"On n'est pas couché" : Guy Bedos traite de nouveau Nadine Morano de "connasse"

Partager l'article
Vous lisez:
"On n'est pas couché" : Guy Bedos traite de nouveau Nadine Morano de "connasse"
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Guy Bedos © France 2
Alors qu'il est en procès avec elle pour injures publiques, l'humoriste a de nouveau insulté la responsable politique hier dans "On n'est pas couché".

"Pas un mot, ni pour ni contre Nadine Morano". Guy Bedos n'a pas attendu longtemps avant de faillir à sa promesse. Invité hier soir de "On n'est pas couché", l'humoriste a été amené à commenter un passage du "Flop Ten" de Laurent Ruquier évoquant la possible candidature à la primaire du parti Les Républicains de la députée européenne.

À lire aussi
La reine Elizabeth II est morte
Personnalités
La reine Elizabeth II est morte
"OPJ" : Une actrice de la série de France 3 retrouvée morte
Personnalités
"OPJ" : Une actrice de la série de France 3 retrouvée morte
L'actrice Anne Heche ("Six jours, sept nuits") est morte à l'âge de 53 ans (màj)
Personnalités
L'actrice Anne Heche ("Six jours, sept nuits") est morte à l'âge de 53 ans (màj)
Jean-Jacques Sempé est mort
Personnalités
Jean-Jacques Sempé est mort

"Pas un mot, ni pour ni contre Nadine Morano. Elle est trop chère. J'aurai le verdict lundi prochain. D'ici là, je me tais", a ainsi répondu Guy Bedos à Laurent Ruquier qui l'interrogeait sur la responsable politique. Lundi 7 septembre, Guy Bedos était en effet convoqué au tribunal suite à la plainte pour injures publiques déposée par Nadine Morano.

La responsable politique reproche à l'humoriste de l'avoir notamment traitée de "conne", de "connasse" et de "salope" lors d'un spectacle donné en octobre 2013 à Toul en Lorraine. Nadine Morano réclame 15.000 euros à Guy Bedos. Lors de l'audience de lundi, une peine d'amende dont le montant n'a pas été fixé a été requise et le jugement a été mis en délibéré.

"Ca fait 30.000 là, Guy"

Malgré la procédure en cours, Guy Bedos n'a finalement pas pu s'empêcher de remettre le couvert. Racontant l'audience de lundi dernier à Nancy, l'humoriste a expliqué que cette dernière l'avait contraint à annuler une répétition de sa dernière pièce de théatre. Guy Bedos a aussi confié que le président du tribunal ne lui avait pas semblé totalement "hostile" ce jour-là. L'humoriste a ensuite lancé à l'assistance : "15.000 quand même ! 15.000 euros ! Ca va pas non ?". Avant de craquer et de finalement lâcher après un moment d'interruption : "Connasse !".

L'impossibilité pour l'humoriste de tenir sa promesse initiale a en tout cas ravi le public et les autres invités présents sur le plateau. Ils ont ainsi longuement applaudi un Guy Bedos hilare. "Ca fait 30.000 là, Guy !" a lancé avec humour Laurent Ruquier. Avant de conclure : "Ca fait cher. Et je vais devoir en payer une partie en plus". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

l'info en continu
Netflix : Ce téléfilm français d'Arte cartonne partout dans le monde
SVOD
Netflix : Ce téléfilm français d'Arte cartonne partout dans le monde
"On était persuadés que c'était terminé" : L'énorme bourde de TF1 qui balance la pub avant la fin du match des Bleus
Sport
"On était persuadés que c'était terminé" : L'énorme bourde de TF1 qui balance la...
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de finale ?
TV
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de...
"Champs-Elysées" : France 3 célèbre les 40 ans de l'émission culte de Michel Drucker le mercredi 21 décembre
Programme TV
"Champs-Elysées" : France 3 célèbre les 40 ans de l'émission culte de Michel...
"La grande expérience" : Le youtubeur Fabien Olicard décroche un prime time sur TMC le mercredi 21 décembre
Programme TV
"La grande expérience" : Le youtubeur Fabien Olicard décroche un prime time sur...
Affaire Gaël Perdriau : La justice autorise finalement "Mediapart" à publier son enquête sur le maire de Saint-Étienne
Internet
Affaire Gaël Perdriau : La justice autorise finalement "Mediapart" à publier son...