"Nouvelle Star" 2015 : la production fait le bilan

Partager l'article
Vous lisez:
"Nouvelle Star" 2015 : la production fait le bilan
Bilan de "Nouvelle Star" 2015
Bilan de "Nouvelle Star" 2015 © FAIDY/AutoFocus-prod/FremantleMedia France/D8
Quelques jours après la victoire d'Emji face à Mathieu, Laurent Marchi, producteur artistique du télé-crochet de D8, répond aux questions de puremedias.com.

Relancée il y a deux ans et demi sur D8, "Nouvelle Star" a clos sa troisième saison sur la chaîne jeudi dernier, avec la victoire d'Emji face à Mathieu. Une saison survolée par la candidate, considérée comme la favorite depuis le début des primes, même si la réalité n'est peut-être pas aussi simple. Comme l'an dernier, puremedias.com a interrogé Laurent Marchi, producteur artistique de l'émission depuis son retour, pour faire le bilan de cette troisième édition version D8 - et onzième depuis le lancement du télé-crochet en France. L'occasion de parler d'Emji bien sûr, mais aussi de la programmation musicale, des audiences, de "The Voice", du vote via Twitter ou encore de la fin des Inoubliables !

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...

Propos recueillis par Charles Decant.

Quel bilan faites-vous de cette saison ?
Objectivement, c'est, depuis trois saisons, la plus aboutie artistiquement, au sens large du terme, très modestement. On a fait quand même beaucoup de changements, d'ajustements, de nouveautés, autant visuelles que dans les mécaniques, que dans la proposition au niveau des directs, des lumières, de la scénographie, au niveau des candidats.

La saison a signé un bilan en baisse de 100.000 téléspectateurs en moyenne par rapport à l'an dernier, alors qu'elle avait démarré avec un vrai bad buzz annonçant la fin de "Nouvelle Star"...
On l'a bien ressenti ce bad buzz, à Fremantle et à D8. C'était difficile parfois, mais c'est le métier. En tout cas, c'est un peu comme si, à "Nouvelle Star", on n'avait pas le droit à l'erreur. Mais l'émission a finalement bien démarré ! Il y avait une attente autour du nouveau jury, autour d'Elodie Frégé, certains disaient qu'elle n'était pas légitime, qu'elle allait ressembler à une pimbêche... Moi je savais que ça allait être tout le contraire. Mais il y a eu un effet de curiosité sur elle, sur Yarol Poupaud aussi pour ceux qui le connaissaient, pour voir ce que ce personnage un peu plus alternatif allait faire dans cette histoire.

La victoire d'Emji semblait une évidence vue de l'extérieur. C'en était une pour vous et si oui, depuis quand ?
Emji a gagné, c'est formidable. Elle méritait de gagner, tout autant que Mathieu. C'est une gagnante crédible, légitime, c'est important pour l'émission et pour le format qu'elle ait gagné. Mais en réalité, on sait que rien n'est jamais acquis. En saison 8, tout le monde pensait que Camelia Jordana allait gagner, et elle a été éliminée avant la finale.

"Emji n'a pas été en tête des votes chaque semaine"

En tant que téléspectateurs assidus, on sait que le favori peut être éliminé. Mais vous, de l'intérieur, vous disposez des chiffres...
Ca, ce n'est pas quelque chose dont on parle...

Pourquoi vous n'en parlez pas d'ailleurs ? Au Royaume-Uni, au lendemain de la finale de "The X Factor", la production publie l'intégralité des votes en pourcentages pour tous les primes...
Je crois que c'est quelque chose de culturel. En France, personne ne l'a jamais fait. Mais si la question est "Est-ce que Emji a été numéro un des votes toutes les semaines ?", la réponse est non. Mais heureusement, sinon cette émission serait très ennuyeuse à faire ! C'est toujours le public qui tranche.

Vous dites que ce n'était pas évident qu'elle allait gagner, mais elle était chaque semaine ou presque placée en dernière position des primes, preuve qu'elle était selon vous la plus attendue par les téléspectateurs...
Ca, c'est autre chose ! Là, on parle de la production d'une émission de télévision, pas du résultat final d'un concours. A partir du moment où Emji fonctionne très bien en replay - sur l'appli D8 et sur YouTube -, je fais une émission de télé. J'ai le sentiment que c'est elle que les gens ont le plus envie de voir, donc je la mets à la fin, parce que ça permet de maintenir un suspense et une audience jusqu'à sa prestation. Mais ce n'est pas parce que c'était évident qu'elle allait gagner, juste parce que c'était une espèce de clou du spectacle.

