"On est un peu remontés" : Guillaume Meurice réagit à la non-parution de son livre qui plaisante sur Vincent Bolloré

Partager l'article
Vous lisez:
"On est un peu remontés" : Guillaume Meurice réagit à la non-parution de son livre qui plaisante sur Vincent Bolloré
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Pascal Praud demande la tête de Guillaume Meurice après une blague sur les forces de l'ordre en 2020 © Abaca
Ce livre devait être publié par une maison d'édition appartenant à Vivendi, dont le premier actionnaire est Vincent Bolloré. L'éditeur évoque plusieurs passages qui pourraient poser problème sur le plan juridique.

Sur le site des éditions Le Robert, sa date de sortie est toujours fixée au 29 septembre prochain. Pourtant, selon les informations du "Monde", la parution du livre "Le fin mot de l'Histoire de France en 200 expressions décapantes", co-signé par la metteuse en scène Nathalie Gendrot et par l'humoriste Guillaume Meurice, est suspendue. En cause, des passages du livre qui seraient susceptibles d'entraîner des poursuites judiciaires comme l'a expliqué mardi soir Charles Bimbenet, directeur des éditions Le Robert, à Guillaume Meurice. Cette nouveauté littéraire promettait d'expliquer "des expressions savoureuses héritées de l'histoire de France qu'on emploie tous les jours sans savoir d'où elles viennent".

À lire aussi
Éliminée de "Koh-Lanta" 2024, Alicia révèle être atteinte de la mucoviscidose : "Les médecins me donnaient mes cachets le matin"
TV
Éliminée de "Koh-Lanta" 2024, Alicia révèle être atteinte de la mucoviscidose :...
France 2 déprogramme en urgence "Affaire Conclue", "Tout le monde à son mot à dire" et "N'oubliez pas les paroles" ce mercredi
TV
France 2 déprogramme en urgence "Affaire Conclue", "Tout le monde à son mot à...
"Koh-Lanta" 2024 : William a déjà été candidat dans une émission d'aventure... de M6 !
TV
"Koh-Lanta" 2024 : William a déjà été candidat dans une émission d'aventure... de...
"Le Village Préféré des Français" : Voici les 14 villages en compétition pour la 12e édition de l'émission de Stéphane Bern
TV
"Le Village Préféré des Français" : Voici les 14 villages en compétition pour la...

La maison d'édition est une propriété du groupe Editis, filiale de Vivendi, dont le premier actionnaire est Vincent Bolloré. Et justement, parmi les passages litigieux relevés par la maison d'édition, l'un d'entre eux concerne l'industriel breton, cité dans la définition de l'expression "Faire long feu", avec cette explication humoristique : "Expression remplacée aujourd'hui par : révéler sur Canal+ les malversations de Vincent Bolloré". L'alerte avait été donnée début août par Charles Bimbenet sur l'emploi des mots "Bolloré" et "Louboutin" et Guillaume Meurice avait refusé de céder.

Et l'humoriste de France Inter pensait donc l'affaire close jusqu'à ce que Charles Bimbinet ne revienne sur le sujet mardi dernier par téléphone pour justifier la suspension de son livre. Il a précisé à cette occasion que cinq passages supplémentaires posaient problème tels "De la chair à canon" qui dresse un parallèle avec un livreur Deliveroo. La direction de la communication des éditions Le Robert, citée par "Le Monde", évoque le risque de tomber sous le coup de "la diffamation, de l'injure et de la calomnie".

"Six mois de boulot foutus en l'air"

Joint par puremedias.com cet après-midi, Guillaume Meurice confie ne pas avoir encore eu son livre entre les mains et ne même pas savoir s'il a été imprimé ou non. "Ce sont six mois de boulot qui sont foutus en l'air. On est un peu remontés", dit le professionnel de l'humour en faisant référence à sa co-autrice, Nathalie Gendrot. De là à affirmer que les sept passages mis en cause par l'éditeur ne sont qu'un moyen de noyer le poisson et que le seul problème du livre est sa référence à Vincent Bolloré, il n'y a qu'un pas... que Guillaume Meurice franchit allègrement : "Le signal envoyé c'est quand même qu'il y a un mec qui peut décider d'interdire la sortie d'un livre".

