Marc Simoncini : "On a plus de chances de changer les choses en étant entrepreneur que politique"

Partager l'article
Vous lisez:
Marc Simoncini : "On a plus de chances de changer les choses en étant entrepreneur que politique"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Un couple d'agriculteurs émeut le jury de "Qui veut être mon associé ?" sur M6 © PIERRE OLIVIER/M6
Le créateur des vélos électriques Angell est de retour dans la troisième saison de "Qui veut être mon associé ?" ce mercredi 4 janvier 2023 sur M6.

"Qui veut être mon associé ?" est de retour. Ce mercredi 4 janvier 2023, M6 lance la troisième saison de son émission vantant les mérites de l'entrepreneuriat. Parmi les investisseurs, les téléspectateurs retrouveront Delphine André, Eric Larchevêque, Jean-Pierre Nadir, Anthony Bourbon, une nouvelle venue, Isabelle Chevalier (ex-PDG de Bio-K+ International) et l'incontournable Marc Simoncini.

À lire aussi
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à la télévision"
Interview
Mazarine Pingeot-Mitterrand arrive sur LCP : "Le débat est en berne aujourd'hui à...
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas racheté Prisma Media"
Interview
Gilles Tanguy : "J'aurais lancé 'L'informé' même si Vincent Bolloré n'avait pas...
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a été fatale"
Interview
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a...
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le mur"
Interview
Karim Rissouli : "Si j'ai arrêté 'C Politique', c'est parce que j'allais dans le...

"'Qui veut être mon associé ?' a ouvert les yeux des français sur l'entrepreneuriat"

En décembre dernier, lors de la présentation à la presse de cette nouvelle édition, le chef d'entreprise français de 59 ans était revenu sur les bienfaits du divertissement de M6 et sur l'évolution des mentalités des Français sur les questions entrepreneuriales. "Les années 2000 ont beaucoup compté là-dedans, sur la notion de levée de fonds, d'accompagnement, sur le fait que les gens puissent investir leur argent ou leur épargne dans leur entreprise", a-t-il commencé.

"A l'époque personne ne faisait ça. Au cours de ces dix dernières années, on a vu l'évolution et on arrive aujourd'hui à une émission grand public sur une chaine grand public où on parle d'entrepreneuriat, d'entreprise, de profits, de gains et d'investissement à une heure de grande écoute à la France qui était probablement le dernier pays au monde où on pouvait le faire", a poursuivi Marc Simoncini. Et d'ajouter : "L'émission existe depuis très longtemps en Allemagne et aux Etats-Unis. Elle n'est arrivée en France qu'il y a trois ans. Je suis extrêmement fier d'avoir un petit peu contribué à ça".

"J'espère que l'émission continuera encore longtemps"

Selon la figure de l'émission de M6, ce programme "a ouvert les yeux des français sur l'entrepreneuriat, en disant que finalement les patrons ne sont pas tous des salauds". "On ne fait pas ça que pour l'argent. On ne fait pas ça que pour réussir mais pour avoir des chemins de vie, pour faire vivre des projets, pour améliorer les choses et pour améliorer la planète", a enchaîné Marc Simoncini. Et de confier : "Je suis extrêmement heureux que l'émission ait pu perdurer trois ans et j'espère qu'elle continuera encore longtemps car enfin on est ouvert à ça". "Finalement, si on regarde les choses, on a plus de chances de changer les choses en étant entrepreneur qu'en étant politique. Donc il faut continuer ce chemin-là et crier encore plus fort" a-t-il déclaré.

A lire aussi : "Qui veut être mon associé ?" : Xavier Domergue écarté, Blaise Matuidi en guest... Les nouveautés de la saison 3

Lors de cette conférence de presse, le "business angel" est également revenu sur les investissements qu'il avait pu faire au cours des deux premières saisons de "Qui veut être mon associé ?". "Vous avez probablement six à huit entreprises dans lesquelles vous avez investies qui ne vont pas y arriver ou qui, au mieux, vont vous permettre de récupérer votre argent", a précisé Marc Simoncini. Et de conseiller : "Si vous voulez faire ce métier, il faut miser sur de formidables succès qui vont combler les échecs. Ca n'arrive pas tous les jours. Ce n'est pas la raison première pour laquelle je fais ça. C'est pour ça que je me concentre sur des investissements qui ont un intérêt au-delà de l'investissement financier".

"C'est des formidables parcours de vie qu'on partage et ça va au-delà du parcours financier"

"Après il y a de très belles boîtes dans lesquelles on a investies et qui parfois ont été boostées ou détruites par les événements qu'on a vécus ces dernières années. On n'a jamais vraiment la réponse. Il faut attendre assez longtemps pour connaitre le bilan global. C'est une longue aventure humaine", a poursuivi Marc Simoncini. Et de conclure : "Maintenant je ne peux pas dire que ce soit un investissement rentable, ce n'est pas le sujet pour moi. En tout cas, c'est des formidables parcours de vie qu'on partage et ça va au-delà du parcours financier".

l'info en continu
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de visionnage dans le monde
Audiences
Audiences Netflix : Cette série française cumule 66 millions d'heures de...
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du 25 février au 3 mars 2023
Programme TV
Julien Courbet, "Tattoo Cover", Audrey Fleurot... : Les temps forts à la télé du...
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la reproduction des escargots dans "ADP"
TV
L'échange improbable entre Karine Le Marchand et une agricultrice sur la...
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les feuilletons en avance ?
Plateforme
"Ici tout commence", "Demain nous appartient" : Pourquoi Salto ne propose plus les...
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
TV
"Top Chef" 2023 : Découvrez les visages de 16 candidats de la saison 14
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric Zemmour
TV
Une candidate de "Drag Race France" attaque en justice Reconquête, le parti d'Eric...