"On a donné des conseils et des pistes à Yarol Poupaud lors des directs"

Parlons des nouveautés de la saison, à commencer par l'épreuve du feu, qui était censée empêcher la déception du premier prime de la saison 2014, où les candidats étaient un peu perdus en live... Ca a plutôt bien marché !
Je suis très content, oui ! Il fallait faire quelque chose de nouveau. Chanter avec des musiciens pour la première, c'est difficile, ça n'enlève rien aux candidats mais tous ne sont pas faits pour cet exercice-là. En dehors de ça, on était aussi très attendu sur les nouveautés, les médias ont passé leur temps à dire qu'il n'y avait aucune nouveauté en saison 2, qu'il ne se passait rien, qu'on s'ennuyait... Je caricature à peine ! Donc on savait qu'il fallait créer des choses. C'est comme ça que cette épreuve est née. Et c'était important de ne pas proposer un premier prime en direct déceptif comme l'an dernier.

On a déjà parlé d'Elodie Frégé, nouvelle recrue de cette année. Yarol Poupaud, l'autre petit nouveau, était très pertinent sur les auditions, et beaucoup moins sur les primes en direct. Vous l'avez ressenti et vous en avez parlé avec lui ?
Il y a un travail différent à faire lors du direct. C'est quand même un job bizarre : on assiste à un spectacle, en sachant qu'on est filmé tout le temps, et puis à un moment donné, on leur demande d'appuyer sur un bouton bleu ou rouge, et l'animateur leur demande "Et toi Yarol, tu en penses quoi ?" et il faut trouver quelque chose de pertinent à dire - tout de suite.

Les membres du jury n'ont pas d'oreillette, ils sont complètement libres de leur parole, c'est aussi ça qui fait le charme de l'émission. Je pense que Yarol a besoin d'être inspiré et c'est en ça qu'il est très honnête et parfait en juré. Quand réellement une performance ne lui inspirait rien, il ne disait rien. Ou il disait "C'était super" parce que ce n'est pas quelqu'un de fondamentalement méchant et que dans l'absolu, c'était super de voir un gamin donner tout ce qu'il a pendant trois minutes. Je trouve qu'il a eu par moments des vraies interventions pertinentes, et il a fait du spectacle. Le bilan n'est absolument pas négatif.

"Le départ de Maurane n'était pas un moment agréable"

L'arrivée de Yarol et d'Elodie s'est fait au détriment de Maurane, qui a annoncé dans un premier temps qu'elle était ravie qu'Elodie rejoigne le programme, avant de déclarer le lendemain qu'elle en avait assez de l'incertitude autour de son retour et qu'elle préférait ne pas revenir. Qu'est-ce qui s'est passé ?
C'est un imbroglio de presse, vraiment. L'arrivée d'Elodie était totalement décorellée du départ de Maurane. On avait envie de convaincre Elodie de venir. Il se trouve qu'ensuite, cette info nous a échappé. Elle ne devait pas sortir aussi vite. Maurane en a déduit que, parce qu'Elodie arrivait, elle partait. Donc quand l'info est sortie, il a fallu gérer ça, on a appelé Maurane, on a appelé son manager pour s'expliquer. Elle est revenue cette année sur le prime, ce qui prouve bien qu'il n'y avait aucun souci.

Autre nouveauté, le vote par Twitter, qui a dû cohabiter avec la couleur du public. Ca a pu prêter un peu à confusion... !
L'arrivée de la couleur du public en saison 2 a vraiment été quelque chose qui a créé à l'intérieur du prime ce qu'on appelle un moment de télévision, avec une mise en scène, un mouvement de caméra, la couleur qui apparaît - et qui était pour nous un moyen de tester l'utilisation de Twitter, mais aussi de vérifier ce qu'on pressentait, qui est que la tendance Twitter n'était pas forcément identique aux votes SMS et Audiotel. Au moment où on a mis en place le vote gratuit par Twitter, on a gardé la couleur du public parce que ça restait un moment de télévision important, même si ça pouvait créer de la confusion.

Et ce vote Twitter a-t-il été important ? Quelle proportion représente-t-il à peu près sur le vote total ?
C'est la première fois qu'un producteur et qu'un diffuseur faisaient ça donc on observait beaucoup ce qui se passait. Et ça a été relativement stable, à peu près 50/50. Les deux votes peuvent cohabiter, sans doute parce que ce ne sont pas les mêmes personnes qui votent.

