"Top Chef" 2015, épisode 1 : "C'est la première fois que je vois ça !"

Partager l'article
Vous lisez:
"Top Chef" 2015, épisode 1 : "C'est la première fois que je vois ça !"
"Top Chef" 2015
"Top Chef" 2015 © M6/Pierre Olivier
Fans de cuisine et de concours, "Top Chef" a fait son retour ce soir sur M6 et comme chaque année, puremedias.com vous proposait de suivre et commenter cette saison avec nous. Résumé détaillé.

"Top Chef" prend un coup de jeune ce soir ! Comme chaque année, puremedias.com vous propose de suivre cette nouvelle saison du concours culinaire, marqué par de nombreux changements. A priori, les fans du programme devraient être ravis, avec des épisodes plus courts, des mécaniques plus simples, un retour de la dernière chance traditionnelle et un jury renouvelé et plus chaleureux. Rendez-vous dès 20h55 pour suivre et commenter en direct ce premier épisode, évaluer les nouveaux candidats et constater l'évolution du concours !

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

A lire avant le début du prime :
- "Top Chef" : La production évoque les nouveautés et les erreurs du passé
- puremedias.com a rencontré Michel Sarran
- Qui sont les candidats de "Top Chef" saison 6 ?
- Avant-première : puremedias.com a vu "Top Chef 2015"

21h01. Le changement, c'est maintenant : les chefs assurent les voix off dès la première seconde et on les sent - forcément - déjà plus concernés.

21h04. Surprise : on va passer de 15 candidats à 12 dès ce soir ! Les quinze candidats seront divisés en trois groupes de cinq et chaque groupe affrontera une épreuve différente. Parmi les cinq, celui qui sera le moins convaincant sera éliminé dès aujourd'hui !

"J'ai le regard qui tue !"

21h06. La première épreuve, portée par Philippe Etchebest pour le premier groupe de cinq est centré sur les pâtes industrielles (miam !). En deux heures, Fatimata, Vanessa, Julien, Martin et Florian vont devoir impressionner le chef, qui rôde en cuisine et souligne déjà le hors sujet de Martin. Ca commence ! Martin se ressaisit rapidement et invente les pâtes soufflées ! Bon, ça a l'air UN PEU gras mais l'idée est originale. "C'est la première fois que je vois ça", s'enthousiasme le chef. Julien a peut-être été trop ambitieux, tandis que Vanessa a choisi de colorer des tubes de pâtes ! Mais l'exécution est très brouillonne. "C'est ni fait, ni à faire, franchement, c'est affreux", lance le chef en voix off. Ca promet ! Du coup, la candidate change complètement de recette.

21h24. Ah, on a trouvé notre "machine de guerre" autoproclamée de la saison ! Il s'appelle Florian et nous prépare un gâteau de pâtes. Fatimata, elle, semble avoir été un peu plus créative que Florian et sa mousse volailles, elle s'attaque à de la betterave et proposera des vraies-fausses ravioles. Mais quand Philippe Etchebest débarque, elle perd tous ses moyens ! "J'ai le regard qui tue", lance le chef, et la jeune femme confirme.

21h32. Ca gueule ! Florian n'a pas levé les mains à la fin de l'épreuve. "Woh ! On lève les mains", lui hurle Philippe Etchebest pendant que Florian rajoute de la sauce alors que tous les autres ont déjà arrêté de cuisiner.

"Ca ne met vraiment pas en appétit !"

21h33. Les trois autres chefs rejoignent Philippe Etchebest pour la dégustation. Chaque candidat apporte son plat et l'explique. Mais malgré le changement de direction sur les conseils de Philippe Etchebest, "c'est très légumes et très peu pâtes", note Hélène Darroze. Le plat de Vanessa n'est pas hyper beau, et Michel Sarran regrette que les macaronis aient été coupés... Et au moment de goûter, ça grimace. "Il y a beaucoup de choses, du coup on perd le goût de la carbonara", regrette Jean-François Piège. Le plat de Florian, même s'il est manque un peu de raffinement, est réussi. JFP lui propose d'ailleurs un dressage alternatif, plus élégant. Les ravioles inversées de Fatimata (légume à l'extérieur, pâte à l'intérieur) intriguent. Mais "ce n'est pas très goûteux, c'est un peu difficile", regrette Hélène. Quant à Julien, son dôme de pâtes loupé ne "met pas vraiment en appétit" et a souffert d'erreurs techniques.

