"Objectif Top Chef" : Les secrets de la saison 2

Partager l'article
Vous lisez:
"Objectif Top Chef" : Les secrets de la saison 2
Philippe Etchebest aux commandes d'"Objectif Top Chef"
Philippe Etchebest aux commandes d'"Objectif Top Chef" © PIERRE OLIVIER/M6
Le chef Philippe Etchebest et les producteurs de l'émission ont évoqué cette deuxième saison du concours de cuisine.

C'est reparti ! Ce lundi à 18h30, les téléspectateurs de M6 découvriront le premier épisode de la deuxième saison d'"Objectif Top Chef". Après le succès de l'émission l'an dernier, Philippe Etchebest est reparti sur les routes pour dénicher les apprentis cuisiniers les plus prometteurs et offrir une place au meilleur d'entre eux dans la septième saison de "Top Chef", attendue début 2016 sur la chaîne.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

Il y a quelques jours, puremedias.com a rencontré le chef Etchebest - et testé les plats de son nouveau restaurant de Bordeaux, "Le Quatrième mur" - mais aussi les producteurs Matthieu Bayle et Thomas Payet, et les a interrogés sur cette nouvelle saison, son tournage et ses candidats.

Propos recueillis par Charles Decant.

La diffusion adopte un rythme différent du tournage

Au moment de la diffusion, pas question d'opposer trois candidats qui viennent de la même région, mais en réalité, c'est évidemment en fonction de leur proximité que sont tournées les rencontres avec les candidats. "Il y a tout un travail de pré-production fait avec Thomas, parce qu'il y a beaucoup, beaucoup de jeunes à aller voir. Donc on fait un circuit par zone. On part de Paris, on avance et on ne revient jamais en arrière", a expliqué Matthieu Bayle.

Tous les candidats tournent donc non seulement leur premier plat, mais aussi le défi, épreuve au cours de laquelle Philippe Etchebest leur impose le menu et le temps imparti. Puis, quand tout a été tourné, retour à Paris pour toute l'équipe. C'est seulement à ce moment-là que les candidats sont amenés à découvrir leur sort. Puis, les "J5" - les vendredis où les quatre meilleurs candidats de la semaine s'affrontent - sont tournés, suivis des phases finales.

"Il y a tout un travail de référencement pendant qu'on fait le tour de France parce que l'ordre de diffusion est différent de l'ordre de tournage. On ne fait pas un Belge, un Breton et un Provençal. On les diffuse pour avoir des profils et des histoires différents chaque jour. Donc on archive toutes les annotations de Philippe suite à la dégustation de manière à ce qu'ensuite sur les trois candidats, on sache lesquels sont les deux meilleurs", a ajouté Matthieu Bayle.

Quatre heures de tournage par candidat

Il faut trois à quatre heures pour tourner le passage de Philippe Etchebest chez un jeune candidat d'"Objectif Top Chef". Du coup, les équipes tournent deux candidats par jour, au grand maximum trois quand la distance entre deux apprentis est faible. "Parfois, il y a 100km entre deux personnes", a expliqué Matthieu Bayle. Et tout se fait en voiture, pas question de prendre un train puis d'ajouter des images d'illustration du chef en voiture.

La production - et le chef - ont fait beaucoup de route

Pour trouver ces candidats et aller leur rendre visite, le chef Etchebest et l'équipe ont pris la route et ont parcouru au total 22.000 kilomètres sur une période de quatre mois !

Philippe Etchebest s'est amusé à les faire stresser

Le chef profite de son image intimidante pour faire un peu marcher les candidats et leur famille. "Philippe s'amuse avec les proches, avec les candidats, et c'est un côté qu'on a un peu voulu renforcer cette année. On trouve qu'il y a un côté très convivial et en plus, on l'a vu, pour les gens, ce n'est pas rien d'entendre sonner et de voir Philippe Etchebest entrer chez eux", a affirmé Matthieu Bayle. "J'adore ! Qu'est-ce qu'on a ri ! On ne montre pas tout", reconnaît le chef.

Il n'y a pas eu d'appel à candidatures

Même pas besoin de lancer un grand casting ! "On a eu beaucoup plus de candidatures que l'an dernier, et la victoire de Xavier dans 'Top Chef' a été un levier phénoménal. On a plutôt des retours de chefs qui nous envoient des CV de jeunes qui sont chez eux. Il n'y a pas eu d'appel à candidatures à l'antenne ou de sites pour s'inscrire. On est allé chercher les gamins !", a expliqué Matthieu Bayle. "Il y a juste eu des appels dans les écoles de cuisine, et elles se sont montrées hyper réceptives", a précisé Thomas Payet.

Même Philippe Etchebest recrute grâce à l'émission

Trois apprentis qui ont participé à l'émission en saison 1 et en saison 2 travaillent désormais dans les cuisines du restaurant de Philippe Etchebest : Claire et Marty de la saison 1 et Erwan de la saison 2.

Le chef voulait montrer une autre facette de sa personnalité

C'est "Objectif Top Chef" qui a influé sur "Top Chef" et son jury, et non pas l'inverse. "Ils m'ont parlé d''Objectif Top Chef' avant de me proposer 'Top Chef' et ça m'a branché tout de suite. Ca montre une autre facette de ma personnalité, dans 'Cauchemar en cuisine', on me voit gueuler, tabasser des mecs... Bon, je sais pourquoi je le fais ! Ce n'est pas gratuit, c'est pour le bien des gens ! Mais 'Objectif Top Chef' montre ce que je fais vraiment au quotidien, la formation, donc c'était génial. Après, 'Top Chef' était la continuité", a expliqué Philippe Etchebest, ravi de la "nouvelle écriture" du concours de cuisine en saison 6.

Il y a eu des larmes... de Philippe Etchebest !

Il y a forcément eu des larmes dans cette saison 2, les candidats mettant beaucoup d'espoir dans leur rencontre avec Philippe Etchebest. Mais le chef lui-même a versé sa larme ! "On a pleuré ! Incroyable ce qui s'est passé... Rien que d'en reparler, j'ai les larmes aux yeux !", a avoué le chef. "A un moment donné, tous ces candidats, on les suit, on les accompagne dans la difficulté, dans le travail... Forcément qu'on s'y attache. Arrivé dans les dix derniers, quand vous devez commencer à vous séparer des gens, c'est hyper dur", a-t-il reconnu.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"La Guerre des Mondes" : La mini-série britannique de la BBC le 30 décembre sur TF1
TV
"La Guerre des Mondes" : La mini-série britannique de la BBC le 30 décembre sur TF1
Tous les programmes de la télé du 28 décembre 2019 au 3 janvier 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 28 décembre 2019 au 3 janvier 2020
"The Voice" 2020 : Une salle de concert et de nouvelles règles pour la finale
TV
"The Voice" 2020 : Une salle de concert et de nouvelles règles pour la finale
Netflix adapte en film d'animation un livre de Paul McCartney
SVOD
Netflix adapte en film d'animation un livre de Paul McCartney
L'année médias 2019 vue par... Sandy Heribert
Interview
L'année médias 2019 vue par... Sandy Heribert
Guerre des contenus : France Télévisions à l'offensive dans la fiction internationale
TV
Guerre des contenus : France Télévisions à l'offensive dans la fiction...
Vidéos Puremedias