"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire

Partager l'article
Vous lisez:
"SWAT" : La série veut mieux représenter les relations entre la police et la communauté noire
Shemar Moore dans "SWAT"
Shemar Moore dans "SWAT" © CBS
Les showrunners de la série ont pris la parole.

La mort de George Floyd et les manifestations émaillées de violences policières ne laissent personne de marbre aux Etats-Unis. Et elles poussent beaucoup à s'interroger sur la meilleure manière de faire avancer les choses et de lutter contre le racisme. Parmi eux, les producteurs exécutifs de la série "SWAT", diffusée sur CBS aux Etats-Unis et sur TF1 et C8 en France.

À lire aussi
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa case du lundi soir
Séries
Fin du cinéma, nouvelle offre de séries : Comment France 5 veut révolutionner sa...
Mort de Gaspard Ulliel : L'acteur s'apprêtait à tourner une série avec Vincent Lindon pour Canal +
Séries
Mort de Gaspard Ulliel : L'acteur s'apprêtait à tourner une série avec Vincent...
"Killing Eve" : Camille Cottin obtient un rôle récurrent dans l'ultime saison
Séries
"Killing Eve" : Camille Cottin obtient un rôle récurrent dans l'ultime saison
"Les feux de l'amour" : Un acteur viré par la production pour non-respect des règles anti-Covid
Séries
"Les feux de l'amour" : Un acteur viré par la production pour non-respect des...

"Devant et derrière la caméra"

Ces derniers se sont en effet engagés à mieux représenter et interroger la relation entre les forces de police et la communauté noire, alors que la quatrième saison de la série est attendue en 2021. "Nous sommes frustrés, en colère, mais déterminés à faire mieux. Devant et derrière la caméra", ont ainsi écrit Aaron Rahsaan Thomas et Shawn Ryan sur Twitter en citant un post des scénaristes de la série qui revient sur ces problématiques.

"Quand 'SWAT' a été lancé sur CBS il y a trois ans, en tant que scénaristes, nous avons examiné le lien entre les communautés noires et les forces de l'ordre à travers les yeux de Daniel Harrelson, un policier afro-américain qui a un pied dans chaque monde", expliquent d'abord les scénaristes, évoquant le héros de la série campé par Shemar Moore.

"Horreur et tristesse"

"Depuis, nous avons continué de raconter des histoires qui explorent les thématiques du racisme et de l'action de la police dans les minorités. Nous nous sommes également demandés ce qu'il fallait faire pour construire la confiance entre ces deux mondes", poursuivent-ils, avant d'évoquer la situation actuelle. "Nous assistons avec horreur et tristesse aux événements actuels, et nous continuerons de nous nourrir de la vérité de ces problèmes pour écrire la prochaine saison, afin de travailler à un système plus juste", promettent-ils.

"En attendant, nous encourageons les manifestants à exprimer leurs frustrations dans le calme, et nous supplions les forces de l'ordre de désamorcer les conflits, et non les exacerber, face à des gens qui essayent de gérer leur colère et leur deuil compréhensibles", concluent-ils.

l'info en continu
"Red One" : Dwayne Johnson et Chris Evans réunis dans un blockbuster pour Amazon Prime Video
SVOD
"Red One" : Dwayne Johnson et Chris Evans réunis dans un blockbuster pour Amazon...
TF1 : Marie-Sophie Lacarrau absente du "13 Heures" au moins jusqu'au 25 février
TV
TF1 : Marie-Sophie Lacarrau absente du "13 Heures" au moins jusqu'au 25 février
"Pour te retrouver" : Laëtitia Milot et Assaad Bouab réunis dans une fiction sur l'autisme ce soir sur M6
Programme TV
"Pour te retrouver" : Laëtitia Milot et Assaad Bouab réunis dans une fiction sur...
La Société des rédacteurs de "Marianne" demande le départ de Caroline Fourest de l'hebdomadaire
Presse
La Société des rédacteurs de "Marianne" demande le départ de Caroline Fourest de...
"Quel fils de p..." : Joe Biden insulte un journaliste de Fox News
TV
"Quel fils de p..." : Joe Biden insulte un journaliste de Fox News
Primaire populaire : Le "grand débat" de franceinfo: regardé par seulement 0,3% du public
Audiences
Primaire populaire : Le "grand débat" de franceinfo: regardé par seulement 0,3% du...