"Sept à huit" : Accusée de blackface, la production assure avoir voulu "protéger" son témoin

Partager l'article
Vous lisez:
"Sept à huit" : Accusée de blackface, la production assure avoir voulu "protéger" son témoin
Nina est apparue grimée dans le dernier numéro de "Sept à huit"
Nina est apparue grimée dans le dernier numéro de "Sept à huit" © TF1
Grimée en femme noire dans le portrait de la semaine, Nina a provoqué un certain émoi parmi les téléspectateurs.

Un témoin qui n'a laissé personne indifférent. Dimanche dernier dans "Sept à huit"*, le portrait de la semaine était consacré à la jeune Nina, qui s'est prostituée et a été violée durant son adolescence. Elle a relaté son expérience dans un livre co-écrit avec son père, Thierry Delcroix, qui apparaissait également sur TF1. Mais comme n'ont pas manqué de le relever de nombreux internautes, Nina avait été grimée avec un fond de teint sombre et une perruque afro, un artifice qualifié de "blackface", terme qui désigne le fait de représenter de manière caricaturale une personne noire.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

"Préserver et protéger l'anonymat du témoin"

La polémique a incité la production de "Sept à huit" à donner son point de vue auprès de l'AFP pour rejeter les accusations de racisme. Selon Elephant & Cie, il s'agissait avant tout de "préserver et protéger l'anonymat du témoin" tout en évitant de flouter la personne, ce qui n'est pas envisageable pour une séquence aussi forte que le "Portrait de la semaine". C'est donc pour ce compromis qu'a opté la société de production, un choix également défendu par celui qui incarne le programme depuis 2006, Harry Roselmack.

Pour le présentateur, il s'agit d'un "maquillage destiné à préserver au mieux l'anonymat d'une personne mineure qui témoigne d'un vécu qui pourrait lui porter préjudice". "Nous ne sommes donc pas dans une démarche constitutive d'un blackface", ajoute-t-il, tout en se défendant de toute démarche "d'agrément, de divertissement, de moquerie, de stigmatisation". Harry Roselmack souligne en substance qu'il est arrivé à la production d'avoir recours au procédé inverse, toujours pour préserver ses témoins comme lorsqu'il s'est agi d'"éclaircir une femme noire pour lui permettre de témoigner". Le journaliste regrette au final que "le vrai débat de fond, le débat de société porté par le témoignage courageux de cette adolescente et de son père passe au second plan".

* Emission produite par Elephant, propriété de Webedia, éditeur de puremedias.com.

Sur le même thème
l'info en continu
Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer encore une fois à côté"
TV
Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer...
"Nos terres inconnues" : Raphaël de Casabianca emmène Nicole Ferroni ce soir sur France 2
Programme TV
"Nos terres inconnues" : Raphaël de Casabianca emmène Nicole Ferroni ce soir sur...
Cinémas fermés : "Forte" avec Melha Bedia et Valérie Lemercier sortira sur Amazon Prime Video le 15 avril
Cinéma
Cinémas fermés : "Forte" avec Melha Bedia et Valérie Lemercier sortira sur Amazon...
Coronavirus : Le tournage de la série "All Rise" reprend pour un épisode spécial pandémie
Séries
Coronavirus : Le tournage de la série "All Rise" reprend pour un épisode spécial...
"Le bureau des légendes" : "Le Figaro" au coeur de l'intrigue de la saison 5
Séries
"Le bureau des légendes" : "Le Figaro" au coeur de l'intrigue de la saison 5
Le confinement vu par... Nicole Ferroni
Confinement
Le confinement vu par... Nicole Ferroni
Vidéos Puremedias