"Les Échos" : La rédaction s'oppose à une très large majorité à la nomination de François Vidal comme directeur de la rédaction

Partager l'article
Vous lisez:
"Les Échos" : La rédaction s'oppose à une très large majorité à la nomination de François Vidal comme directeur de la rédaction
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Attaque contre la liberté de la presse à Hong Kong.
François Vidal, proposé par le conseil de surveillance pour succéder à Nicolas Barré écarté en mars, n'a pas obtenu la confiance de la rédaction du quotidien économique pour exercer cette fonction.

164 voix contre, 60 pour, 7 blancs et 14 abstentions. La rédaction du quotidien "Les Échos" s'est opposée à une très large majorité (67%), ce jeudi 28 septembre 2023, à la nomination comme directeur de la rédaction de François Vidal, dont le nom avait été proposé par le conseil de surveillance, selon une information de l'AFP. Ce dernier n'a pas convaincu la rédaction – la rédaction numérique en particulier – lors du grand oral de lundi dernier, au cours duquel il a présenté sa stratégie éditoriale pour les supports print et web du quotidien économique.

À lire aussi
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives" avec Lagardère pour racheter "Paris Match"
Presse
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives"...
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...

Ingérences de Bernard Arnault dans les choix éditoriaux ?

Ce vote intervient alors que ces derniers mois ont été émaillés de craintes au sein de la rédaction quant à l'indépendance du quotidien économique vis-à-vis de son actionnaire, le géant du luxe LVMH, dirigé par le milliardaire Bernard Arnault. François Vidal assurait l'intérim à ce poste depuis le départ surprise de Nicolas Barré, dont il était le numéro deux, en mars.

Plusieurs motifs officieux ont été avancés, notamment une mauvaise entente avec l'actionnaire LVMH. Le journaliste n'a pas quitté la rédaction mais a été déplacé à un autre poste, loin des manettes. La Société des journalistes (SDJ) des Échos avait protesté contre ce départ, y voyant une "éviction brutale par l'actionnaire", à la suite d'"articles qui auraient déplu". On ignore, pour l'heure, quand est-ce qu'un nouveau nom sera soumis au vote de la rédaction des "Échos" et quel est l'avenir de François Vidal au sein du journal.

Mais la dernière illustration de la contradiction des intérêts de la rédaction et de ceux de la direction remonte à cette semaine, révèle "Le Point" : "La photo en dernière page, dans l'édition du mercredi 27 septembre, de la présentation de la nouvelle collection sur fond jaune et rose a agacé plusieurs plumes du journal. D'autant que la légende ne précisait pas que Dior appartient à LVMH. Face aux protestations de certains, la société des journalistes (SDJ) des Échos a préféré ne pas polémiquer publiquement, se mettant en réserve dans l'attente d'un vote crucial le 28 septembre", écrit l'hebdomadaire.

Une grève début juin

Début juin, la quasi-totalité des journalistes du quotidien économique avait fait une grève de 24 heures, se disant inquiets pour leur indépendance. La SDJ avait accusé la direction du groupe Le Parisien-Les Échos de "vider de sa substance le droit de veto des journalistes sur la nomination d'un directeur de la rédaction". Ce droit de véto était prévu dans "l'accord d'indépendance" signé fin 2007 entre les Échos et LVMH au moment du rachat du journal par le groupe de luxe.

À LIRE AUSSI :"Les Échos" : En conflit avec la direction, la rédaction se met en grève

Les grévistes estimaient que la direction élargissait le corps électoral prévu pour ce droit de véto et craignaient que cela n'entraîne de nombreuses abstentions, qui compteraient comme des soutiens au candidat de l'actionnaire. Le PDG du groupe Le Parisien-Les Echos, Pierre Louette, avait pour sa part fait valoir que ce corps électoral était "celui défini par la loi pour les élections professionnelles des représentants du personnel", se refusant à "opérer un tri entre journalistes votants et journalistes non votants".

Il est spécialement rare que la rédaction des "Échos" fasse usage de son arme atomique. En décembre 2022, un mouvement de grève avait été envisagé par les syndicats, alors en plein bras de fer sur la question des salaires. Finalement, les journalistes ne s'étaient pas montrés favorables à cette action sociale. Juste après l'éviction de Nicolas Barré, la méthode plus douce de la grève des signatures avait été privilégiée.

Les échos de l'éco
Les échos de l'éco
l'info en continu
"Road House" : Un scénariste accuse Amazon d'avoir eu recours à "l'intelligence artificielle" pour "reproduire les voix" des acteurs pendant la grève à Hollywood
Plateforme
"Road House" : Un scénariste accuse Amazon d'avoir eu recours à "l'intelligence...
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur France 2 ... Les temps forts de la télévision du 16 au 22 mars 2024
TV
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur...
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper à la publicité
Plateforme
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper...
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le mardi sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le...
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme en cumulant 153 millions d'heures vues
Séries
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs...
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle de Nora Hamzawi, la sortie de "CE2", le film de Jacques Doillon, reportée
Cinéma
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle...