"Pékin Express" : Des binômes inédits et un téléphone pour la saison 12 en Amérique centrale

Partager l'article
Vous lisez:
"Pékin Express" : Des binômes inédits et un téléphone pour la saison 12 en Amérique centrale
Stéphane Rotenberg avec la principale nouveauté de cette saison : le "téléphone express"
Stéphane Rotenberg avec la principale nouveauté de cette saison : le "téléphone express" © Patrick ROBERT/M6
Cette édition baptisée "La route des 50 volcans" sera diffusée durant tout l'été sur M6.

Un coach sportif et son élève de 56 ans, deux Miss, deux frères bûcherons... Les 8 binômes de la 12e saison de "Pékin Express", diffusée cet été sur M6, s'annoncent prometteurs, avec un parfum d'inédit et des candidats ayant beaucoup d'autodérision. 44.000 dossiers de candidature ont été reçus cette année, contre 33.000 en 2018. Et au vu des premières images dévoilées jeudi par la chaîne - la presse a pu visionner une heure du premier épisode actuellement en cours de montage - le duo d'inconnus risque bien d'être un des binômes star. A 50 ans, Fabrice, surveillant de baignade un peu fleur bleue, vit toujours chez sa mère et cherche l'âme soeur, tandis que Briac, 21 ans, au caractère bien trempé, est là pour gagner.

À lire aussi
"A prendre ou à laisser" : Christophe Dechavanne arrive sur C8 dès ce soir
TV
"A prendre ou à laisser" : Christophe Dechavanne arrive sur C8 dès ce soir
"Je vais forcément pas rester en vie" : Mila se confie dans "Sept à huit"
TV
"Je vais forcément pas rester en vie" : Mila se confie dans "Sept à huit"
Diffusion Euro : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Euro : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
"The Artist" : Nagui prépare un nouveau talent-show pour France 2
TV
"The Artist" : Nagui prépare un nouveau talent-show pour France 2

La Colombie en point d'orgue

Nommée "La route des 50 volcans" et toujours portée par Stéphane Rotenberg, cette nouvelle saison se déroulera en Amérique centrale, à cheval sur trois pays : le Guatemala, le Costa Rica et la Colombie, dans lequel se déroulera la finale. Un pays où il aurait été impossible pour "Pékin Express" de poser ses caméras il y a encore quelques années, tant le niveau de criminalité y était élevé. La production a cependant opté pour des mesures de sécurité renforcées - avec la présence de soldats de l'armée colombienne - pour limiter au maximum les risques.

Les fondamentaux du jeu d'aventure demeurent, tout comme les nouveautés 2018, à savoir le fameux panneau "voiture interdite", qui oblige les candidats à adopter d'autres moyens de locomotion et le "duel final" qui permet aux concurrents arrivés en dernière position de choisir leurs adversaires pour tenter de sauver leur place. Parmi les transports alternatifs cette saison, calèche, avion, téléphérique, canoë ou encore paddle seront de la partie.

Un téléphone pour le binôme le plus rapide

Cette année, il faudra aussi compter avec l'arrivée du "téléphone express". Une grande première à laquelle la production réfléchissait depuis quelque temps déjà, tout en ayant le souci de ne pas dénaturer une aventure basée avant tout sur l'échange avec les habitants des pays traversés. Au début de chaque étape, ce sera donc le binôme le plus rapide qui aura la chance de pouvoir utiliser le fameux téléphone pendant les trois jours à venir. Un téléphone qui ne permet pas d'aller sur internet mais qui dispose des fonctions GPS et traducteur, une bouée de sauvetage pour les candidats qui ont du mal avec l'espagnol. Certains ont même profité de ce portable pour immortaliser en vidéo leurs rencontres chez l'habitant. Cerise sur le réseau, un des deux candidats du binôme sera autorisé à passer un coup de fil à un proche.

Enfin, pour la première fois, le départ de cette course de 10.000 km avec 100.000 euros promis au binôme vainqueur, sera donné en plein milieu de la nuit. "On en a bavé comme chaque année, mais on s'est marré, pas comme chaque année", résume Stéphane Rotenberg, qui porte le programme depuis ses débuts en 2006. L'an dernier, le jeu d'aventure était revenu à l'antenne après quatre ans d'absence, avec un succès d'audience à la clé et même une meilleure performance historique sur les FRDA-50, à 28% en moyenne en audience consolidée selon Médiamétrie.

Un "Pékin Express" tourné en France

Cet été, l'expérience "Pékin Express" se prolongera en deuxième partie de soirée avec un binôme inédit aux commandes d'"Itinéraire Bis", dans lequel Hoang (saison 5) et Mehdi (saison 11) suivront le même parcours que les candidats en Amérique latine tout en réalisant des défis. Plus original, un "Pekin Express : French Tour", sera diffusé uniquement sur la plateforme 6Play. Il verra Ludovic, vainqueur de la saison 8, vu l'an dernier dans "Itinéraire Bis", tenter l'aventure pour la première fois en France.

Avec pour seule compagnie son cadreur, il aura cinq jours pour rallier Paris à Marseille avec un euro par jour en poche. Le candidat belge devra accomplir deux défis quotidiens, avec un gage à la clé en cas d'échec. De quoi rendre encore plus difficile l'auto-stop ou l'hébergement. Selon le producteur Thierry Guillaume, le périple français a été "plus difficile", mais tout aussi amusant.

l'info en continu
L'Algérie retire l'accréditation de France 24
International
L'Algérie retire l'accréditation de France 24
"A prendre ou à laisser" : Christophe Dechavanne arrive sur C8 dès ce soir
TV
"A prendre ou à laisser" : Christophe Dechavanne arrive sur C8 dès ce soir
Xavier Gandon : "Le groupe TF1 signe sa meilleure saison sur la cible commerciale depuis 2007"
Interview
Xavier Gandon : "Le groupe TF1 signe sa meilleure saison sur la cible commerciale...
"Demain nous appartient" : La date de l'arrivée de Catherine Jacob et Francis Perrin dévoilée
Séries
"Demain nous appartient" : La date de l'arrivée de Catherine Jacob et Francis...
"Harcelés" : Claire Keim et Bruno Salomone pris pour cible ce soir sur M6
Programme TV
"Harcelés" : Claire Keim et Bruno Salomone pris pour cible ce soir sur M6
"Je vais forcément pas rester en vie" : Mila se confie dans "Sept à huit"
TV
"Je vais forcément pas rester en vie" : Mila se confie dans "Sept à huit"