"La porte était très loin !" : Quand VGE ironisait sur son "au revoir" dans "Les enfants de la télé"

Partager l'article
Vous lisez:
"La porte était très loin !" : Quand VGE ironisait sur son "au revoir" dans "Les enfants de la télé"
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Valéry Giscard d'Estaing revient sur son "au revoir" dans "Les enfants de la télé" © TF1
L'ancien président de la République avait été invité par Arthur en 2014 sur TF1.

Une phrase restée dans l'histoire. Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi soir à l'âge de 94 ans des suites de la COVID-19, était aussi un homme de télévision. Le 19 mai 1981, un peu plus d'une semaine après sa défaite face à François Mitterrand, Valéry Giscard d'Estaing avait délivré un discours d'adieu solennel à la télévision française, qui s'était conclu par un théâtral "Au revoir" et avait vu le président battu quitter son fauteuil pour se diriger vers la sortie et laisser une salle vide face à la caméra au son de "La Marseillaise", et ce pendant 45 secondes. Une séquence devenue culte au fil des années, si bien que l'émission "Les enfants de la télé" présentée à l'époque par Arthur sur TF1, l'avait choisie pour illustrer le générique de fin de chaque numéro.

À lire aussi
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" :  Mohamed Bouhafsi raconte comment il a intégré Canal+
TV
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" : Mohamed Bouhafsi raconte comment il...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore incertaine sur M6
TV
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore...

En 2014, à l'occasion des 20 ans du programme, l'animateur avait reçu à la surprise générale Valéry Giscard d'Estaing en plateau, lequel avait fait une entrée triomphale au son de "La Marseillaise". S'il avait confié ne pas être un téléspectateur régulier des "Enfants de la télé", l'invité de marque avait souligné qu'il connaissait le fameux rituel de conclusion de l'émission. "C'est pour ça que je suis venu. Parce que vous parlez toujours de moi partant, eh bien aujourd'hui je viens arrivant", avait-il glissé.

"Un départ, c'est physique"

Il avait ensuite dévoilé les coulisses de ce discours pas comme les autres en mai 1981. "Quand on part, qu'est-ce qu'on dit ? Au revoir. Alors, j'avais préparé un texte et la porte de la pièce était derrière moi. Et je me suis dit : un départ, c'est physique. On observe un départ, donc je vais me lever et je vais partir. Et simplement, je n'avais pas remarqué que la porte était très loin ! Je me suis retourné et j'ai eu affaire à un long chemin vers la porte. Les caméras l'ont enregistré et en ont fait un événement. Et vous l'avez repris", a détaillé Valéry Giscard d'Estaing.

Invité par Arthur à dire le mot de la fin ce soir-là, celui qui avait été à l'époque le plus jeune président de la Ve République lors de son élection en 1974, a alors lancé : "Je dirais l'inverse de ce que j'ai dit : j'ai dit 'au revoir' et aujourd'hui, je suis content de vous retrouver". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

l'info en continu
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" :  Mohamed Bouhafsi raconte comment il a intégré Canal+
TV
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" : Mohamed Bouhafsi raconte comment il...
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes "dénoncent la brutalité de ces méthodes"
Presse
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...