"Le fin mot de l'Histoire de France en 200 expressions décapantes" devait être le premier livre de Guillaume Meurice publié par les éditions Le Robert. "Et le dernier !", s'amuse le pilier de France Inter. "Ce sont eux qui sont venus me chercher !", précise-t-il. Il estime ne pas avoir pris son éditeur en traître puisqu'il a déjà plaisanté par le passé à plusieurs reprises à la radio sur Vincent Bolloré.

Désormais, l'auteur éconduit se réserve le droit de donner des suites judiciaires à cette non-parution. "Il y a clairement une rupture de contrat. Tout avait été validé, avec un BAT (bon à tirer, étape finale avant l'impression d'un livre, ndlr), etc", justifie Guillaume Meurice, qui avoue avoir appris seulement ces derniers mois que les éditions Le Robert dépendent de Vincent Bolloré. "Bolloré est habitué aux procédures. D'habitude, c'est lui qui attaque. Là, on va voir comment il se défend...", conclut-il. Il se refuse pour l'heure à publier une vidéo sur le sujet. "Je n'ai pas prévu de me faire passer pour un martyr de la liberté d'expression", assure l'humoriste.

Pour rappel, si Editis est encore à l'heure actuelle entre les mains de Vincent Bolloré, son groupe Vivendi a annoncé fin juillet étudier un projet de cession de sa filiale pour pouvoir prendre le contrôle de Hachette, propriété du groupe Lagardère et premier éditeur français, dont il est aussi le principal actionnaire. Il éviterait ainsi les problèmes de concentration dans le secteur de l'édition. Un projet soumis à l'approbation de la Commission européenne.

Guillaume Meurice
Guillaume Meurice
"C'est l'histoire d'un mec... qui fait des blagues en 2023" : Guillaume Meurice auditionné par la police judiciaire de Paris après sa blague sur Benyamin Netanyahu
"On va faire un bon score Médiamétrie à la DRH de Radio France" : Guillaume Meurice se paye Adèle Van Reeth pour son retour sur France Inter
"Je considère qu'il s'agit d'une injustice" : Guillaume Meurice, "averti" par sa direction après sa blague sur Benyamin Netanyahu, contre-attaque en justice
Guillaume Meurice : "Vincent Bolloré veut jouer au con, il n'est pas sûr de gagner"
Voir toute l'actualité sur Guillaume Meurice
l'info en continu
"Je ne soutiens pas cette décision" : Nora Hamzawi s'insurge contre la sortie du nouveau film de Jacques Doillon dont elle est l'héroïne
Cinéma
"Je ne soutiens pas cette décision" : Nora Hamzawi s'insurge contre la sortie du...
Éliminée de "Koh-Lanta" 2024, Alicia révèle être atteinte de la mucoviscidose : "Les médecins me donnaient mes cachets le matin"
TV
Éliminée de "Koh-Lanta" 2024, Alicia révèle être atteinte de la mucoviscidose :...
France 2 déprogramme en urgence "Affaire Conclue", "Tout le monde à son mot à dire" et "N'oubliez pas les paroles" ce mercredi
TV
France 2 déprogramme en urgence "Affaire Conclue", "Tout le monde à son mot à...
Audiences access 19h : "C à vous" en (très) grande forme sur France 5, "Demain nous appartient" (large) leader sur cibles
Audiences
Audiences access 19h : "C à vous" en (très) grande forme sur France 5, "Demain...
Audiences access 20h : 1,2 million de téléspectateurs d'écart entre Gilles Bouleau sur TF1 et Karine Baste sur France 2
Audiences
Audiences access 20h : 1,2 million de téléspectateurs d'écart entre Gilles Bouleau...
Audiences : "Koh-Lanta" 2024 sur TF1 plus fort que "Les Pennac(s)" sur France 3, petit score pour "Missak Manouchian" sur France 2
Audiences
Audiences : "Koh-Lanta" 2024 sur TF1 plus fort que "Les Pennac(s)" sur France 3,...