21h42. "On s'aperçoit que cuisiner des pâtes séchées, c'est pas si simple que ça", lance Philippe Etchebest, qui se satisfait cependant des intentions et des idées plus que des réussites en termes de produits finis. "Elle avait la bonne idée, mais il fallait apporter de l'acidité, de la légèreté, du goût", explique Jean-François Piège quand Stéphane Rotenberg annonce que Fatimata quitte l'aventure.

"Il n'y a pas l'effet wahou"

21h52. Hélène Darroze est aux commandes pour la deuxième épreuve de la soirée : la poire belle-hélène ! Pierre, Kevin, Jean-Baptise, Adel et Olivier vont devoir bluffer la chef avec une réinvention de ce dessert traditionnel. Le petit Kevin va aromatiser son dessert à la genièvre, mais Hélène Darroze a peur que le goût soit trop présent, aux dépens de la poire et du chocolat. Adel, "cuisinier séducteur" qui aime "le sexy" dans ses plats, se présente aussi comme un gros déconneur et propose un parfait glacé à la poire.

22h02. Olivier, 38 ans et looké comme Nicola Sirkis, veut peut-être aller trop loin dans les mélanges de goût, mais il semble décidé. Jean-Baptiste, 21 ans, va proposer de la poire en trois manières et va "tout déstructurer" pour impressionner Hélène Darroze et le monter en pot de fleurs... Euh... Pierre, de son côté, est tout chose quand la chef veut goûter sa poire sans sucre.

22h23. Retour des trois autres chefs pour la dégustation. Adel présente son parfait glacé et visuellement, il est très réussi ! Bonne nouvelle : gustativement, ça plaît aussi ! L'association de la baie de genièvre et de la poire et du chocolat de Kevin va-t-elle séduire ? Les chefs ne sont pas d'accord : Hélène applaudit l'équilibre, Jean-François Piège pense le contraire. Pierre, lui, a tout parié sur une vinaigrette. Mais elle ne bluffe pas les chefs. "Il n'y a pas l'effet wahou", lâche le chef Piège. Le potager/pot de fleurs de Jean-Baptiste emballe les jurés tandis que les épices du plat d'Olivier donnent lieu à un plat "confus". A l'issue de la dégustation, Jean-Baptiste est félicité par les chefs. En revanche, c'est la fin de l'aventure pour Pierre... "Ton plat était vraiment trop simple", explique Philippe Etchebest.

"Je me prends pour une niaise à pleurer là !"

22h32. Pour la troisième et dernière épreuve de la soirée, Michel Sarran a accueilli les cinq derniers candidats... chez lui ! Nicolas, Harmony, Jérémy, Xavier et Christophe vont devoir bluffer Michel Sarran avec un poulet-purée dans le jardin du chef. Christophe veut faire honneur au chef avec des tubes croustillants de pomme de terre, mais il est très tendu. Et au moment de les sortir de la friteuse, ça craque. Jérémy, lui, va parfumer son plat au gingembre et à la citronnelle via un bouillon ! Il a vécu au Japon et s'avoue donc inspiré par... la cuisine thaï. Logique ! Harmony, 23 ans, cuit ses pommes de terre au miel et crée un ketchup de vitelotte ! Son arme de séduction massive ? Sa "folie dans l'assiette" ! Mais elle cuit trop longtemps son poulet et se met à pleurer au moment de dresser... "Je me prends pour une niaise à pleurer là !", avoue-t-elle.