"Les 'Inoubliables' avaient vieilli et n'avaient plus leur place"

Autre évolution de l'année : l'arrêt des "Inoubliables". Pourquoi les avoir enlevés ?
Dans cette volonté de faire des primes plus courts, plus resserrés, on a encore plus réduit les magnétos, la partie enregistrée des lives. Et personnellement, je trouvais que ça avait moins sa place aujourd'hui dans les directs, que ça avait un peu vieilli. Aujourd'hui, on vient voir "Nouvelle Star" pour des prestations vocales.

La programmation musicale de l'émission a évolué : plus de gold, pas forcément entendus 15 fois dans d'autres télé-crochets, mais vous étiez moins pointu...
Oui, la programmation a évolué, et heureusement ! C'est le nerf des directs, et on nous observe beaucoup sur cette programmation. Il y a toujours le fantasme de la programmation pointue, et on doit sans doute le conserver. Mais depuis l'été dernier, de manière générale, il ne s'est pas passé grand chose musicalement. Quand on pense que Stromae est aussi l'album le plus vendu en 2014 alors qu'il l'était déjà en 2013... Pour être dans l'air du temps, c'est compliqué quand il ne se passe rien. Les charts français - parce que ce qui se passe à l'étranger n'a pas d'intérêt pour nous - sont partagés entre des gros succès de candidats issus de "The Voice", et ça n'aurait pas de sens pour nous de les reprendre dans "Nouvelle Star", sans aucun jugement de valeur. Il y a beaucoup de R&B et rap qui sont des musiques très segmentées sur une partie de la population et qui n'ont pas vraiment leur place à la télévision - pour des raisons bonnes ou mauvaises, mais c'est un fait. Faire Black M dans "Nouvelle Star", ça n'a pas de sens. Du coup, il ne nous reste pas grand-chose.

Il reste quoi ?
Qu'est-ce qui a émergé cette année ? Christine and the Queens, qu'on a fait deux ou trois fois, Stromae, qu'on a beaucoup fait, Pharrell, qu'on a fait au théâtre... Du Imagine Dragons, du Ed Sheeran, on en a beaucoup fait. On a fait "Take Me to Church" d'Hozier, Sam Smith... On est soumis à ce qui se passe en musique dans le pays. Donc on revient à des gold. Merci de souligner que ceux qu'on a faits, pour la plupart, n'ont pas été éculés dans les télé-crochets... !

"C'était difficile de trouver les bonnes chansons françaises pour Emji"

Ca, c'est pour les gold étrangers, mais en français on a eu du Goldman, du Téléphone, du Balavoine...
Il n'y en a pas d'autres... Une saison de "Nouvelle Star", c'est à peu près une centaine de chansons interprétées, donc environ 300 chansons imaginées, proposées, refusées... Ca demande quand même de brasser énormément de choses ! Et après, reste qu'il y a aussi l'efficacité. Il vaut mieux un Téléphone, certes fait et refait, mais bien fait et refait, qu'une chanson moins forte qui aura un impact moindre. Après, sur les directs, on a fait "Pas là" de Vianney. Et comme on avait Martial, et qu'il aimait ces interprètes-là, on a fait des choses rarement voire jamais faites dans "Nouvelle Star", c'est-à-dire du Jean-Jacques Goldman, du Balavoine... Je me suis dit que, au-delà de programmer de la musique par rapport à ce que doit être l'émission dans son esprit, je me suis dit qu'il fallait choisir des chansons qui allaient le mieux au candidat, et qui leur donneraient la meilleure chance d'aller le plus loin possible.

Comment se sont faits les choix de chansons d'Emji ? Dans ses interviews pendant la compétition, elle donnait l'impression de vouloir chanter des titres en français, d'avoir un répertoire a priori plus proche d'Olivia Ruiz que de ce qu'elle a pu chanter sur les primes...
Les choix se sont toujours faits d'un commun accord avec elle, comme avec tous les candidats. Ce n'est l'intérêt de personne de forcer un candidat à chanter un titre qu'il n'aime pas. Emji a toujours été contente des choix auxquels on arrivait, après des discussions, certes. On a démarré assez fort avec "Chandelier" de Sia, puis "Crazy in Love" de Beyoncé version "Cinquantes nuances de Grey" et "The Show Must Go On" de Queen. Une émission est censée être ascendante, pas descendante. Derrière, il fallait continuer à être à ce niveau vocal. La réalité est que, en France, dans la chanson française, il y a peu de titres qui pouvaient prétendre à quelque chose d'aussi fort qu'un Queen. Donc c'était difficile de trouver les bonnes chansons françaises. Elle a fait "La Javanaise" parce que c'était un titre qu'elle voulait vraiment faire, et qu'elle a trouvé un chemin vocal intéressant pour se le réapproprier, ce qui était un peu sa force.

