"Valérian" : Luc Besson déjà prêt pour deux suites

Partager l'article
Vous lisez:
"Valérian" : Luc Besson déjà prêt pour deux suites
Bande-annonce de "Valérian et la Cité des mille planètes" © Dailymotion
Le réalisateur a déjà des idées pour deux suites à son film, mais il faut que le public réponde présent.

Un pari inédit. Ce vendredi sortira aux Etats-Unis "Valérian et la Cité des mille planètes", nouveau long-métrage de Luc Besson adapté des bandes dessinées de science-fiction de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières. Produit pour 170 millions d'euros, le film est le projet le plus cher de l'histoire du cinéma européen, et les premières critiques ont été mitigées outre-Atlantique, certains criant au chef d'oeuvre et d'autres à la catastrophe. En France, c'est mercredi prochain, le 26 juillet, que "Valérian" verra le jour.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

Mais Luc Besson pense déjà à la suite. Interrogé par "Deadline", le réalisateur français avoue qu'il n'hésitera pas à replonger dans le monde imaginé par Christin et Mézières. "Je serai le plus heureux du monde si le film fonctionne et que je peux en faire un deuxième et un troisième. Je signe tout de suite ! Je suis déjà prêt à repartir pour un deuxième et un troisième volet", avoue-t-il ainsi. Mais le succès doit être au rendez-vous pour le premier film, et pas seulement côté financier.

"J'ai besoin de ressentir un enthousiasme"

"Ca ne sera possible que si le premier film rencontre un succès assez important. Et je ne parle pas seulement d'argent. C'est un peu plus compliqué que ça. C'est un ressenti, aussi", poursuit-il. "J'ai besoin de ressentir un enthousiasme. Que le public à travers le monde envoie des messages en disant 'Oh mon Dieu, s'il vous plaît, faites-en un autre !' Si je ressens ce message, alors j'irai. Mais pas si ce ne sont que les fans les plus extrêmes, et que le reste du monde déteste le film", assure-t-il.

Interrogé sur un chiffre, Luc Besson renvoie à "Lucy", son film porté par Scarlett Johansson qui a généré plus de 460 millions de dollars dans le monde en 2014. "Si on atteint le même genre de score, alors on est bon. Mais il faut ressentir cette envie. Avec 'Le Cinquième élément', je n'ai jamais pensé à faire une suite", révèle-t-il, expliquant qu'à l'époque, l'accueil reçu par le film outre-Atlantique avait été décevant. "Le pays où le film a le moins marché était les Etats-Unis, alors qu'il a très bien fonctionné dans beaucoup de pays", se rappelle-t-il.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
tikeum75

"de l'ambition pour le cinéma français", vous formulez mal.



tikeum75

Américain, c'est complètement raté, le film a ramassé 17 millions de dollars pour sa première semaine d'exploitation aux Etats-Unis. C'est over.



Matthieu Teulé

carrement pas rentabilisé non. Heureusement que Lucie a cartonné car Besson etait dans le rouge financierement. Et là rebelotte, Europa s'est pris tellement de taules qu'il doit absolument faire un carton avec Valerian pour compenser.



A French

Il a peut-être floppé aux US mais cartonné en France et plutôt bien marché en Asie il me semble, ce qui l'a assez rentabilisé.



Barry

Ca fait un peu cher le joujou pour ses enfants , non ?
Il est évident qu'un réalisateur n'ayant pas son pouvoir de méga-producteur aurait dû ranger les suites au placard.
Le premier a floppé aux US, conduisant les deux suites à sortir directment dans un coffret DVD, et en UK, ils ont remonté les deux suites pour faire un seul film.
Il est clair que Besson l'a un peu de travers d'avoir vu son "univers personnel de romancier" ignoré par l'étranger.



A French

Ces deux suites étaient tirées des bouquins qu'il avait écrit, donc normal qu'il les ait sorties. Il les a fait pour ses enfants essentiellement, pas pour lui-même.



Box office story

Pourtant deux bons films, surtout Lone ranger



A French

Et encore, c'est un phénomène récent. Avant, les films originaux signés Disney étaient bashés à tel point qu'ils flopaient sévère (John Carter ou Lone Ranger).



Box office story

Ah c'est sur, les papillons de nuit son attirés par la lumière c'est connu



maxxxim

J'attends beaucoup de ce film en espérant qu'il trouvera son public français et surtout américain



A French

De toute façon aux Etats-Unis à présent, la critique n'a plus d'yeux que pour les productions Disney, des Marvel aux Star Wars en passant par leurs reboots de dessins animés. À croire que la major embauche les critiques et les place dans les rédactions pour encenser leurs productions et torpiller la concurrence..



Barry

Il a besoin d'un "enthousiasme", cette fois ?
Si ça lui évite de sortir des suites que personne ne veut, juste par péché d'orgueil, comme l'étaient les deux suites données à son navrant "Arthur et les Minimoys", c'est pas plus mal.



Box office story

claro.



Linkinito

Les États-Unis ne sont pas le marché premier du film. C'est surtout l'Europe et l'Asie qui seront les principaux pourvoyeurs de revenus pour Valérian.

Certes, on peut critiquer Besson pour ses productions au ras des pâquerettes mais on ne peut pas nier que c'est l'un des rares cinéastes à avoir de l'ambition pour le cinéma français.



Box office story

La promotion pour Valerian est correcte à l'étranger. Il y a quelques journaux cinéma qui mettent le film en couverture - en Allemagne par exemple. En Chine il y a semble-t-il pas mal de panneaux pour lancer le film. Je suis très inquiet de l'accueil du film aux USA pas les dernier à avoir fait mordre la poussières à quelques gros films comme Alien, Transformers, un public assez impitoyable quand un film ne l'intéresse pas.Je pense à un score très bas aux USA qui ne pourra être compensé par d'autre pays où le film a plus de chances comme la Chine pourquoi pas, peut être des pays européens aussi. Pour la France je ne m'inquiète pas par contre.
Mais félicitations à Besson pour avoir osé un block a 200 millions de dollars pour tenter de concurrencer les mastodontes US de plus avec une grande BD française.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Radio Notes 2019 : Votez pour vos humoristes préférés !
Radio
Radio Notes 2019 : Votez pour vos humoristes préférés !
Retraites : Arrestations musclées de deux étudiants journalistes à Lille
Presse
Retraites : Arrestations musclées de deux étudiants journalistes à Lille
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
Sport
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre Jean-Jacques Bourdin et Jordan Bardella sur RMC
TV
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre...
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Interview
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite" à un bon niveau
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite"...
Vidéos Puremedias