"On s'est plantés, je m'inclus dans le lot" : Le mea culpa de Marc Fauvelle face à son invité sur franceinfo:

Partager l'article
Vous lisez:
"On s'est plantés, je m'inclus dans le lot" : Le mea culpa de Marc Fauvelle face à son invité sur franceinfo:
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Marc Fauvelle sur franceinfo: le 10 mai 2023.
Dans le "8.30" de franceinfo:, le matinalier de Radio France a reçu, ce mercredi 10 mai 2023, le chef économiste du Fonds monétaire international (FMI), Pierre-Olivier Gourinchas, afin de décrypter les raisons de l'inflation.

Angle mort. Dans le "8.30" de franceinfo:, Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia ont reçu, ce mercredi 10 mai 2023, le chef économiste du Fonds monétaire international (FMI), Pierre-Olivier Gourinchas, afin de décrypter les raisons de l'inflation. Le duo de journalistes est tombé de sa chaise lorsque leur invité a confirmé les déclarations de son homologue de la Banque centrale européenne, selon lesquelles les marges des entreprises - alimentées par les profits records emmagasinés - gonflent l'inflation davantage que les augmentations de salaires.

À lire aussi
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her car", tournée en Ukraine pendant la guerre
TV
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her...
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2
TV
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes...
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé "avortement" et "mortalité", l'Arcom saisie
TV
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé...
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux critiques sur sa présence dans "Danse avec les stars"
TV
"Je ne vais pas m'excuser..." : Keiona ("Drag Race France") répond cash aux...

"On dit la même chose", a rétorqué, en référence au rapport du FMI daté du mois d'octobre 2022, Pierre-Olivier Gourinchas à Salhia Brakhlia qui l'interrogeait. "Les prix ont augmenté plus rapidement que les salaires, qui sont un peu plus inertiels et ont tendance à s'ajuster un peu plus lentement que les prix (...) Donc on peut s'attendre à ce qui est un rattrapage des salaires. Cela paraît assez normal", a-t-il estimé au regard de la "situation plutôt bonne sur le marché du travail, y compris en France".

"Pardon de le dire comme ça"

"On a des niveaux d'emplois assez élevé, on a des taux de chômage qui sont historiquement bas", a-t-il illustré, ajoutant que "dans ce contexte-là, on devrait s'attendre à ce qu'il y ait un rattrapage des salaires". D'après les prévisions du FMI, "les salaires réels, ajustés au coût de la vie, devraient revenir à leur niveau d'avant crise de l'inflation. Les marges des entreprises ayant augmenté, elles peuvent, en moyenne, absorber cette augmentation des coûts salariaux".

Après avoir laissé son invité développer son raisonnement, Marc Fauvelle s'est étonné. "Mais cela veut dire, pardon de le dire comme ça, que l'on s'est tous un peu plantés en expliquant (...) que quand on augmentait les salaires, on gonflait automatiquement l'inflation et que l'on ne s'en sortirait pas. On s'est plantés, je m'inclus dans le lot", a-t-il regretté. Si Pierre-Olivier Gourinchas a bien rappelé que ce lien de cause à effet a pu être vrai dans les années 1970, "à la suite des chocs pétroliers", "on a une situation assez différente maintenant. Situation différente, analyse différente (...) Ce que nous disons (donc), c'est qu'il ne faut pas s'alarmer s'il y a un rattrapage des salaires". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Ce mea culpa en rappelle un autre : Léa Salamé avait fait amende honorable après avoir appris de la bouche de l'économiste Michaël Zemmour, invité le 7 février 2023 sur France Inter, qu'une pension mensuelle de 1.200 euros n'était pas garantie dans la réforme des retraites, contrairement à la promesse du gouvernement, pour les salariés ayant eu une carrière complète.

Marc Fauvelle
Marc Fauvelle
"Les radios qui remettent en cause Médiametrie ne marchent pas très bien" : Marc Fauvelle (France Inter) tacle ses concurrents sur France 5
"Si on m'avait dit que je quitterai Franceinfo sur du Larusso" : Marc Fauvelle fait ses adieux, Salhia Brakhlia essuie une larme
"Prises de paroles autoritaires voire brutales" : Marc Fauvelle sous le feu des critiques depuis sa nomination à Inter
Marc Fauvelle quitte France Info et devient directeur de l'information de France Inter
Voir toute l'actualité sur Marc Fauvelle
l'info en continu
Audiences access 20h : Quel score pour le retour de "Quotidien" avec Judith Godrèche sur TMC ?
Audiences
Audiences access 20h : Quel score pour le retour de "Quotidien" avec Judith...
Audiences : Énorme carton pour "Le nounou" avec Booder sur TF1, "L'école à remonter le temps" en forte baisse sur M6
Audiences
Audiences : Énorme carton pour "Le nounou" avec Booder sur TF1, "L'école à...
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her car", tournée en Ukraine pendant la guerre
TV
"C'est un message envoyé au monde" : France 2 diffuse ce soir la série "In her...
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2
TV
"Je frissonne..." : Bouleversée par un invité, Faustine Bollaert finit en larmes...
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire engueuler" : Hugo Clément décrypte le succès de son émission sur France 5
Interview
"Les téléspectateurs de 'Sur le front' n'ont pas l'impression de se faire...
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé "avortement" et "mortalité", l'Arcom saisie
TV
CNews crée la polémique puis "présente ses excuses" après avoir associé...