"Cyril Hanouna était dans son rôle"

On parlait du bad buzz au lancement de cette saison 3. On a eu l'impression qu'il y avait des tensions avec Cyril Hanouna et l'équipe de "Touche pas à mon poste", comment vous les avez vécues ?
Cyril était dans son emploi en faisant ça. La force de "TPMP" sur D8, et celle du groupe Canal+, c'est de pouvoir être critique, même violemment, sur les émissions du groupe. Ca leur permet d'être libres comme ça. Le côté négatif de ça, c'est quand ça tombe sur nous et que cette extrême liberté qui lui est laissée dans l'émission donne des choses qui, par moment, surprennent. On se dit "Mais merde, pourquoi il va aussi loin ?". Mais il est dans son rôle. Il a eu envie d'arrêter cette émission, il s'est exprimé pour expliquer pourquoi, il a dit tout ce qu'il en pensait et il en a entièrement le droit.

Mais vous aviez travaillé avec lui pendant deux saisons, quand même...
Oui, et pendant deux ans, j'ai vraiment aimé travailler avec lui. Je sentais bien que ce n'était pas un format dans lequel il était à l'aise. Mais le travail avec lui à l'oreillette était extrêmement facile. Et il m'a impressionné ! Quelqu'un qui faisait une quotidienne, qui faisait aussi de la radio, qui arrivait assez peu de temps avant le direct et qui réussissait aussi bien à incarner l'émission... je dis chapeau ! Je n'avais jamais rencontré un animateur capable de ça.

"M6 voulait concurrencer 'The Voice', mais ils n'ont pas vraiment regardé 'The Voice'..."

Quand on a fait le bilan de la saison 2014 l'an dernier, vous étiez "curieux" de voir ce qu'allait donner "Rising Star" sur M6. Un an plus tard...
Ca m'a fait de la peine pour tous les gens qui ont travaillé dessus, j'en connaissais beaucoup. Quand une émission est un tel échec, c'est dur ! Je me disais que ça ne devait pas être facile, avec des directs supprimés... Terminer dans une indifférence, voire dans un mépris... Ca devait être compliqué. Après, l'émission en elle-même... Puisque l'envie était de concurrencer "The Voice", c'est quand même très dommage de ne pas avoir vraiment regardé "The Voice". La force de "The Voice", et même la prise de risques au départ, a été de tout centrer sur la performance vocale. Tout ce qu'il y a autour, ce qu'on appelle les "stories" des candidats, les interviews, sont réduites au minimum. Il y a quatre ans, quand l'émission a démarré, c'était un vrai pari à un moment où toutes les chaînes faisaient beaucoup de storytelling. Et là, "Rising Star" arrive et fait tout le contraire. Les prestations sont réduites à leur minimum avec des candidats, en tout cas pour le premier prime, médiocres, et du storytelling digne de télé-réalité de 98. Ce choix est étrange : faire de la télé qui a 20 ans avec un format qui se veut ultra-moderne.

Mais les choses ont beaucoup changé dès le deuxième prime !
C'est vrai et c'était passionnant ! Qu'est-ce qu'ils ont bossé ! Pour un professionnel, c'était passionnant de voir la nouvelle émission qu'ils mettaient à l'antenne, et par moments elle était vachement bien. Mais c'est dommage... Eux avaient finalement la même chose que "The Voice" : un gimmick nouveau. Il y avait les fauteuils d'un côté, et le mur de l'autre. Dans la version américaine, ils étaient plus centrés sur la prestation vocale, beaucoup moins sur le drama.

Et ça n'a pas mieux marché pour autant...
Non, mais ça c'est autre chose. Je pense que ce format est ultra-déceptif. Il a été pensé par des gens qui ont travaillé sur "Nouvelle Star" et "X-Factor" en Israël. Ils ont pensé à une idée de départ, mais assez peu à ce qui se passe après. On a tous les mêmes problèmes : nous, c'est le théâtre, "The Voice" c'est les battles et l'épreuve ultime... On a tous un problème avec ce qui se passe entre les auditions et les directs. Et "Rising Star", c'est l'exemple flagrant d'une réflexion bling bling. "On a un mur, génial ! Pour le reste, on verra...".

