"Qui veut être mon associé ?" : Ému aux larmes, un couple d'agriculteurs bouleverse le jury de M6

Partager l'article
Vous lisez:
"Qui veut être mon associé ?" : Ému aux larmes, un couple d'agriculteurs bouleverse le jury de M6
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
Un couple d'agriculteurs émeut le jury de "Qui veut être mon associé ?" sur M6. © Capture d'écran M6
Ce mercredi 4 janvier 2023, Jean Sébastien et Marine Schils, deux agriculteurs créateurs de la marque "Paille d'o" ont particulièrement ému les investisseurs de "Qui veut être mon associé ?" sur M6.

Séquence émotion dans "Qui veut être mon associé ?". Ce mercredi 4 janvier, lors du premier épisode de la saison 3, Jean-Sébastien et Marine Schils, les créateurs de la marque "Paille d'o" ont particulièrement ému les investisseurs de l'émission de M6. Agriculteurs de profession, le couple a développé des pailles à boire biodégradables et réutilisables (une dizaine de lavages au lave-vaisselle). Un projet qui a séduit les investisseurs de M6 qui ont été particulièrement émus par l'histoire personnelle des amoureux.

À lire aussi
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en direct à Cannes
TV
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en...
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute de l'intégrité de "Mask Singer" dans "PAF avec Baba"
TV
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute...
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur l'avenir de la nouvelle série de TF1
TV
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur...
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews Nelly Daynac insultée après son témoignage sur la Nouvelle-Calédonie
TV
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews...

"On est dans l'obligation de nous diversifier pour survivre"

"Pendant une dizaine d'années, nous nous sommes battus et nous sommes aujourd'hui à la tête d'une petite exploitation familiale d'une cinquantaine d'hectares. Malheureusement, trop peu pour nous faire vivre à deux. Je suis moi-même obligée de travailler en plus à l'extérieur pour subvenir aux besoins de notre famille. Nous nous sommes sacrifiés pour avoir ce que l'on a aujourd'hui et nous continuerons à défendre ce que l'on a construit", a d'abord expliqué Marine.

"Notre quotidien est une grande source de stress. Nous sommes tributaires à la fois du climat et aussi des cours mondiaux des céréales. On est dans l'obligation de nous diversifier pour survivre", a enchainé Jean-Sébastien avant que sa compagne ajoute : "La paille d'o" est devenu pour nous indispensable. Ce projet doit nous permettre de vivre de notre métier en famille ce qui est notre principal objectif. Si vous ne nous aidez pas aujourd'hui, nous aurons beaucoup plus de mal à nous implanter avec "La paille d'or". Nous manquons de connaissances et de contacts".

"On a eu une enfance difficile et on ne veut pas que nos enfants vivent la même chose"

Un pitch émouvant qui a déstabilisé Marc Simoncini et les autres. "Pourquoi vous êtes si émus, on vous sent à fleur de peau ?", leur a alors lancé Anthony Bourbon. "Notre début de vie a été compliqué à tous les deux. On a eu une enfance difficile et on ne veut pas que nos enfants vivent la même chose", a expliqué Marine avant d'être interrompue par l'émotion. "Du coup, on essaye de créer une bulle de confiance pour elles et tout donner (...) On veut vraiment créer quelque chose de complet autour de notre métier. On est souvent mal vu, on veut prouver qu'on peut faire des belles choses avec la terre".

L'émotion et le projet de Jean-Sébastien et Marine Schils ont convaincu Delphine André, Eric Larchevêque et Marc Simoncini de miser sur leur entreprise. Les chefs d'entreprises ont investi 70.000 euros contre 24% de la société "La paille d'o", soit plus que l'objectif initial des jeunes entrepreneurs (50.000 euros contre 15% de parts de leur société).

A lire aussi : Marc Simoncini : "On a plus de chances de changer les choses en étant entrepreneur que politique"

"C'est pour ces dossiers que j'ai envie de venir, que j'ai envie de faire ça", a expliqué ensuite Marc Simoncini. "Éric tu étais ému, on a senti que tu avais la larme à l'oeil à un moment", a taquiné Anthony Bourbon à son acolyte Eric Larchèveque. puremedias.com vous propose de retrouver la séquence juste ci-dessus.

l'info en continu
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en direct à Cannes
TV
" Waouh ! Vous avez failli vous prendre...." : Encore un aléa dans "C à vous" en...
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute de l'intégrité de "Mask Singer" dans "PAF avec Baba"
TV
"Est-ce que c'est possible qu'il y ait un peu de triche ?" : Kelly Vedovelli doute...
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur l'avenir de la nouvelle série de TF1
TV
"J'espère bien faire une saison 2 de 'La Recrue'" : Thierry Neuvic se confie sur...
Netflix : 17 ans après sa sortie au cinéma, ce thriller haletant créé la surprise et détrône "La mère de la mariée" au sommet du top mondial
Plateforme
Netflix : 17 ans après sa sortie au cinéma, ce thriller haletant créé la surprise...
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France Télévisions, s'attaque au compte Destination Ciné sur X
Internet
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France...
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews Nelly Daynac insultée après son témoignage sur la Nouvelle-Calédonie
TV
"Je me suis fait traiter de suprémaciste blanche..." : La journaliste de CNews...