"L'Express" : La rédaction réclame les embauches promises par Alain Weill

Partager l'article
Vous lisez:
"L'Express" : La rédaction réclame les embauches promises par Alain Weill
"L'Express" nouvelle formule
"L'Express" nouvelle formule © Altice
Selon "Les Echos", les élus du personnel ont saisi l'inspection du travail.

Remous à "L'Express". Selon "Les Echos", les élus du personnel de l'hebdomadaire ont décidé de saisir l'inspection du travail pour alerter du non-respect des engagements d'embauches pris dans le cadre du dernier plan de sauvegarde de l'emploi il y a un an. "Le personnel de l'entreprise est passé de 170 personnes à 105 et la rédaction compte entre 60 et 70 personnes : il manque une dizaine de recrutements promis pour pouvoir être à la hauteur de nos ambitions éditoriales", explique une source au journal économique.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Dans un courrier envoyé à Alain Weill, le propriétaire de "L'Express", les élus rappellent que l'accord a été signé devant le ministère du Travail et engage les deux parties. "Vous ne pouvez pas le remettre en cause de manière unilatérale, sans avoir renégocié ce texte. Nous nous réservons le droit de saisir la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi, ndlr) et la juridiction compétente de la violation de vos engagements", menacent-ils.

"Les embauches ne devraient être que reportées"

De son côté, joint par "Les Echos", Alain Weill minimise et se veut rassurant. "Il est possible que des ajustements soient nécessaires pour tenir compte de la situation économique causée par le coronavirus, mais les embauches ne devraient être que reportées", explique-t-il.

Pour rappel, l'homme d'affaires a racheté "L'Express" à Altice à l'été 2019, avant de le transformer en "The Economist" français en janvier dernier. Alors qu'il visait l'équilibre au deuxième semestre 2020, le journal a reporté cet objectif à l'année prochaine, arguant du contexte sanitaire et économique actuel. En 2019, "L'Express" a réalisé un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros et essuyé une perte de 8,5 millions d'euros.

l'info en continu
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la LFP
TV
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la...
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement sur la plateforme
SVOD
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement...
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
Séries
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Vidéos Puremedias