"On regarde beaucoup M6 en prison" : Deux auteurs dénoncent les effets des émissions de faits divers

Partager l'article
Vous lisez:
"On regarde beaucoup M6 en prison" : Deux auteurs dénoncent les effets des émissions de faits divers
"Village Médias" sur Europe 1 © Dailymotion
Ce matin sur Europe 1, deux auteurs d'un livre-enquête sur les banlieues françaises ont souligné l'intérêt des délinquants pour les émission de faits divers.

Les émissions de faits divers en disent-elles trop ? Invités de l'émission "Village Médias" ce matin sur Europe 1, Manon Quérouil-Bruneel et Malek Dehoune, qui co-signent l'ouvrage "La part du ghetto", une enquête en immersion dans une cité de la banlieue parisienne, ont fait un constat étonnant : des programmes comme "Enquête exclusive" et "66 minutes" sur M6 ou encore "Enquête d'action" sur W9 sont regardées assidument... en prison.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"On reproche beaucoup à la télé de faire des reportages sur les faits divers, sur le trafic de drogue, sur les banlieues dites difficiles et j'ai découvert que c'est en regardant 'Enquête exclusive' ou '66 minutes', par exemple, que les délinquants apprennent le métier", s'est étonné Philippe Vandel, animateur de l'émission.

"Apprendre des erreurs de ceux qui sont tombés"

"On regarde beaucoup M6 en prison", a confirmé la journaliste Manon Quérouil-Bruneel. "Ils s'appuient là-dessus pour apprendre des erreurs de ceux qui sont tombés. Ils apprennent la façon dont il faut parler à une juge, pour éviter de prendre trop cher", a notamment expliqué l'auteure. Un exemple parmi tant d'autres car, grâce aux nombreux reportages diffusés chaque semaine, toutes chaînes confondues, les délinquants ont aussi appris comment s'organise une perquisition ou encore l'importance des relevés téléphoniques pour les confondre, tout en sachant que ces derniers ne peuvent pas être remontés plus de trois mois en arrière. "Donc ils nient tout ce qui s'est passé avant puisqu'il n'y aura aucune preuve", a expliqué Manon Quérouil-Bruneel.

"Et ça, ils l'ont appris grâce à Bernard de la Villardière !", s'est amusé Philippe Vandel. Et les deux auteurs du livre de s'exclamer ironiquement : "Voilà, merci Bernard. Pour une fois, on peut le remercier...". puremedias.com vous propose de découvrir cette séquence, à partir de 4'.

Sur le même thème
l'info en continu
Twitter retire une vidéo de campagne de Donald Trump
Internet
Twitter retire une vidéo de campagne de Donald Trump
Insultée après son débat face à Rokhaya Diallo sur RTL, Laurence Taillade annonce porter plainte
Radio
Insultée après son débat face à Rokhaya Diallo sur RTL, Laurence Taillade annonce...
Audiences US : Quels sont les programmes les plus suivis de la saison 2019-2020 ?
Séries
Audiences US : Quels sont les programmes les plus suivis de la saison 2019-2020 ?
Les célébrités les mieux payées de 2020
TV
Les célébrités les mieux payées de 2020
Audiences access 20h : "Jouons à la maison" passe le million, Cyril Hanouna stable à un bon niveau, "Clique" faible
Audiences
Audiences access 20h : "Jouons à la maison" passe le million, Cyril Hanouna stable...
Audiences access 19h : "N'oubliez pas les paroles" leader en hausse, "C à vous" et "Tous en cuisine" progressent
Audiences
Audiences access 19h : "N'oubliez pas les paroles" leader en hausse, "C à vous" et...
Vidéos Puremedias