dont celui d'explorer un univers auquel les fans de thriller télévisé sont peu voire pas du tout habitués.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...

Alors que l'on se résignait à penser que seules la force et l'interprétation de personnages singuliers pouvaient encore renouveler le genre, "L'Art du crime" repense ce dernier en le juxtaposant à l'univers de l'art. Mais si une partie de la série prend le Louvre pour cadre, qu'on se le dise, "L'Art du crime" n'a que le décor de point commun avec le douteux "Da Vinci Code" de Ron Howard. Que les sceptiques se rassurent, il n'est en effet guère question d'une invraisemblable quête du Graal dans la série.

Un univers plus qu'un prétexte

Antoine Verlay et Florence Chassagne ne courent en effet pas après un objet historique disparu mais après la solution à une énigme posée par des criminels férus d'art. C'est en tout cas ce qu'il se passe dans les trois premières enquêtes de la série, chaque enquête s'étalant sur deux épisodes. Si l'art sert de prétexte à chacune d'entre elles, il n'en est pas moins le troisième personnage central de la série, qu'il prenne la forme de Léonard de Vinci ou de Théodore Géricault, d'ailleurs physiquement incarnés lors des "rêveries" de Florence.

l À LIRE : "L'Art du crime" : Sur le tournage de la nouvelle série de France 2

Outre le fait de constituer une porte d'entrée appréciable et originale sur l'histoire de l'art, la série a la bonne idée de revisiter le sempiternel schéma du duo d'enquêteurs inventé il y a fort longtemps par Conan Doyle. Vaguement inspirés de Rick Castle et Kate Beckett, les enquêteurs incarnés par Nicolas Gob et Éléonore Gosset-Bernheim forment un duo de personnages que tout oppose. Névrosée et attachante, Florence Chassagne, bible vivante d'histoire de l'art, doit ainsi composer avec Antoine Verlay, véritable désert de connaissances artistiques et prétexte pour permettre aux téléspectateurs inexpérimentés de décomplexer.

Personnages attach(i)ants

Malgré le grand classicisme que présente cet antagonisme sur le papier et le "Clair de lune" intrinsèque qu'il pré-suppose, le duo fonctionne plutôt bien à l'écran, à la faveur du jeu des comédiens. On aime ainsi la folie douce d'Éléonore Gosset-Bernheim, une folie qui nous ressemble et qui est le génial vecteur de situations comiques - que ce soit à travers ses phobies, ses échanges surréalistes avec des peintres disparus ou sa relation sacrément alambiquée avec son père, joué par l'excellent Philippe Duclos ("Engrenages"). Si Nicolas Gob est crédible - on suppose qu'il maîtrise maintenant aisément le rôle de flic ! -, on reprochera à son personnage d'être caricatural et prévisible.

En somme, cette série divertissante en laquelle France 2 croit beaucoup ne manque pas d'atouts pour se faire une place dans la collection des séries policières du vendredi soir de la chaîne. Reste à savoir si les téléspectateurs se presseront pour faire connaissance avec ces nouveaux héros et s'ils accrocheront avec l'univers original de la série.

Synopsis de "L'Art du crime" : "Viré de la PJ pour insubordination, Antoine Verlay, flic opiniâtre et un brin sanguin, est rattaché à l'OCBC (Office central de lutte contre le trafic des biens culturels) grâce à l'influence de Pardo, son ami et désormais patron. Excellent enquêteur mais franchement inculte, Antoine fait équipe avec Florence Chassagne, historienne de l'art réputée à l'imagination débordante. Elle a l'art, il a la manière. Ensemble, ils vont assembler les pièces d'énigmes artistiques et résoudre des crimes."

L'Art du crime
L'Art du crime
"L'Art du crime" : Une saison 4 pour la série policière de France 2
"L'Art du crime" : Une saison 3 raccourcie pour la série de France 2
Audiences : Bilan très encourageant pour la saison 1 de "L'Art du crime" sur France 2
Autour de L'Art du crime
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Steph3333

Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que je vais passer mon chemin... Désolé.



Eyle Bay

Une adaptation des romans de Ian Pairs aurait plus de classe..Le mot « attachiant » dans cet article m’a fait fuir. On verra avec le replay.



Bourricot

Affligeant et dormeur, je n'ai pas pu tenir jusqu'au bout tellement c'est lent et dépourvu d'intérêt



Saguilar

Oui



Lamiel

C’est vraiment le règne de la médiocrité, avec une fausse idée de l’histoire de l’art comme un truc chic et faux. Affligeant!



pupuce

Moi çà me dit bien, et je vais regarder.



NorbertGabriel

Je sens que ça va m'intéresser..



Rafael Diraz

J'adore Nicolas Gob !
Mais, encore un rôle de flic, on frôle la saturation...
Il est temps qu'il varie les plaisirs.



Drsavane

Y'a eu aussi The Art of more comme série sur le monde de l'art (qui était potable sans plus).
Après là, au vu du pitch, le monde de l'art semble plutôt servir de prétexte à une (énième) enquête policière qu'à la mise en place d'une intrigue réellement nouvelle.
Pareil pour le duo de personnage, c'est un peu du vu et revu de bon/mauvais flic.
Rien de bien neuf, hélas, mais je jetterai quand même un œil par curiosité.



Marie Bertina Coosemans

Le pitch de départ me plait bien.
Je vais donc regarder aussi afin de me faire une idée.
Par contre Nicolas Gob devrait arrêter de jouer autant les flics dans des séries sinon après il va être catalogué (Les Bleus, Un Village Français et maintenant ici)
Je dis ça, je dis rien...



FlorentF

Je vais regarder par curiosité, l'idée de départ est intéressante.
Dommage que sur le papier, le duo soit cliché. L'inverse (avec une flic femme à l'air moins aimable) aurait été plus intéressant ou un duo non mixte capable de finir ensemble aussi.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
Programme TV
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
TV
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
TV
"Le Cercle Séries" : Un nouveau magazine dédié aux séries dès ce soir sur Canal+
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct sur France 2 ?
TV
"20h30, le dimanche" : Qui a appelé Olivier de Kersauson au téléphone en direct...
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception pour "Charlie's Angels"
Cinéma
Box-office US : "Le Mans 66" démarre fort et détrône "Midway", grosse déception...
Audiences dimanche : Record historique pour "20h30, le dimanche", le bloc "66 minutes" au plus haut
Audiences
Audiences dimanche : Record historique pour "20h30, le dimanche", le bloc "66...
Vidéos Puremedias