22h47. Nicolas, 43 ans, opte pour du poulet poché au foin et semble très confiant. En même temps, Michel Sarran a l'air plutôt emballé, il a donc raison d'être tranquille. Vient le tour de Xavier, gagnant d'"Objectif Top Chef". Son plat : un suprême de volaille farci avec salade de pommes de terre à l'alsacienne et encore plein d'autres idées. "Ca en fait des choses !", lance Michel Sarran.

22h58. Jean-François Piège n'a pas pu faire le déplacement, donc Michel Sarran juge avec Hélène Darroze et Philippe Etchebest. Et c'est Xavier et son assiette très riche qui ouvre le bal. "C'est très ambitieux", note Hélène qui remarque "un boulot de dingue" au moment de déguster. Le plat d'Harmony, lui, manque de jus (et de ketchup)... "C'est très sec", lâche Hélène Darroze. Le plat asiatique de Jérémy est bien assaisonné mais un chouilla trop cuit. "Il m'a fait très peur au début", avoue Michel Sarran à ses deux collègues. Christophe enchaîne et avoue qu'il n'est pas hyper content de son assiette... Et les chefs n'ont pas leur très emballés non plus. Le poulet au foin de Nicolas, lui, n'est pas optimal niveau dressage, et on n'a pas le goût de foin promis...

23h15. Après une dernière page de pub, et après avoir appris que Kevin était le coup de coeur du jury, Michel Sarran doit annoncer qu'Harmony est éliminée en raison de son assiette "pas aboutie"...

Le débrief de l'épisode 1 de "Top Chef" 2015 :
- Pas mal de changements dans ce "Top Chef" nouvelle version, mais on garde le suspense, avec une bonne place accordée à la cuisine, et des nouveaux chefs convaincants, plus humains et chaleureux, sans pour autant manquer d'autorité.
- La voix off est bien assurée par les chefs, qui ne sont clairement pas pro dans ce domaine, mais restent convaincants et parviennent à glisser des petits traits d'humeur - et d'humour - sans que ça paraisse forcé. Prometteur pour un premier épisode !
- En revanche, on pouvait le craindre, on a l'impression d'avoir peu vu les candidats, ce qui s'explique sans doute en partie par le fait qu'on les voyait beaucoup plus, peut-être même trop, dans les saisons précédentes. Pour ce premier épisode, on a fait connaissance avec 15 candidats, qu'on a découverts plus superficiellement que d'habitude, c'est inévitable. Reste à voir si on s'y attachera dans les semaines à venir.
- En tout cas, on sent que la production est consciente de la nécessité de rééquilibrer les choses, puisqu'elle demande désormais à tous les candidats de présenter leur plat, afin de les voir le plus possible.
- Le fait qu'un chef soit présent pendant chaque épreuve lui permet d'expliquer aux autres jurés ce qui explique tel ou tel choix du candidat, sa capacité à s'adapter après un ratage... Et c'est plutôt bienvenu !
- Petit bémol sur le niveau de cuisine : avec deux heures au compteur, étonnant que l'épreuve des pâtes (une excellente idée, soit dit en passant) ait été si compliquée pour plusieurs d'entre eux !
- Trois éliminés, deux filles : cette saison de "Top Chef" va être très masculine - enfin, si on exclut les assiettes "très féminines" de Kévin !
- Et enfin, forcément, on ne peut qu'applaudir le raccourcissement de l'émission et la simplification des épreuves. Ca reste long, mais à aucun moment on a l'impression qu'on nous impose du remplissage.

Sur le même thème
l'info en continu
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais on va régler tout ça"
TV
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais...
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
TV
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Radio
Squeezie débarque sur NRJ à partir d'aujourd'hui
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à lécher le cul des gouvernants"
TV
Jean-Marie Bigard répond aux attaques de François Cluzet : "Il se retrouve à...
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans "A prendre ou à laisser" et "TPMP"
TV
C8 : Bernard Montiel et Isabelle Morini-Bosc remplacent Cyril Hanouna ce soir dans...
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici 2022
TV
Eric Dupond-Moretti veut des procès filmés et diffusés à la télévision d'ici...
Vidéos Puremedias