"Les Têtes de l'emploi" : Jérémy Ferrari poursuit Franck Dubosc en justice

Partager l'article
Vous lisez:
"Les Têtes de l'emploi" : Jérémy Ferrari poursuit Franck Dubosc en justice
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
"Les Têtes de l'emploi"
"Les Têtes de l'emploi" © Allocine
L'humoriste attaque la société de production du film, ainsi que tous ceux qui ont participé à l'écriture du scénario.

Ils ne partiront pas en vacances ensemble. Selon BFM Business, Jérémy Ferrari poursuit actuellement en justice Franck Dubosc et la société JS Productions, au sujet du film "Les Têtes de l'emploi". Le comique réclame 400.000 euros au titre du préjudice matériel et 200.000 euros au titre du préjudice moral.

À lire aussi
"Gênant, fourre-tout, épuisant" : À Cannes, la presse frappe fort sur "L'Amour ouf" de Gilles Lellouche avec Adèle Exarchopoulos et François Civil
Cinéma
"Gênant, fourre-tout, épuisant" : À Cannes, la presse frappe fort sur "L'Amour...
Box-office : "Un petit truc en plus" d'Artus confirme son énorme carton, "Le deuxième acte" offre à Quentin Dupieux le meilleur démarrage de sa carrière
Cinéma
Box-office : "Un petit truc en plus" d'Artus confirme son énorme carton, "Le...
"On leur a mis le nez dans leur caca" : Artus se félicite qu'une grande marque accepte finalement d'habiller les acteurs d'"Un p'tit truc en plus" à Cannes
Cinéma
"On leur a mis le nez dans leur caca" : Artus se félicite qu'une grande marque...
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film de Francis Ford Coppola, sélectionné en compétition à Cannes
Cinéma
"Grotesque, la cata, imbitable..." : La presse atomise "Mégalopolis", dernier film...

"Un profond désaccord sur la réécriture du texte"

Pour comprendre la raison de cet affrontement judiciaire, il faut revenir en avril 2012, lorsque l'humoriste de "On n'demande qu'à en rire" lance le projet d'une comédie sociale sur le chômage, dont il souhaite être le réalisateur mais aussi l'un des acteurs. Imprégné de son humour noir, un premier scénario est rédigé avec deux co-scénaristes, avant que la société JS Productions acquière les droits du script pour produire le long-métrage.

Mais les relations se dégradent vite entre le comédien et les producteurs, au fur et à mesure des modifications effectuées sur le scénario. Approché pour le premier rôle, Franck Dubosc souhaite avoir un regard sur le script. De plus, Franck Magnier et Alexandre Charlot, les deux réalisateurs, raccourcissent le film afin de le rendre "plus cinématographique".

Après avoir reçu le scénario remanié en juin 2015, Jérémy Ferrari confie son "profond désaccord sur la réécriture du texte", qui s'éloigne "trop de son projet initial", selon une décision de justice récupérée par BFM Business. Il quitte alors le projet qu'il avait lancé et entre en négociation avec JS Productions pour un dédommagement financier, en vain. Lors de l'annonce du début du tournage des "Têtes de l'emploi", sans son accord, l'humoriste décide de saisir la justice contre les producteurs et ceux qui sont intervenus dans le scénario, dont notamment Franck Dubosc.

Ferrari fait appel

Lors du premier procès, l'ancien chroniqueur de "Touche pas à mon poste" est débouté de ses demandes concernant le respect du contrat, les juges considérant que Jérémy Ferrari avait quitté de son plein gré le projet. Concernant les droits d'auteur afin de savoir si l'esprit de son idée originale a été ou non dénaturée, aucune décision n'a été prononcée, car le long-métrage est sorti quelques semaines après l'audience, le 16 novembre dernier. Désormais, le comique a décidé de faire appel de la décision et l'affaire doit être examinée par la Cour d'appel de Paris prochainement.

"Les Têtes de l'emploi" raconte l'histoire de Stéphane, Cathy et Thierry qui sont les meilleurs employés de l'agence pour l'emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l'agence va devoir fermer faute de chômeurs. Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste. Dans cette comédie, Franck Dubosc donne la réplique à François-Xavier Demaison, Elsa Zylberstein et Nicolas Vaude. Sorti mi-novembre, le film a attiré plus de 440.000 téléspectateurs français en salle.

Jérémy Ferrari
Jérémy Ferrari
"C'est faire de la télévision pour faire de la télévision" : Jérémy Ferrari ne veut pas participer à "LOL, qui rit sort"
"Coluche s'est fait dégager d'Europe 1" : Jérémy Ferrari s'agace de l'adage "Aujourd'hui, on ne peut plus rien dire"
Jérémy Ferrari : "Je me suis trompé sur Cyril Hanouna"
Voir toute l'actualité sur Jérémy Ferrari
Autour de Jérémy Ferrari
l'info en continu
"Vous avez eu la peau de Thomas Isle !" : Pascal Praud surpris de voir Michel Drucker sur Europe 1
TV
"Vous avez eu la peau de Thomas Isle !" : Pascal Praud surpris de voir Michel...
Audiences : Près de 500.000 personnes devant le match de la France en Kings World Cup sur la chaîne Twitch d'Aminematue
Audiences
Audiences : Près de 500.000 personnes devant le match de la France en Kings World...
"Votre question est bête, dingue et outrancière" : Échange électrique entre Marion Maréchal et Sonia Devillers sur France Inter
Politique
"Votre question est bête, dingue et outrancière" : Échange électrique entre Marion...
"Une situation complètement inédite" : Après leur lune de miel, Raphaël refuse de revoir Ludivine dans "Mariés au premier regard"
TV
"Une situation complètement inédite" : Après leur lune de miel, Raphaël refuse de...
"Lâchez-moi les baskets !" : Furieux, Raphaël Glucksmann riposte après des attaques de Manon Aubry sur BFMTV
TV
"Lâchez-moi les baskets !" : Furieux, Raphaël Glucksmann riposte après des...
Darius Rochebin prend les commandes du 22h/minuit de LCI après le départ d'Éric Brunet pour BFMTV
Exclusivité
Darius Rochebin prend les commandes du 22h/minuit de LCI après le départ d'Éric...