"Libération" égratigne Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
"Libération" égratigne Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions
Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin © Abaca
Dans son portrait du jour, le quotidien Libération ironise sur le caractère et le bilan de Rémy Pflimlin, président de France Télévisions.

Depuis son arrivée à la tête de France Télévisions en août 2010 suite à sa nomination par le président de la Rébulique, Nicolas Sarkozy, Rémy Pflimlin est au centre de nombreuses critiques. Trainant notamment son image d'homme imposé par le pouvoir exécutif, il a plusieurs fois tenté de répondre aux attaques, mais sa maladresse ne l'a pas aidé, tout comme son bilan toujours très contesté. Aujourd'hui, c'est Libération qui ironise - dans un portrait qui lui est consacré - sur ses résultats et sa personnalité.

À lire aussi
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !" et "Les frères Sisters"
Cinéma
César 2019 : "Jusqu'à la garde" et "Le grand bain" favoris devant "En liberté !"...
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier faible sur C8
Audiences
Audiences : Succès pour le "Palmashow" sur TF1, "Chérif" 2e, Patrick Sabatier...
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes, révèle vivre "avec une arme"
TV
"Touche pas à mon poste" : Victime d'homophobie, Matthieu Delormeau, en larmes,...

"Un four d'audience"

Le quotidien brocarde d'abord le caractère de l'homme - jugé excessivement "consensuel"- et son optimisme permanent : "La vie avec Rémy Pflimlin oscille entre formidable et extraordinaire". "Ce qui n'est en revanche ni extraordinaire ni formidable, c'est la rentrée de Pflimlin. La première depuis son installation en août 2010 à la tête de la télé publique, celle qu'il peut revendiquer sienne est un four", enchaîne le quotidien. En cause, les nombreux échecs de l'été et de la rentrée : "Un four d'audience : le retour de Delarue ou la culturelle de France 2 présentée par Elizabeth Tchoungui en symbole du changement façon Pflimlin - femme, noire, jeune à la place de Franz-Olivier Giesbert - se situe dans la marge d'erreur de Médiamétrie."

Viguier et Sled au tapis

Au passage, le journal ne se prive pas de brocarder quelques personnalités recrutées par Rémy Pflimlin : "Sur la Trois, un Cyril Viguier imposé par l'Elysée fait bavarder de vieilles pommes dans l'indifférence générale et, sur la Trois toujours, Pierre Sled, qui lui a aussi suivi la filière Sarkozy, dirige les programmes."

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Les Tuche" : Olivier Baroux prépare bien un quatrième volet
Cinéma
"Les Tuche" : Olivier Baroux prépare bien un quatrième volet
"Le plus beau pays du monde" : France 2 lance sa nouvelle case de docs animaliers ce soir
TV
"Le plus beau pays du monde" : France 2 lance sa nouvelle case de docs animaliers...
César 2019 : Kad Merad ouvre spectaculairement la cérémonie en Freddie Mercury
Cinéma
César 2019 : Kad Merad ouvre spectaculairement la cérémonie en Freddie Mercury
Palmarès César 2019 : "Jusqu'à la garde" et Jacques Audiard triomphent, "Le Grand Bain" grand perdant
Cinéma
Palmarès César 2019 : "Jusqu'à la garde" et Jacques Audiard triomphent, "Le Grand...
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 creuse l'écart, "Scènes de ménages" domine les fictions d'après-20 Heures
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 creuse l'écart, "Scènes de ménages"...
Audiences access 19h : "DNA" large leader, "C à vous" très puissant, "Les Anges" faible
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" large leader, "C à vous" très puissant, "Les Anges"...
Vidéos Puremedias