Nouvelle Star 2015
Nouvelle Star 2015
"Nouvelle Star" : Dans le métro, Lââm avait conseillé à Emji de se présenter !
"Nouvelle Star" : Que vont chanter Emji et Mathieu pour la finale ?
Emji ("Nouvelle Star") : "J'ai l'impression que le jury penche plus pour Mathieu"
Voir toute l'actualité sur Nouvelle Star 2015
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
eyes-blue3

Du même avis.



LEMALOUIN

Aucun candidat de "THE VOICE" n'arrive à la cheville des quatre candidats ultimes de "NOUVELLE STAR".EMJI,MATHIEU,MARTIAL,PAULINE sont tous les quatre de réels talents alors qu'à "THE VOICE" seul LILIAN peut prétendre rivaliser .
J'aurais aimé d'avantage de chansons en français seul MARTIAL a vraiment joué le jeu de la chanson française.



ZappeurBoy

Dire qu'il a fait du bon boulot par exemple ^^ Non mais c'est juste que ça parle encore d'Hanouna, alors qu'il n'est même plus présentateur... C'est gonflant à force.



numero-42

Interview très langue de bois au début mais intéressante vers la fin.
J'ai bien fait de la finir...



Lecritqueur

Je pense que Nouvelle Star doit être reconduit pourquoi me direz vous ? car je pense et c'est mon avis perso que c'est a cause du jury qui a mon gout trop "vieux" et n'attire pas les jeunes devant D8 il faut le remplacer par un jury plus jeune et surtout plus connus . Ensuite la diffusé un jeudi soir n'est pas un bon choix selon moi mais sa a tout de même fait de bon score même si en baisse par rapport au années précédentes



nic

"Je crois que c'est quelque chose de culturel. En France, personne ne l'a jamais fait. ."
cest quoi cette réponse en bois au juste , bien sur que cest culturel resultat les gens pensent que cest trucqué, dans le monde entier ils donnent les pourcentages sauf chez nous cest vraiment se moquer du monde et les autres emissions les donnent les pourcentages : rising star, the voice, star ac, secret story etc jen passe (meme quand ils ne sont pas donnés le soir meme ils sont donnés en fin de programme)



Maxime C

Qu'ils arrêtent... les gagnants ne font RIEN de toute façon par la suite, ils sont oubliés aussi vite que ceux qui ne vont pas plus loin que le théâtre. Donc allez hop, on vire les télé-crochets et on passe à autre chose. Thank you.



Furious Angel

Totalement d'accord avec ce qu'il dit sur Rising Star, et je trouve que cet angle du storytelling très intéressant, je n'y avait pas pensé avant...

The Voice est très simple au final, c'est très travaillé, très bien vendu, très très très bien enrobé mais ils se concentrent sur la chanson. Rising Star était un beau bordel, et le concept du mur en lui même n'a pas de grand intérêt.



Furious Angel

C'est vrai, mais d'un côté, qu'est ce qu'il y a à dire ? Ils fait super bien le boulot, on le savait avant, ça n'a pas changé ^^



ZappeurBoy

C'est quand même fou de faire un bilan de Nouvelle Star 2015, et de parler de Cyril Hanouna alors que pas UN mot sur Benjamin Castaldi !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Julien Millereux (TF1) : "La Coupe Davis était une opportunité qui faisait sens économiquement pour nous"
Interview
Julien Millereux (TF1) : "La Coupe Davis était une opportunité qui faisait sens...
Anne Viau : "Partenariat avec Netflix ou non, nous aurions produit 'Le Bazar de la Charité'"
TV
Anne Viau : "Partenariat avec Netflix ou non, nous aurions produit 'Le Bazar de la...
Le président du CSA dénonce la recherche "du show" et "du spectaculaire" de CNews et LCI
TV
Le président du CSA dénonce la recherche "du show" et "du spectaculaire" de CNews...
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
Radio
Médiamétrie va mesurer les audiences des podcasts
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
Programme TV
"Le Bazar de la charité" : TF1 lance sa mini-série historique événement ce soir
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
TV
"La bataille des couples" : Dylan crache sur une candidate, la production intervient
Vidéos Puremedias