"On n'est pas couché" : Guy Bedos traite de nouveau Nadine Morano de "connasse"

Partager l'article
Vous lisez:
"On n'est pas couché" : Guy Bedos traite de nouveau Nadine Morano de "connasse"
Guy Bedos © France 2
Alors qu'il est en procès avec elle pour injures publiques, l'humoriste a de nouveau insulté la responsable politique hier dans "On n'est pas couché".

"Pas un mot, ni pour ni contre Nadine Morano". Guy Bedos n'a pas attendu longtemps avant de faillir à sa promesse. Invité hier soir de "On n'est pas couché", l'humoriste a été amené à commenter un passage du "Flop Ten" de Laurent Ruquier évoquant la possible candidature à la primaire du parti Les Républicains de la députée européenne.

À lire aussi
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Personnalités
Repas clandestins : Alain Duhamel reconnait avoir déjeuné avec Brice Hortefeux
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Personnalités
Après avoir jugé "effrayante" Hoshi, Fabien Lecoeuvre présente ses excuses
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales
Personnalités
Doc Gyneco placé en garde à vue pour des faits de violences conjugales

"Pas un mot, ni pour ni contre Nadine Morano. Elle est trop chère. J'aurai le verdict lundi prochain. D'ici là, je me tais", a ainsi répondu Guy Bedos à Laurent Ruquier qui l'interrogeait sur la responsable politique. Lundi 7 septembre, Guy Bedos était en effet convoqué au tribunal suite à la plainte pour injures publiques déposée par Nadine Morano.

La responsable politique reproche à l'humoriste de l'avoir notamment traitée de "conne", de "connasse" et de "salope" lors d'un spectacle donné en octobre 2013 à Toul en Lorraine. Nadine Morano réclame 15.000 euros à Guy Bedos. Lors de l'audience de lundi, une peine d'amende dont le montant n'a pas été fixé a été requise et le jugement a été mis en délibéré.

"Ca fait 30.000 là, Guy"

Malgré la procédure en cours, Guy Bedos n'a finalement pas pu s'empêcher de remettre le couvert. Racontant l'audience de lundi dernier à Nancy, l'humoriste a expliqué que cette dernière l'avait contraint à annuler une répétition de sa dernière pièce de théatre. Guy Bedos a aussi confié que le président du tribunal ne lui avait pas semblé totalement "hostile" ce jour-là. L'humoriste a ensuite lancé à l'assistance : "15.000 quand même ! 15.000 euros ! Ca va pas non ?". Avant de craquer et de finalement lâcher après un moment d'interruption : "Connasse !".

L'impossibilité pour l'humoriste de tenir sa promesse initiale a en tout cas ravi le public et les autres invités présents sur le plateau. Ils ont ainsi longuement applaudi un Guy Bedos hilare. "Ca fait 30.000 là, Guy !" a lancé avec humour Laurent Ruquier. Avant de conclure : "Ca fait cher. Et je vais devoir en payer une partie en plus". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

l'info en continu
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Presse
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine de TF1 le mercredi 14 juillet
Programme TV
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine...
Pour Marine Le Pen, Eric Zemmour se comporte comme "un candidat à la présidentielle"
Radio
Pour Marine Le Pen, Eric Zemmour se comporte comme "un candidat à la...